Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Rhdp-ADO:de “Alla n’gnissan” à “Ahossi n’gbin”, quel parcours ! “derrière lui, c’est l’obscurité” ?

Rhdp-ADO: LEDEBATIVOIRIEN.NET

“derrière lui, c’est l’obscurité” ou encore “derrière lui, c’est le vide, y’a rien”

La visite d’État du Président ivoirien Alassane Ouattara dans la région du N’zi les 25, 26, 27 et 28 septembre 2019 n’a pas encore fini de livrer tous ses non-dits. Et là, cette affaire “Ahossi n’gbin” avec le peuple baoulé relance l’idylle entre les alliés au sein du RHDP. Mais tout s’annonce bien bouclé pour les élections de 2020.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le vent qui a soufflé ces derniers  jours a fredonné le nouveau  nom par lequel le Président Ouattara a été rebaptisé par les baoulé du N’zi, après l’avoir  débaptisé par le peuple baoulé de la région du bélier. Ainsi, “Ahossi n’gbin” est le nouveau nom attribué au Président Alassane Ouattara dans la région du N’zi. Ce qui, en dialecte baoulé signifie:  “derrière lui, c’est l’obscurité” ou encore “derrière lui, c’est le vide, y’a rien”. Est-ce par ces termes que le peuple baoulé, inconditionnel militant du PDCI RDA, voudrait régler et gérer définitivement “le cas de Ouattara” dans son adversité politique avec Henri Konan Bédié avant les élections de 2020? L’ avenir nous le répondra dans les douze mois qui nous séparent présentement de l’élection présidentielle de 2020. Car, pour un rappel, Bédié aurait tenu tous ses engagements politiques vis à vis de Ouattara depuis le 18 Mai 2005 à Paris, date à laquelle, les deux hommes ont porté sur les fonts baptismaux le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) contre l’ex-président Laurent Gbagbo à l’élection présidentielle de 2010.

Lire aussi :  urgent-Abidjan:l 'Affaire Soro Guillaume pour atteinte contre l’autorité de l’Etat prend de la vitesse au tribunal

Henri Konan Bédié avait soutenu Ouattara au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2010 comme prévu dans leur alliance politique pour la conquête du pouvoir d’État. Puis, il a lancé “l’appel de Daoukro” en 2014 pour la candidature unique de Ouattara à l’élection présidentielle de 2015. En retour, il attendait que Ouattara, lui renvoi l’ascenseur en soutenant également sa candidature à l’élection présidentielle de 2020 pour le compte du RHDP dans sa monture de 2005 à Paris. Projet irréalisable pour le moment, selon les propos et l’attitude d’Alassane Ouattara à l’heure actuelle. Pis, Ouattara souhaiterait modifier certains articles de la constitution en vue de barrer le chemin de la présidence à son ex-compagnon d’alliance au RHDP, Henri Konan Bédié sous le prétexte que les plus âgés doivent s’éclipser et faire de la place à la jeune génération. Une pilule que Bédié a du mal à avaler après autant de sacrifices pour Alassane Ouattara. Ainsi dit, le peuple baoulé s’apprête t-il à rendre la monnaie de la pièce au Président Alassane Ouattara ?

Car, par ces temps-ci, trahison est le maître mot des conversations du peuple baoulé lorsqu’il s’agit du Président Ouattara et de ses actions de développement en faveur de la côte d’Ivoire en général et des régions majoritairement occupées par le peuple baoulé en particulier. Pour le peuple baoulé, la parole qui a servi à nouer le bagage ensemble reste toujours valable lorsque nous allons le défaire ensemble. Alors, Wait and see.

H.KARA

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com