Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Théophile Sako :«Nous déplorons l’injustice en Côte d’Ivoire»

Abidjan, la 4e voix, la voix des sans voix aux côtés des opprimés à Adjoufou-Porbouet

Théophile Soko Waza, président de la plate forme, la 4e voix, la voix des sans voix, était samedi auprès de la population d’Adjoufou pour décrier les maux dont souffrent les habitants dudit quartier. Après avoir écouté tour à tour les complaintes des uns et des autres, il note que la population dudit quartier est confrontée à plusieurs maux dont l’insécurité, la santé et les enlèvements d’enfants et biens d’autres problèmes.

Le porteur de voix s’indigne et dénonce fermement le manque d’attention et de secours des forces de l’ordre et du procureur de la république à ceux qui en ont besoin.   «Des gens de 3e  âge qui ont passé la plus grande partie de leur vie à travailler et servir la Côte d’Ivoire ont aujourd’hui du mal à joindre les deux bouts. On est donc aujourd’hui  à Adjoufou pour mettre à nue un certains nombres de problèmes. En ce qui concerne les problèmes d’insécurité, on constate qu’il ya toujours, la  disparition d’enfants et mort d’homme ; il y a un couple dont l’enfant a disparu et mort mais personne ne s’en occupe. Aucune enquête, ni le procureur, ni les forces de l’ordre n’ont réagi. Ils sont tous restés impuissants et muets sur cette affaire. On  a cherché le procureur de la république pour qu’il prenne l’affaire en main, rien n’y fit.  C’est déplorable », le porteur de voix la VOIX DES SANS VOIX Théophile Soko Waza.

En ce qui concerne la couverture de maladie universelle « n’est pas totalement fondée », note-t-il. «Les populations ne sont pas bien suivies  médicalement. La couverture maladie universelle avec le prélèvement obligatoire n’est pas bien suivie or la constitution ivoirienne donne une certaine liberté à chaque ivoirien. Mais les bénéficiaires n’ont pas de soins  appropriés, nous dénonçons cela»  a t-il signifié. Quant aux problèmes liés aux bulldozeurs destructeurs, Théophile Soko WAZA trouve que cela est encore une injustice. Pour ce faire, ‘‘les porteurs de voix’’ lancent un appel au gouvernement ivoirien, afin de revoir sa position et de  prendre en compte les requêtes des populations.

Lire aussi :  Éligibilité d’Alassane Ouattara à un 3ème mandat: Martin Bléou: "C’est dire que c’est en vain que l’on tente d’anesthésier les consciences en leur inoculant du faux"-le professeur de droit constitutionnel continue de détruire les contrevérités des défenseurs du mandat contesté

« Il y a des menaces à gauche et à droite, il y a des assurances données par le maire  de La commune de Port-Bouët, mais ce n’est pas suffisant ! Nous voulons des assurances par écrit du ministère de la construction, nous voulons que le gouvernement lui même se prononce pour rassurer les populations, parce que nous tous savons combien cela fait quand on dort sachant que sa maison va être détruite sans dédommagement, ni prime de remplacement sans rien du tout c’est encore déplorables » a  t-il ajouté.

Un giga meeting de justice sociale est annoncé pour dénoncer cette in justice sans précédent En Côte d’Ivoire. La 4e voix, la voix des sans voix a décidé de prendre le parti des opprimés et exclus du système de développement en Côte d’Ivoire.

Hortense Loubia

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com