Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Abidjan: Théophile Soko WAZA annonce le ‘‘GRAND DÉBAT PUBLIC’’ de la 4ème Voix, La Voix des Sans Voix’, le 27 juillet 2019

4e voix soko waza LEDEBATIVOIRIEN.NET

Elle prépare activement  la sortie  sociale officielle avec son  premier ‘‘GRAND DEBAT PUBLIC’’, pour le samedi 27 juillet 2019 dans la commune de Plateau

   La ‘‘4ème Voix, La Voix des Sans Voix’’ une  plateforme sociopolitique  ivoirienne, de  plusieurs organisations issues de  la société civile et de formations  politiques, revient sur les motivations de sa  mise en place. Et ce, par la voix de son  président Théophile Soko Waza. Il est annoncé  comme le conférencier principal sur le thème : «Côte d’Ivoire, le cri des sans voix pour changer  votre regard».

Ce sont  plusieurs délégations venant de  l’intérieur de  la Côte d’ivoire  qui sont attendues à  Abidjan, le samedi 27 juillet 2019  pour la première grande sortie sociale de  la ‘‘4ème Voix, La Voix des Sans Voix’’.  Les délégations d’Alépé, Dabou, Jacquevill, Adzopé, Agboville, Lakota, Bocanda, Sinfra Gagnoa…donnent déjà des couleurs.  Plusieurs formations politiques sont annoncées ainsi que des personnalités politiques, organisations  internationales et des représentations diplomatiques. L’attraction sera, la 1ère édition  de son  ‘‘GRAND DEBAT PUBLIC’’. Et pour mieux inviter  à la participation active des ivoiriens, le thème : «Côte d’Ivoire, le cri des sans voix pour changer  votre regard » est soumis  à la réflexion. Au terme de l’exposé liminaire du conférencier, le président Théophile Soko Waza,  un grand débat sera ouvert avec le grand  public, les  internautes pour débattre de  l’avenir de  la Cote d’ivoire.

‘‘LA 4è VOIX EST NÉE FACE AUX ÉCHECS ET LES REVERS DE PLUSIEURS COALITIONS’’

Théophile Soko Waza : «Nous avons trouvé la nécessité de ramener la Côte d’Ivoire, dans le sens de  la démocratie et dans le sens de la cohésion sociale devant le constat d’échec. Nous avons trouvé que les populations dans leur grande majorité n’ont plus droit à la parole; plusieurs ivoiriens délaissés qui ne peuvent  plus s’exprimer. Aujourd’hui, il y a encore des ivoiriens qui se trouvent dans des positions inconfortables malgré que la Constitution garantit la Liberté des uns et des autres. Nous avons trouvé que  l’équilibre social n’est plus garanti en Côte d’Ivoire et  pose le problème de la stabilité social,  alors nous nous sommes dit qu’il y a quelque chose  à faire».

Lire aussi :  Abidjan-Déchets toxiques : L’inédit délibéré de la Cour d’Appel conduit les victimes en cassation pour le rétablissement total de tous leurs droits

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et  Théophile Soko Waza d’ajouter.  «Nous avons trouvé qu’il faut que des Ivoiriens se lèvent  et qu’ils parlent. Qu’ils agissent et interagissent pour changer la situation. Il faut que des ivoiriens se lèvent et qu’ils soient le porteur de parole des sans voix, ceux qui n’ont pas droit à  la parole, de ceux qui sont  opprimés, de ceux qui souffrent dans le silence et ils sont nombreux. Ce sont  toutes ces réflexions et cette situation qui ont suscité la naissance et la mise en place de ce groupe de réflexion, de cette plateforme et de cette coalition  qui s’appelle : ‘‘LA 4ème VOIX, LA VOIX  DES SANS VOIX’’ ! ».

CHOIX DE ‘‘4ème ’’ VOIX?

«Il y a eu trois organisations  ou coalitions politiques qui ont déjà exercé le pouvoir d’Etat en Côte d’Ivoire. Mais à la suite de ces trois organisations, le pays n’a pas encore retrouvé le chemin de  la croissance  économique et sociale; le pays n’a pas encore trouvé la paix, la cohésion sociale. Il lui faut, une autre voie, une autre alternative. Et cette alternative, c’est : ‘‘LA 4ème VOIX, LA VOIX  DES SANS VOIX’’ !  Pourquoi la VOIX !,  parce que nous  voulons parler au nom de ces sans voix. Nous voulons parler au nom de tous ces oubliés, de tous ces démunis. Raisons pour laquelle nous avons choisi, ‘‘LA 4ème VOIX, LA VOIX  DES SANS VOIX’’ ! Un ensemble d’Ivoiriens, du Nord, du Centre, du sud, de l’ouest de l’est, de toutes sensibilisées qui travaillent en bonne intelligence pour tirer la Côte d’Ivoire vers le haut », explique-t-il.

Lire aussi :  Et pendant ce temps…la route (Par André Silver Konan)

La plate-forme travaille à un vaste programme de son implantation sur toute l’étendue du territoire ivoirien, «Ce ne sera pas une organisation de silencieux, mais active qui va changer l’environnement sociopolitique» termine, Théophile Soko Waza. La première édition de son GRAND DEBAT PUBLIC se tient  ce samedi 27 juillet 2019  au Cercle des Rails dans  la commune de Plateau avec ‘‘ l’e cri des sans voix pour changer  votre regard’’.

H.MAKRE

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com