Activité gouvernementaleEconomieUrgences

Man-production de la Culture du manioc :COPROMA-OUEST en fait son cheval de bataille 

La production du manioc prend de l’ampleur en Côte d’Ivoire en générale et en particulier dans l’ouest Montagneux. A cet effet, la Coordination des producteurs de Manioc de l’OUEST ( COPROMA-OUEST) a tenu sa première grande réunion le lundi 15 juillet au siège de L’ONG Association pour le développement et la renaissance (ADR) Man. Selon SEI JEAN ALAIN, président de ladite coordination cette plateforme a été créé dans l’optique de permettre au secteur du manioc de sortir de la précarité et parfaire l’autonomie des producteurs.

«Le manioc fait partie des cultures les plus prisées de notre pays. Tous nous en consommons. Mais aujourd’hui le secteur ne profite pas aux producteurs et est méconnu. La commercialisation est faible et les producteurs que nous sommes ne profitent pas de cette culture. Nous avons décidé de nous organiser pour permettre à nos producteurs de mieux vivre de cette culture et profiter des retombées de l’état », a laissé entendre le président de la plate-forme. Poursuivant, il a rassuré ces pairs producteurs quant au bienfondé de cette coordination. « Nous avons beaucoup à gagner si nous sommes ensemble. Cette plate-forme permettra de nous identifier et de mieux commercialiser nos produits. Elle va faire aussi que nous allons nous auto suffire en manioc en faisant de l’ouest le grenier du manioc de la Côte d’Ivoire », a-t-il renchérit. Toutefois le président de la coordination des producteurs de Manioc a appelé l’état à mettre en place l’interprofession du manioc. « Nous appelons vivement l’état de Côte d’Ivoire de penser à inter professionnaliser notre secteur. Car le manioc apporte beaucoup au pays. Notre secteur est vaste et produit beaucoup de spéculations. Nous voulons que cela soit fait pour que le manioc prenne sa place dans, le développement de notre pays »,.

Souhait de Seu Jean. Mr Toazama Bernard président de L’ONG ADR, par ailleurs superviseur et initiateur de cette plate-forme a exhorté les producteurs à l’union sacrée pour parfaire leur autonomie. « Les producteurs ont beaucoup à gagner à être ensemble. L’état fait des dotations à tous les producteurs notamment ceux du manioc. Faute d’organisation ils ne reçoivent rien. Nous avons fait en sorte que les producteurs par cette coordination prennent leur envol et soient plus épanouis », a-t-il dit. Notons qu’après le Recensement des producteurs de Manioc, la coordination va s’impliquer pour booster la production de la zone Ouest et va chercher des marchés internationaux et nationaux pour la commercialisation.

DAN DE SAN

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com