Activité gouvernementaleActualitéDossiersEconomiePolitiqueUrgences

CIE-Gros soupçons de scandale financier? Les passeports des responsables  bloqués-Plusieurs milliards envolés ? Un  audit qui effraie

Les passeports des responsables  bloqués dans  un audit lancé à la CIE

Le vent de panique continue dans cette grande compagnie française et ivoirienne. Pour l’heure, c’est le répondeur de la compagnie  ivoirienne d’électricité qui est allumé. Mais un audit lancé par la nouvelle direction fait des vagues à la Compagnie ivoirienne d’électricité.

Pour bien faire les choses et mettre la menace comme une chape de plomb, en exécution, il revient de façon incessante que les passeports de  plusieurs hauts responsables  ont été bloqués. Et  pour quoi, réduire le risque de disparaitre de la Côte d’Ivoire où il fait beau vivre avec le courant dans la vie, par les suspects. C’est dire que le climat est au feu dans la compagnie de  Zady Kessy. Ce sont plusieurs  milliards de francs CFA qui sont soupçonnés avoir disparu dans les poches. Mais de qui ? Et c’est ce que la direction voudrait éclairer par l’audit en cours à la seule compagnie fournisseur exclusif d’électricité en Côte d’Ivoire et qui pèse 40 milliards de FCFA en bourse. Et qui n’a pas en encore cessé d’être le pire cauchemar des ivoiriens. Puisqu’avec la complicité de l’Etat qui lui donne tout le monopole, elle peut leur servir des factures d’électricité très élevées, lesquelles  vont croissant, là où les ménages sont dans la démerde de jour en jour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est clair au dire de certains membres du conseil d’administration et de  la direction générale que l’audit tient à montrer une réelle malversation financière à la CIE.

«Ce sont  des  milliards  de francs qui disparaissent de notre caisse. Il fallait  une  mesure préventive, c’est ce qui explique que les passeports de certains hauts cadres soient  mis en sécurité, le temps de  tout clarifier et de tout éclairer», confient  nos sources  à l’intérieur de la compagnie qui donne  la lumière dans  la vie des  ivoiriens, quand  elle veut. Certainement que des personnes sont déjà du côté de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) dans cette opération. Même si l’on a encore en mémoire le voyage avec renfort de publicité de  quelques 300 personnes écrouées en 2017 à la MACA pour fraude sur l’électricité, la direction veut frapper fort selon les indiscrétions avec l’audit commandité.

L’audit verra-t-il aussi dans la gestion de la manne collectée lorsque les coupables de la fraude sur l’électricité sont condamnés à payer à la Compagnie ivoirienne d’électricité, sur la base de calculs des seuls responsables de la Compagnie? Il est clair, selon les confidences que la somme  à payer est fixée à la tète du coupable qui devient  client.

«Tous ceux que l’on prend, il y a une plainte qui est déposée à la justice pour le compte de l’État et les gens répondent de leurs actes. On calcule la facture; on reconstitue ce que vous avez volé et on demande au juge qu’il vous condamne à nous payer», avait déclaré en son temps, Emmanuel Kouadio, Secrétaire général de la CIE, en juillet 2018. Un an plus tard, la question de la gestion des fonds des fraudes resurgie. Qu’en dira un certain Sékongo, lui, dit-on serait chargé de la gestion de la fraude puisque c’est ce nom qui revient constamment dans la fixation des amendes. Mythe ou réalité ? «Par exemple, lorsque qu’un cas de fraude est constaté, ils peuvent  vous regarder et dire de payer tel montant sans contrôle, vous pouvez négocier et vous payer ce qui ressort de vos discussions et on ne sait plus où va cet argent». Certainement que le nom Sékongo qui ressort en sait beaucoup.

La CIE est administrée par un Conseil d’Administration composé de 10 membres choisis par les actionnaires et nommés par l’Assemblée Générale. Les administrateurs, Kakou Dominique, président du Conseil d’Administrateur  et Bakayoko Ahmadou, Directeur Général ont-ils lancé réellement la réforme ? Pour l’heure les passeports de cadres sont plombés, le temps de l’audit. Combien ont-ils détourné ? Affaire en cours…

H. MAKRE

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com