Activité gouvernementaleActualitéSociétéSportsUrgences

Au stade de Séguéla-l’entraineur qui a sorti une arme à feu appartenant à un gendarme porté disparu depuis 2007 jugé

arme a feu au stade seguela LEDEBATIVOIRIEN.NET

La sixième journée de ligue 2 du championnat de Côte d’Ivoire aura marqué la sensibilité du monde du ballon rond car c’est un match qui rentre dans les annales de l’histoire. Un fait va attirer notre attention, samedi 2 novembre 2019 dans la poule B ou le CO Bouaflé se déplaçait à Séguéla pour affronter le FC Siguilolo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En effet, les buffles de la Marahoué qui avaient à cœur de faire un bon résultat à Séguéla ont imposé leur suprématie à leur adversaire du jour dans un match surchauffé qui s’est soldé par un match nul, 2 buts partout. En fin de rencontre, les supporters du FC Siguilolo réputés pour leur manque de fair-play ont lapidé à coup de projectiles les joueurs de l’équipe adversaire. C’est en ce moment que va intervenir coach Sanogo du CO Bouaflé qui selon nos sources a sorti une arme à feu pour dissuader les supporters de Siguilolo excités. Il faut signifier que le coach du COB s’est toujours présenté comme un militaire de la Société Omnisport de l’armée (SOA).

Interpellés, les gendarmes sur place arrivent à le neutraliser avant de le conduire au post de gendarmerie de Séguéla où il est soumis à un interrogatoire. Les informations qui en résultent font état de ce que M. Sanogo Alias Magni-magni a été radié des effectifs de l’armée ivoirienne, depuis 2012 et l’arme qu’il détient appartenait à un gendarme porté disparu depuis 2007. Comment le coach du COB en est devenu le propriétaire ? On l’ignore encore mais si cette information est avérée, Coach Sanogo alias Magni-magni sera  dans de beaux draps.

Du côté de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), les dirigeants ont décidé de taper du point sur la table. Coach Sanogo pourrait ne plus jamais officier un match en tant qu’entraîneur. À travers cette sanction l’instance fédérale entend donner une leçon à tous les acteurs du football ivoirien.

arme a feu au stade seguela LEDEBATIVOIRIEN.NETIl convient de rappeler que toutes les équipes qui affrontent le FC Siguilolo à Séguéla se plaignent toujours de l’arbitrage. En attendant son procès qui est prévu ce mercredi 6 novembre 2019, coach Magni-magni est toujours détenu à la gendarmerie de Séguéla.

MARTIAL TAHOU

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com