Activité gouvernementaleActualitéArt & CulturePolitiqueSociétéUrgences

Abidjan-après l’UNJCI-grave crise au 4è Congrès 2019 de l’OJPCI : Déclaration du Collectif des membres fondateurs et statutaires  qui explique la forfaiture

OJPCI CRISE LEDEBATIVOIRIEN.NET

Ici, la déclaration rejetant la forfaiture du jour qui annonce des mouvements pour la tenue d’un congrès consensuel pour le compte de l’OJPCI

Le 4ème congrès de l’organisation des journalistes professionnels de Cote d’Ivoire qui devrait symboliser l’unité retrouvée après la crise du 3è est malheureusement la traduction d’un mal profond de la gestion. Ignorant les raisons d’une stratégie électorale planifiée par le bureau sortant conduit par Olivier Yro, des congressistes n’ont pu accéder à la salle de la bibliothèque nationale à Abidjan, mercredi 14 août 2019. Ne voulant pas cautionner cette prise en otage de l’OJPCI par le bureau sortant cautionné par le Comité de Contrôle dirigé par Souleymane T. Senn totalement engluer dans la gestion du bureau, alors que simplement autorisé  à déclencher le processus de la tenue dudit congrès, un collectif de membres statutaires et des membres fondateurs victimes du sale coup n’entend pas laisser les choses se faire de la sorte.

 

4è Congrès 2019 de l’OJPCI :

Déclaration du Collectif des membres fondateurs et statutaires 

Le 4è congrès ordinaire de l’Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI, organisé par le bureau exécutif sortant, le mercredi 14 aout 2019, à la bibliothèque nationale d’Abidjan, s’est soldé par une crise.

I/Les faits :

Les  journalistes professionnels ont effectivement répondu à l’invitation du bureau sortant. Ils ont participé  à la cérémonie d’ouverture ainsi que les invités et autres observateurs.  A la surprise générale, les congressistes feront face à des faits inédits après la 1ère pause-café. Notamment :

1-L’interdiction d’accès de la majorité des membres statutaires à la salle du congrès par des policiers ;

2-L’interdiction d’accès à la salle du congrès à plusieurs membres fondateurs ;

3- L’interdiction d’accès à la salle du congrès à plusieurs membres en possession de leur carte de 2019 de l’OJPCI ;

4-L’exclusion de certains  membres du bureau exécutif de la salle ;

5-Le pire, c’est que le comité de Contrôle a entériné,  en violation des textes, cette interdiction d’accès de la majorité des membres statutaires au Congrès ;

II/ La position du Collectif (Par conséquent)

-L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI ne se reconnait pas dans cette parodie de congrès organisé par Olivier Yro et ses partisans ;

– L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI décline toutes responsabilités concernant les agissements d’Olivier Yro auprès de l’administration, des bailleurs de fonds et autres investisseurs.

-L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI se réserve le droit d’engager des poursuites  judiciaires eu égard aux malversations constatées dans la gestion du bureau sortant.

-L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI demande  à ses  membres d’être à l’écoute pour les dispositions à venir suite à la rencontre du mercredi 14 aout 2019 jugée nulle et de nul effet.

OJPCI CRISE LEDEBATIVOIRIEN.NETFait à Abidjan, le 14 août 2019

Ont signé

Le Collectif des membres fondateurs et statutaires

 LE PORTE-PAROLE

ARMAND BOHUI

SECRETAIRE GENERAL

LEON SAKI

DP AFRIQUEMATIN.NET

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com