Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Hommage au Chef de l’Etat à Danané : Le Ministre Albert Flindé plaide pour la scission du Tonkpi

Une doléance qui ravivera davantage le cœur des populations de la région sud du Tonkpi. C’est que ce samedi 26 octobre 2019, à l’occasion de la cérémonie de clôture de la visite officielle du Premier ministre qui s’est tenue à Danané, le ministre Albert Flindé a soumis à son hôte du jour, le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, trois grandes préoccupations des habitants de cette franche partie de la Côte d’Ivoire.

En effet, Albert Flindé, par ailleurs Conseiller Spécial du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, a plaidé pour la scission de la région du Tonkpi, en érigeant la ville de Danané en Chef-lieu de région. Ensuite, l’érection des anciennes sous-préfectures telles que Logoualé, Bin-Hounien, Sangouiné,Gbonné, et Mahapleu en Chefs-lieux de département. Enfin, l’érection des localités des localités importantes, Chefs-lieux de pays ruraux, en Chefs-lieux de sous-préfectures.

S’exprimant au nom des populations du Tonkpi, le ministre Albert Flindé a également fait mention du bitumage des voiries de la région. A ce titre, il a affirmé que les populations souhaitent le bitumage des axes reliant soit les Chefs-lieux de départements, ou de certains Chefs-lieux de département à des chefs-lieux de sous-préfecture : « Il s’agit entre autres des axes Biankouma-Sipilou long de 61 kilomètres, Man-Kouibly 42 kilomètres, et de Danané-Santa estimé à une distance de 61 kilomètres ». A-t-il indiqué avant de plaider pour l’ouverture des axes Danané-Sipilou, Biankouma-Gbonné ainsi qu’un reprofilage lourd de certains grands axes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En ce qui concerne l’adhésion des populations aux idéaux du RHDP, le ministre Albert Flindé, président du mouvement politique Tonkpi 2020, a rassuré le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly. Pour lui, elles adhèrent totalement et sans conditions, aux idéaux de l’outil de rassemblement et de développement, qu’est le RHDP, présidé par le président  Alassane Ouattara : « Je terminerai mes propos, en réaffirmant que  nous demeurerons les soldats du RHDP et au nom des populations du Tonkpi, nous sommes en ordre de bataille pour 2020 et attendons vos instructions ». A-t-il conclu.

Lire aussi :  Urgent-Coronavirus: après Trump, le sens d'une batterie de mesures de Ouattara

                                             David Gogbé

                                            envoyé spécial

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com