Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Côte d’Ivoire :‘‘LA 4EME VOIX, LA VOIX DES SANS VOIX’’ dépèce le régime  Ouattara

SOKO WAZA 4E VOIX

La dette est estimée à 15 mille 781 milliards de F CFA pour la fin de l’année 2019. Sans commentaire

A l’occasion de sa rentrée sociale, le samedi 27 juillet 2019, LA 4EME VOIX, LA VOIX DES SANS VOIX’’, la plateforme sociopolitique née de  l’échec social des trois alliances politiques qui ont géré le pouvoir  d’Etat en Côte d’Ivoire (le PDCI sans partage, le FPI avec LMP et le RDR avec le RHDP) a totalement mis a nu le régime actuel.

Voici sa lecture du pour pouvoir d’Etat tel que conduit par le régime du rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la Paix fondé par l’actuel président du rassemblement des républicains-RDR.

 

Le décryptage  politique de  LA 4EME VOIX, LA VOIX DES SANS VOIX’’ , face à un public  multicolore ce samedi-là au cercle des rails d’Abidjan-Plateau.

«Nous ne sommes pas venus faire le procès d’un homme politique mais le procès de la Côte d’Ivoire qui ne s’occupe pas de ses enfants qui tue ses enfants depuis ces dernières décennies, une côte d’Ivoire meurtrière, une cote d’ivoire injuste avec elle-même et ses enfants », peut introduire le porte-parole et président de  LA 4EME VOIX, LA VOIX DES SANS VOIX’’, Théophile Soko Waza..

LES FÉLICITATIONS AU PRÉSIDENT ALASSANE OUATTARA

Nous voulons féliciter et encourager le président Ouattara pour les actions suivantes :

  • La réunification du pays, plus de tir de fusil, plus de conflits armés
  • L’un des meilleurs taux de croissance économique en Afrique
  • La Côte d’Ivoire est beaucoup fréquentée par beaucoup de présidents et plusieurs voyages y sont effectués
  • Les infrastructures : routes, ponts, barrage etc. sont construites
  • La libéralisation des leaders pro Gbagbo dont Simone Ehivet Gbagbo
  • Sur le plan diplomatique et des relations avec l’extérieur, le pays se porte mieux

NOTRE APPEL AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

LE SOCIAL :

  1. A cause du chômage et de la pauvreté, la méditerranée continue de tuer nos enfants
  2. Un système social défavorisant et injuste pour les producteurs des cultures d’exportation qui ne bénéficient d’aucune couverture santé, ni de retraite alors que l’état est indirectement leur employeur. C’est l’Etat qui fixe le prix de leur produit. C’est pourtant eux qui ont construit ce pays. Une injustice !
  3. Les litiges fonciers à répétition, les violences inter communautaire
  4. Côte d’Ivoire : Pouvoir d’achat et niveau de vie sont en baisse continuellement
  5. Côte d’Ivoire: Le taux de pauvreté est à 47%
  6. Les chiffres du chômage sont inquiétants
    • la population active en âge de travailler en Côte d’Ivoire est estimée à 10,5 millions de personnes, sur une population de 25 millions d’habitants.
    • Soit un taux de chômage de l’ordre de 42%, sur la base de critères non conventionnels, mais reflétant la dure réalité du terrain.
    • 9% des emplois sont des emplois précaires;
    • 3% des emplois sont des emplois vulnérables;
    • 7% des demandeurs d’emploi sont des chômeurs découragés;
      93.6% des emplois sont dans le secteur informel;

A qui profite donc cette croissance économique ? Les sans voix appellent donc les autorités a une meilleure répartition des fruits de la croissance économique et une justice sociale.

Nous lançons un appel à la concertation sociale afin que les ivoiriennes et les ivoiriens s’expriment clairement sur la situation sociale du pays.

AU PLAN DE L’ECONOMIE : un surendettement sans commentaire

Attention au libéralisme économique qui enrichit davantage les plus riches et appauvrit gravement les sans voix. Nous voulons ici soulever au nom des sans voix quelques thématiques préoccupantes que sont :

  • La souveraineté monétaire
  • Les monopôles abusifs et les abus de position dominante
  • L’endettement
  • L’interdiction d’importation des véhicules de plus de 5 années

La souveraineté monétaire    
Comment justifions nous que notre monnaie soit indirectement gérée par le trésor Français et la banque de France ? Comment ne pas se demander si cette monnaie n’est pas la résultante ou encore la confirmation de la domination de notre puissance coloniale ? La domination de la France fait peur, pourquoi : Elle nous domine dans tous les secteurs vitaux de notre nation :

La monnaie ; L’armée avec la Licorne et/ou le 43eme BIMA ; L’eau et l’électricité : Avec Bouygues ;Le port et l’aéroport : Bolloré ;Les ponts et route avec Bouygues ;Les télécom avec Orange, etc.

Pouvons-nous travailler librement pour le peuple de Côte d’Ivoire quand nous savons que la banque de France et le trésor français travaillent pour les intérêts français ? A juste titre, l’économie libérale et le capitalisme abusif appauvrissent les plus pauvres que sont les sans voix.

  • Le monopole abusif : Nous dénonçons tous les monopoles abusifs et toutes les positions dominantes et écrasantes. Les exemples sont nombreux.
  • Le 30 juin 2012, la Côte d’Ivoire a atteint un point d’achèvement de l’initiative PPTE qui a permis l’allègement de 60% de sa dette extérieure, car le pays était dans une situation de surendettement. Mais, cinq ans après l’épuration de sa dette, le taux d’endettement extérieur du pays ne fait que croître.

Un pays est surendetté, quand sa dette représente 70% de son produit intérieur brut (PIB), selon la norme établie par l’Union économique monétaire Ouest Africaine (UEMOA) tandis que sur le plan international, le seuil se situe à 49%. Donc bien en-deçà du taux d’endettement communautaire.

  • En 2000, la dette publique totale (dette extérieure et intérieure), était de 7 182 milliards de FCFA.
  • En 2012, suite à l’allègement obtenu au terme de l’Initiative PPTE, cette dette est tombée à 4 680 milliards de FCFA.
  • En 2016, après quatre années de pouvoir Ouattara, cette dette est passée à 8959 milliards de FCFA, soit une hausse vertigineuse de 91%.
  • En 2018, selon le Fonds Monétaire International (FMI), la dette a atteint 11 039 milliards F CFA, et elle est estimée à 15 781 milliards de F CFA pour la fin de l’année 2019. Cela se passe de tout commentaire.
  • L’interdiction de l’’importation de véhicules de plus de cinq années profite aux seuls concessionnaires, vendeurs de véhicules neufs au détriment des sans voix, au détriment du peuple. Vous pouvez vous en rendre compte juste par les statistiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LA POLITIQUE

Au plan politique, nous voulons lancer un appel au FPI de GBAGBO comme au FPI d’Affi

Beaucoup d’ivoiriennes et d’ivoiriens sont désolés et meurtris par ce qui se passe au FPI. Le FPI fait aujourd’hui partie du patrimoine politique national. Et voir les injures, les insultes, les méchancetés au sein du FPI dues à ses deux tendances constituent un appauvrissement du patrimoine politique national.

Au nom des sans voix, nous lançons un appel non seulement à la retenue mais aussi  à la violence qui  pourrait être physique. Quand les leaders se battent, ceux sont encore au bas niveau, les pauvres sans voix qui en payent la lourde facture.

LA VIOLENCE POLITIQUE AU DETRIMENT DES SANS VOIX, AU DETRIMENT DU PEUPLE

La  Côte d’Ivoire semble être prise en otage par les héritiers de feu Félix Houphouët-Boigny. Regardons par nous-mêmes

  • ALLASSANE OUATTARA, SON PREMIER MINISTRE
  • HENRI KONAN BEDIE, SON DAUPHIN CONSTITUTIONNEL ET PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE
  • GUEI ROBERT, SON CHEF D’ETAT MAJOR
  • LAURENT GBAGBO, SON PRINCIPAL OPPOSANT

REGARDONS LES FAITS ET LES RESULATS DE LEUR BATAILLE. CHACUN A SON TOUR A EU SON TOUR DE GESTION DU POUVOIR D’ETAT D’UNE MANIERE OU D’UNE AUTRE

  1. HENRI KONAN BEDIE, par l’article 11 de la constitution et ensuite par une élection contestée par Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire venait de connaitre ses premières violences politiques et électorales avec le boycott actif déjà en 1995
  2. Guei Robert mettra officiellement fin au régime de Konan Bédié par un coup d’état militaire, deuxième violence …prise de pouvoir par les armes avec un gouvernement pro Ouattara et pro Gbagbo en 1999
  3. Laurent Gbagbo mettra fin au règne de Guei Robert par un scrutin et dans la rue après une élection contestée, 3ème violence et cette fois-ci avec des morts en 2000.
  4. Tentative de coup d’état de janvier 2001
  5. Tentative de coup d’état de septembre 2002 avec des morts
  6. Partition du pays en deux depuis 2002 avec le nord détenu par les rebelles conduits par Soro Guillaume ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne
  7. Alassane Ouattara mettra fin au règne de Gbagbo, encore par les armes après des élections contestée en 2010, on nous parle officiellement de 3000 morts.

Une chose est certaine, tous les héritiers de Félix Houphouët-Bonny ont eu chacun à son tour la gestion de l’Etat. Mais tous les changements de régime se sont passés dans la violence, dans le sang avec la mort d’innocents, de nombreux sans voix et dans la douleur du peuple de Côte d’Ivoire.

Nous peuple de Côte d’Ivoire, nous les Sans Voix, qu’avons-nous fait pour mériter cette situation. Et comment en somme nous arrivés là ?

  1. Refus de l’organisation des élections par le ministère de l’intérieur nous amena le boycott actif et ensuite le coup d’état dit salutaire
  2. Une CEI /CNE en 2000 contestée par Guei robert, la Côte d’Ivoire a connu là deux présidents
  3. Une constitution de 2000 comme une arme politique pour éliminer tactiquement et juridiquement des adversaires
  4. Une CEI de 2010 encore contestée qui nous donna deux présidents encore une fois de plus avec deux gouvernements
  5. Une constitution de 2016 encore contestée

Et le peuple est tiraillé de part et d’autre, s’opposant entre lui. Un peuple gémissant, mis en conflit répété, un peuple mourant et pleurant continuellement ses morts. Alors ARRÊTONS ! A l’Analyse, depuis la disparition de feu Félix Houphouët-Boigny, les sans voix subissent, à cause de :

  • DES ELECTIONS ET DE LA STRUCTURE QUI LES ORGANISE : LA CEI
  • LA CONSTITUTION de laquelle émane LA CEI

CEI LISTE ÉLECTORALE LEDEBATIVOIRIEN.NETSommes-nous aujourd’hui à l’abri de nouvelles violences dues aux élections et la constitution ? Nous disons encore NON. La nouvelle mouture dans le fond et la forme de cette CEI version 2019 nous créera encore des problèmes avec cette constitution de 2016.

Alors au nom des sans voix, nous appelons nos dirigeants à s’inspirer du passé, depuis 1995, 1999, 2000, 2001, 2002, 2010/2011 et épargner aux pauvres sans voix, des morts, des crises et je ne sais encore…

LE DECOUPAGE ELECTORALE AU DETRIMENT DES SANS VOIX, au DETRIMENT DES PLUS FAIBLE.

Nous voyons là une injustice à deux niveaux. Le premier est plus expressif car le parti au pouvoir fait toujours le découpage en sa faveur au détriment du peuple souverain de Côte d’Ivoire. Chacun à tour de rôle, avant-hier, c’était le PDCI, hier c’était le FPI et aujourd’hui c’est le RDR….Que nous réserve alors demain ?

Il serait juste et équitable de faire un découpage sans coloration politique, ni partisane pour les Ivoiriennes  et Ivoiriens. Une autre injustice et la loi du plus fort dans les grandes communes à plusieurs députés comme Yopougon, Abobo, Cocody pour ne citer que ceux-ci.

Exemple à Yopougon, vous avez six députés sur une même liste. Yopougon c’est près de 1000 bureaux de vote. Pourquoi ne pas divisés Yopougon en six circonscriptions électorales avec possibilité de garantir les mêmes chances à tous les candidats !

Ensuite, faite avec moi, une remarque, c’est toujours le parti au pouvoir qui gagne à Yopougon :

Bédié au pouvoir c’est le PDCI

Gbagbo au pouvoir c’est le FPI

Ouattara au pouvoir c’est le RDR

SOKO WAZA 4E VOIXPourquoi même ? Parce que c’est six députés. Les autres candidats des Sans Voix, faibles sont méprisés et sont là juste pour accompagner les plus forts. C’est encore une injustice qui ne dit son nom.

Attention, peuple de Côte d’Ivoire et dirigeants de cote d’ivoire, Houphouët-Boigny a dit: «La paix n’est pas un vain mot, c’est un comportement!». Mais nous, nous disons : «La paix est avant tout et surtout une construction politique, on construit la paix, on la bâtit».

EST-CE QUE LA 4ème VOIX SERA PRÉSENTE AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2020?

Nous ne sommes pas candidat à la présidentielle 2020 mais Voici notre cahier de charge pour la Côte d’Ivoire. Le candidat qui s’engagera avec nous par la signature d’une charte de mise en application de notre cahier de charge recevra pleinement notre soutien.

Mais dans le cas où personne n’est prêt pour notre cahier de charge, nous nous verrons dans l’obligation de choisir un des nôtres pour défendre notre cahier de charge, notre offre social devant les ivoiriennes et les ivoiriens.

CONCLUSION,  LA 4EME VOIX, LA VOIX DES SANS VOIX 

Après tout ce qui précède sur la situation politique, la situation économique et la situation sociale, J’ai peur pour la Côte d’Ivoire. Les signaux qui montrent la Côte d’Ivoire comme un volcan dormant sont encore là. Les mêmes causes produisant les mêmes effets avec encore tous les mêmes acteurs majeurs des précédentes crises. Nous avons réellement peur pour les sans voix, pour le peuple. Il faut absolument faire quelque chose. Nous ne devons pas rester sans rien faire.

Voici pourquoi LA 4ème  VOIX, LA VOIX DES SANS VOIX est née.

  • Nous lançons un APPEL SOLENNEL ET CITOYEN A TOUTES LES IVOIRIENNES ET A TOUS LES IVOIRIENS
  • OUI, c’est Possible, Nous devons ensemble sensibiliser les ivoiriennes et les ivoiriens
  • OUI, C’est Possible, Nous devons éveiller les consciences
  • Oui, C’est Possible, Nous devons dénoncer toutes les injustices
  • Oui, C’est Possible, Nous devons dire haut et fort ce qui ne va pas dans notre pays
  • Oui, C’est Possible, Nous devons aussi apporter des solutions, notre contribution pour une justice sociale plus équitable
  • Oui, C’est possible que chaque ivoirienne, chaque ivoirien soit un porteur de voix.

VIVE LA 4EME VOIX, LA VOIX DES SANS VOIX ».

THÉOPHILE SOKO WAZA

PRÉSIDENT et PORTE-PAROLE

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com