Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Abidjan : grande sortie sociale de  ‘‘La 4eme Voix, la Voix des Sans Voix’’- Théophile Soko Waza dénonce et propose,  ses conseils au FPI

A  qui profite donc cette croissance économique ? interroge Soko Waza

‘‘La 4eme Voix, la Voix des Sans Voix’’, une  plateforme sociopolitique  ivoirienne, de  plusieurs organisations issues de  la société civile et de formations  politiques a effectué sa rentrée sociale et citoyenne, samedi 27 juillet 2019 au jardin des Rails dans la commune de Plateau-Abidjan. Avec pour le thème : «Côte d’Ivoire, le cri des sans voix pour changer  votre regard». Un événement en présence de  plusieurs invités et personnalités  politiques parmi lesquels Innocent Anaky Kobenan, Daniel Anikpo, le représentant de Félicien Sékongo et autres. Ce sont  plusieurs délégations qui sont venues de  l’intérieur de  la Côte : Alépé, Dabou, Jacqueville, Adzopé, Agboville, Lakota, Bocanda, Sinfra, Gagnoa, Korhogo, Kong etc. Dans les déférentes interventions, l’échec de la politique sociale de l’Etat, depuis des décennies a été soulevée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant le président de La 4è Voix La Voix des Sans Voix, Théophile Soko qui n’a pas manqué à l’occasion de féliciter le Président Alassane Ouattara, le fondateur du Mfa (Mouvement des forces d’avenir) Anaky Kobénan s’est attaqué à son ancien allié du Rdr: «Ils ont la CEI en main. Ils diront qu’ils ont gagné. Mais c’est ce jour-là les sans voix vont se lever et parler. Ils vont sortir et dire que ce pays est le nôtre, vous devez partir. (…)  Aujourd’hui, je suis heureux de voir que la Côte d’Ivoire se retrouve. Nous avions été égarés dans des considérations inutiles. Que les ivoiriens ne commettent pas l’erreur de diviser de nouveau. Nous avons déjà gagné. Ils vont partir et ils partiront. Il y avait les Ivoiriens du sud, les ivoiriens du Nord. Aujourd’hui, tout cela est fini, les masques sont tombés. L’Ivoirien du nord sait qu’il a été trompé pour être utilisé »,  déclare M. Anaky, quand Daniel Anikpo pense qu’avec l’avènement de La 4è Voix La Voix des Sans Voix, son projet de méga économie pour connaitre une réalisation avec  le changement qui s’opérera à la tête de  la Côte d’Ivoire.

Lire aussi :  Présidentielle 2015 : Le peuple Tchaman apporte son soutien à Ouattara, le discours de Mambé

Le président cette plateforme Théophile Soko Waza reconnaîtra les efforts du président Alassane Ouattara en ces termes : «Nous voulons féliciter et encourager le président Ouattara pour les actions suivantes : La réunification du pays, plus de tir de fusil, plus de conflits armés ; l’un des meilleurs taux de croissance économique en Afrique ; la Côte d’Ivoire est beaucoup fréquentée par beaucoup de présidents et plusieurs voyages y sont effectués; les infrastructures : routes, ponts, barrage etc. sont construites. La libéralisation des leaders pro Gbagbo dont Simone Ehivet Gbagbo. Sur le plan diplomatique et des relations avec l’extérieur, le pays se porte mieux ».

Soko Waza

Cependant, le porte-voix des Sans Voix aura  un a appel à l’endroit du président de la république  relativement  à l’échec social dans son programme de gestion de l’Etat:

«A cause du chômage et de la pauvreté, la méditerranée continue de tuer nos enfants. Un système social défavorisant et injuste pour les producteurs des cultures d’exportation qui ne bénéficient d’aucune couverture santé, ni de retraite alors que l’état est indirectement leur employeur. C’est l’Etat qui fixe le prix de leur produit. C’est pourtant eux qui ont construit ce pays. Une injustice ! Les litiges fonciers à répétition, les violences inter communautaire».

Et de continuer dans la diatribe : «Le  pouvoir d’achat et niveau de vie sont en baisse continuellement. Côte d’Ivoire: Le taux de pauvreté est à 47%. Les chiffres du chômage sont inquiétants : la population active en âge de travailler en Côte d’Ivoire est estimée à 10,5 millions de personnes, sur une population de 25 millions d’habitants. Soit un taux de chômage de l’ordre de 42%, sur la base de critères non conventionnels, mais reflétant la dure réalité du terrain. 93.9% des emplois sont des emplois précaires; 73.3% des emplois sont des emplois vulnérables; 84.7% des demandeurs d’emploi sont des chômeurs découragés; 93.6% des emplois sont dans le secteur informel ». Et d’interroger :

Lire aussi :  Abidjan-Après son absence au 3è congrès du RDR : Le du cabinet de Soro s’excuse  auprès du cabinet de Ouattara

«A  qui profite donc cette croissance économique ? Les sans voix appellent donc les autorités a une meilleure répartition des fruits de la croissance économique et une justice sociale. Nous lançons un appel a la concertation sociale afin que les ivoiriennes et les ivoiriens s’expriment clairement sur la situation sociale du pays ».

Théophile Soko Waza a un appel à l’endroit du Fpi de Gbagbo comme au Fpi d’Affi N’guessan

« Beaucoup d’ivoiriennes et d’ivoiriens sont désolés et meurtris par ce qui se passe au FPI. Le FPI fait aujourd’hui partie du patrimoine politique national. Et voir les injures, les insultes, les méchancetés au sein du FPI dues à ses deux tendances constituent un appauvrissement du patrimoine politique national. Au nom des sans voix, nous lançons un appel non seulement à la retenue mais aussi  à la violence qui  pourrait être physique. Quand les leaders se battent, ceux sont encore au bas niveau, les pauvres sans voix qui en payent la lourde facture » indique le président Théophile Soko Waza, porte parole de la 4ème vois la voix des sans Voix.

Devant l’important auditoire il explique en la naissance et la mission de la 4ème voix la voix des sans voix

«Nous avons trouvé qu’il faut que des Ivoiriens se lèvent  et qu’ils parlent. Qu’ils agissent et interagissent pour changer la situation. Il faut que des ivoiriens se lèvent et qu’ils soient le porteur de parole des sans voix, ceux qui n’ont pas droit à  la parole, de ceux qui sont  opprimés, de ceux qui souffrent dans le silence et ils sont nombreux. LA 4ème VOIX, LA VOIX  DES SANS VOIX’’ ne se taira plus! », Déclare Théophile Soko Waza dans des acclamations de la salle.

Lire aussi :  Sangouiné : Pour la victoire du RHDP, un mouvement voit le jour

Puis il indique : «Il y a eu trois organisations  ou coalitions politiques qui ont déjà exercé le pouvoir d’Etat en Côte d’Ivoire. Mais à la suite de ces trois organisations, le pays n’a pas encore retrouvé le chemin de  la croissance  économique et sociale; le pays n’a pas encore trouvé la paix, la cohésion sociale. Il lui faut, une autre voie, une autre alternative. Et cette alternative, c’est : ‘‘LA 4ème VOIX, LA VOIX  DES SANS VOIX’’ !  Pourquoi la VOIX !,  parce que nous  voulons parler au nom de ces sans voix. Nous voulons parler au nom de tous ces oubliés, de tous ces démunis. Raisons pour laquelle nous avons choisi, ‘‘LA 4ème VOIX, LA VOIX  DES SANS VOIX’’ ! Un ensemble d’Ivoiriens, du Nord, du Centre, du sud, de l’ouest de l’est, de toutes sensibilisées qui travaillent en bonne intelligence pour tirer la Côte d’Ivoire vers le haut. Ce ne sera pas une organisation de silencieux, mais active qui va changer l’environnement sociopolitique», explique Théophile Soko Waza, le président de La 4è Voix La Voix Des Sans Voix qui annonce une  grande tournée nationale avec l’investiture des fédérations.

HERVE MAKRE

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com