Activité gouvernementaleActualitéFoot ballPolitiqueSociétéSportsUrgences

Fini deux têtes à l’Africa Sports d’Abidjan?  Pourquoi Vagba et Bahi ont transigé,  ce que chacun gagne

africa SPORT

Un protocole d’accord transactionnel signé par Alexis Vagba et Antoine Bahi qui s’affrontent terriblement pour le contrôle de la caisse du club vert et rouge, qui visiblement perd des plumes annonce qu’en fin de saison, une Assemblée générale élective devra avant,  le 31 juillet 2020, donner un  nouveau président à l’Africa Sports.

Il  s’agit de renouer avec le sport. Toute l’année sportive permettra au club de se doter de textes à la hauteur de ses ambitions. le non respect dudit protocole transactionnel plongera le club vert et rouge sous tutelle d’un Comité de normalisation, selon les statuts de la Fédération ivoirienne de football.

AFRICALe vendredi 30 août 2019, au siège de la FIF, les deux parties en conflit signent un protocole d’accord transactionnel. Elles conviennent que le club sera dirigé par un Bureau exécutif composé de façon paritaire par des membres désignés par chacune des parties. La présidence de ce Bureau exécutif est assurée par Alexis Vagba, celui qui était au poste de président du club vert et rouge. Antoine Bahi celui Qui a voulu ravir la place du président en pote, il occupera, le poste de président délégué de la section football du club. Le poste de vice-président chargé des finances est assuré par Imad Zarour. Dosso Aboubakar, lui, est le vice-président chargé de l’organisation, et Diomandé Adama, le secrétaire général de l’Africa Sports. La prise de décisions sera alors collégiale, si la défense des intérêts particuliers ne prend pas  le pas sur le port dans ce club qui s’effrite. Les joueurs recrutés séparément par les deux parties en crise sont mis à la disposition du club pour constituer une seule équipe.

 «Après la pluie, c’est le beau temps. Nous avons un bien commun, c’est l’Africa. Ce n’est ni la personne de Bahi ni de Vagba. Je voudrais demander à tous les membres associés de mettre balle à terre. Il faut faire des sacrifices», Antoine Bahi. «Tout ce que nous souhaitons, c’est que l’Africa aille de l’avant. Si nous avons pu accepter le protocole d’accord, on n’a plus de commentaire. Il faut passer à l’exécution. Parce que tout est accompli»,  Alexis Vagba.

Les caisses seront surveillées par les quatre yeux concomitamment  !

GRACE OZHYLLY

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com