Activité gouvernementaleActualitéPolitique

Abidjan-Election 2020 : la société civile réclame la présidence de la CEI

Quelques jours après que le gouvernement ait rendu public le projet de loi relative à la recomposition de la commission centrale ainsi que celle des commissions locales de la commission électorale indépendante ; la plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI) s’est prononcé à travers   son secrétaire général Adjoumani Kouamé Pierre lors d’une conférence de presse Lundi 8 Juillet 2019 à son siège sis aux  II plateaux.

D’emblée, le secrétaire général de la POECI a tenu d’abord à relevé les acquis obtenus à savoir : l’augmentation du nombre de représentants issus des organisations de la société civile qui passe d’un à quatre, le retrait du représentant de l’assemblée nationale, le retrait du représentant du ministère de l’économie des finances, le retrait des confessions religieuses et l’inéligibilité du représentant du président de la république et du ministre de l’intérieur au poste du président central de la commission électorale indépendante. Par contre, la plateforme par la voix de son secrétaire général n’épouse pas les dispositions nouvelles de ce projet de loi qui désignent  un représentant du conseil national des droits de l’homme  car  ce conseil est une autorité administrative indépendante aux termes de la loi n°2018-900 du 30 Novembre 2018.

Parlant de l’attitude des partis politiques la plateforme de la société civile déplore l’absence du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et l’EDS tout au long  du dialogue  au cours duquel chaque entité présente a eu à s’exprimer librement. C’est pourquoi Adjoumani Kouamé Pierre salue l’esprit qui a guidé les travaux et encourage le gouvernement à poursuivre les discussions sur les élections  générales de 2020 afin qu’elle soit crédibles, transparentes, ouvertes et apaisées. Concernant justement ces importantes élections, la Plateforme de la société civile rappelle aux acteurs son souhait ardent qui est de voir une personnalité issue de la société civile comme président de la commission électorale indépendant.Pour la paix en Côte d’Ivoire, la POECI invite les partis politiques à privilégier le dialogue sur toute question d’intérêt national. Enfin la plateforme de la société  civile ivoirienne réitère pour sa part, sa détermination à œuvrer et poursuivre dans un esprit de neutralité et d’objectivité, sa participation à l’instauration d’un climat apaisé pour les prochaines élections.

FORD RAYMOND GUEI

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com