Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Côte d’Ivoire-Présidence 2020 : Amadou Gon Coulibaly cible ou arme parfaite ?  Alassane  Ouattara va-t-il faire une surprise?

Par HM

Amadou Gon Coulibaly, pourquoi autant de privilèges dans  la marche?

Tout pourra se jouer entre le représentant  du  camp Alassane Ouattara et le reste dont  on continue de rechercher le représentant  idéal où le FPI veut  se la  jouer seul avec  le PDCI et  le reste. Ici, une  personnalité  intéresse pour  l’heure dans la redistribution des cartes. Ancien Directeur National de Campagne du candidat du Rdr aux élections présidentielles de 2010, aujourd’hui Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, est fils aîné du député Gon Coulibaly. Il  porte comme aime le confier ses  intimes, le nom de son grand père Amadou Gon Coulibaly. Tout un  programme. Fils du Vieux Gbon, patriarche qui donna sa caution politique à Félix Houphouët-Boigny pour bâtir la nouvelle Côte d’Ivoire post coloniale. Il a presque achever l’apprentissage ou la formation de gestion d’Etat aux cotés de son mentor, Alassane  Ouattara. Et après…une cible ou une arme ?

Lui, il est l’un des hommes orchestres du système ou même l’homme orchestre du laboratoire d’Alassane Ouattara. Et c’est ce que disent tous ceux qui les côtoient et les suivent, depuis des années. Il était ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence, aujourd’hui, Amadou Gon Coulibaly est le Premier ministre qui travaille en liaison directe avec  l’opposition  ivoirienne. Il a la tète pleinement en 2020. Et  il sait qu’il y a en face une  page   blanche  à écrire. Chaque acteur veut l’écrire.

Pour mieux appréhender les secrets de la gestion d’Etat son mentor, comme le fit pour  lui-même, le président Félix Houphouët-Boigny en le nommant président du comité interministériel puis le premier  des Premiers ministres de la Côte d’Ivoire  indépendante, il sera lui, d’abord fait Secrétaire général de la Présidence de sorte à être au parfum de tous les dossiers d’Etat et de  l’Etat.

Une cible incertaine ou …

A la fin de la crise postélectorale de 2011, il aura à piloter le Programme présidentiel d’urgence (Ppu) dont il a été l’un des concepteurs visant à soutenir les populations et participer à la restauration des infrastructures détruites par les différentes crises ivoiriennes. Il se positionne comme étant celui qui maîtrise tout dans les différents gouvernements depuis la fin de la crise postélectorale de 2011. Pour partisans et adversaires du système il est l’homme contre qui toutes les stratégies de succession ou passage de relais dans la gestion de l’Etat devront affluer.

A-t-il des opposants dans le système du chef de l’Etat ? Pas si sûr étant donné qu’avant sa nomination au poste de premier ministre, il décidait avec le président Alassane Ouattara de  toutes  les  nominations. Difficiles d’avoir  un ou des adversaires parmi les nommés. Une position certaine et enviable de tout le cercle loin ou proche de l’actuel chef d’Etat, depuis les années au retour du multipartisme en Côte d’Ivoire, dans  les années 1990.

…arme fatale et parfaite ?

Lorsqu’Alassane Ouattara est appelé de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) en 1990 pour devenir Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, Ingénieur, Directeur des Etudes Economiques et Financières de la Direction et Contrôle des Grands Travaux (Dcgtx), le Bnetd, est nommé dans son Cabinet, en qualité de Conseiller Technique chargé de la coordination et du suivi de la mise en œuvre des politiques de grands projets d’investissements. Il se dit dans son entourage, que la famille du vieux El Hadj Dramane Ouattara du royaume de Kong, père du Président Alassane Ouattara et celle du patriarche Gbon Coulibaly de Korhogo sont liées par un pacte de bon voisinage. Donc son conseiller technique en bonne  place devient  un de ses hommes clés, sinon l’homme clé autour de lui.

Membre fondateur du Rassemblement des républicains (Rdr) aux côtés de Djeni Kobenan, Zémogo Fofana, Hyacinthe Sarassoro, Henriette Dagri Diabaté, Amadou Gon Coulibaly, participe véritablement de la conquête du pouvoir d’Etat. Il fait ses vraies armes de  gestion de  la république dès avril 2011avec  le  Programme présidentiel d’urgence (Ppu), dont l’exécution ouvrira d’énormes chantiers dans toutes les zones du pays et dans tous les secteurs. Il continue d’en récolter les fruits.

Admirateurs et adversaires ont unanimes : Amadou GON Coulibaly, s’est donné pour premier devoir: servir le Président Alassane Ouattara. Et il le sert bien. Sa constance et son engagement aux côtés d’Alassane lui valent le titre  de ‘‘fidèle des fidèles’’. Ne demandez pas à Dominique Ouattara, la Première Dame  ivoirienne d’en dire plus.  Amadou Gon Coulibaly sera soit la cible, soit l’arme parfaite dans la conservation du pouvoir en  2020. Pour ses intimes, il est homme, d’humilité, de compétence, de partage, de parole…Mais que lui réserve l’actuel chef d’Etat en fin de mandat en 2020 ? Plus qu’une cible il peut être une arme fatale et même parfaite pour Alassane Ouattara. La guerre en perspective de la succession ne sera qu’une fumée sortant de la case quelle qu’en sera la couleur. Tout est parfaitement en route…

H.MAKRE

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com