Activité gouvernementaleActualitéEconomie & FinancesPolitiqueUrgences

Attaquée par les USA: pourquoi Dominique Ouattara engage une orageuse offensive à Washington

cacao Dominique Ouattara LEDEBATIVOIRIEN.NET

Lutte contre le travail des enfants au centre

 L’affaire est plus que sérieuse. C’est un programme particulièrement très chargé de la présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre l’exploitation, la traite et le Travail des enfants (CNS) sur les bords du Potomac à Washington DC. C’est que la Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara est arrivée, depuis  samedi 14 septembre est  à Washington DC, pour une offensive contre les lobbies s’attaquant aux intérêts de la Côte d’Ivoire dans le cadre des actions de lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Face aux traders et chocolatiers, Dominique Ouattara sort l’artillerie lourde en décidant d’engager elle-même une offensive A Washington.  DC, où elle inscrit dans son agenda des rencontres avec plusieurs personnalités politiques et de la société civile pour le point des engagements de la Côte d’Ivoire en matière de lutte contre le travail des enfants.

Puisque, deux sénateurs américains ont engagé une procédure auprès de leur gouvernement afin que celui-ci consente à imposer un embargo sur le cacao ivoirien au motif qu’il serait le fruit du travail d’enfants mineurs. Ce qui ne manque pas de troubler le sommeil du gouvernement ivoirien qui sort du sommeil. La Côte d’Ivoire dans le programme Millenium Challenge Corporation (MCC) a déjà bénéficié d’appuis financiers de plusieurs milliards de FCFA (Plus de 300 milliards). La contrepartie requise du gouvernement ivoirien se rapporte, à la libéralisation des terres agricoles afin que les multinationales américaines y aient accès pour pratiquer la cacaoculture.

Lire aussi :  DEPUIS LES USA : «“LE VIVRE-ENSEMBLE” EST UNE VRAIE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE EN COTE D’IVOIRE, 382 PRISONNIERS POLITIQUES,   CROUPISSENT EN PRISON ET SANS NOUVELLE DE 228 AUTRES »LAURENT AKOUN

Les américains pour la protection de leurs intérêts attendent faire plier le régime par l’exploitation des enfants dans les plantations, ainsi que la violation des forêts classées qui pour 2019 a permis à la Côte d’Ivoire   de produire plus de 500 000 tonnes de cacao.

CACAOIl y’a déjà deux mois qu’une menace de suspension de l’exportation des fèves de cacao a été proférée par les deux géants du cacao, la Ghana et la Côte d’Ivoire. en réponse, les réseaux d’intérêts ou  lobbies n’attendent pas faciliter les choses au gouvernement Ouattara. Il faut alors que la première dame ivoirienne rodée aux arcanes des négociations, elle qui s’est engagée à éradiquer le travail des enfants dans les plantations ivoiriennes retourne sur les traces des grands chocolatiers  américains pour plaider la cause ivoirienne.

Elle reste la bonne ambassadrice dit-on auprès de ces lobbies qui sont des hommes politiques, des hommes de media ou portant le nom d’ONG, sans état d’âme pour assouvir leurs desseins. Ils servent d’écran de fumée qui cache les intentions des vrais maîtres d’ouvrage : les  multinationales. Le travail des enfants dans les plantations de cacao va-t-il être exploité contre le président Alassane Ouattara quand l’on sait que l’ONG Children of Africa de son épouse œuvre farouchement dans la protection de l’enfant?

cacao Dominique Ouattara LEDEBATIVOIRIEN.NETMais, aujourd’hui les intérêts d’un trader et puissant chocolatier sont menacés. Sa filiale ivoirienne apprend-t-on serait dirigée par Seydou Elimane Diarra, l’ex-patron des Accords de Linas Marcoussis, aux lendemains de la rébellion, de septembre 2002 en Côte d’Ivoire, avec un certain Guillaume Soro, aujourd’hui dans l’œil du cyclone. Un contrôle fiscal avait révélé des pratiques mafieuses dans la société SACO, filiale du groupe suisse Barry Callebaut.

Lire aussi :  Journée Mondiale de la Liberté de la Presse :les Etats-Unis soutiennent le rôle d’une presse libre dans une démocratie

Ces lobbies trouvent, toujours des prétextes pour attaquer quand leurs intérêts sont en jeu. Dominique Ouattara devra batailler très fort pour convaincre qu’elle est réellement engagée contre le phénomène des enfants travaillant pour le compte des trafiquants d’enfants sans scrupule dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire. ‘‘Elle gagne, toujours’’ dit-on dans son entourage. La guerre est déclarée dans le cacao ?

HERVE MAKRE

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com