Activité gouvernementaleActualitéArt & CulturePolitiqueUrgences

Sud Comoé-Défense de leurs intérêts: l’engagement des artistes ivoiriens et du directeur régional de la culture aux côtés du SAMCI

  • Dan Log : «Nous irons rencontrer le ministre de la culture…»

 

  • après Gagnoa le témoignage des artistes à Aboissio

Après la région du Goh (Gagnoa), la délégation de responsables du Syndicat des Artistes Musiciens de Côte d’Ivoire-SAMCI conduite  par la Secrétaire Générale, l’artiste musicienne DAN LOG, a été accueille avec liesse dans  la capitale du SUD COMOE, Aboiso. Une rencontre, le 6 novembre 2019 dans le cadre de son programme de sensibilisation et de présentation du syndicat qui a abouti à un engagement du directeur régional de  la culture et de la francophonie et des artistes de la région. Qui, par des  prestations  ont exprimé leur adhésion totale  au Syndicat des Artistes Musiciens de Côte d’Ivoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

«Il y a des années que j’appelle les artistes d’Aboisso à se mettre ensemble de sorte à bien défendre leurs intérêts. Je rappelle un fait qui a choqué, pour faire comprendre, l’urgence de l’organisation des artistes du Sud Comoé. Lors de la visite d’Etat du président de la République ici à Aboisso, une enveloppe offerte par le président Alassane Ouattara  a été officiellement et publiquement remise à l’organisation pour  les artistes. Mais cet argent  n’est pas parvenu aux artistes bénéficiaires parce que le comité d’organisation local a soutenu qu’il n’y avait pas d’organisation d’artistes à qui cette enveloppe devait être remise.

SIDI RAZAK directeur de la culture Sud comoé
Samci à Aboisso, le directeur de la culture SIDI RAZAK

C’est inadmissible ! Et, à ce jour nous ne savons pas ce qu’est devenu votre argent. Il est temps  pour que vous adhériez  à ce syndicat  pour garantir vos droits et vos intérêts pour que de tels faits se reproduisent ici. Je m’engage à suivre effectivement  votre organisation, pour l’installation d’une représentation du SAMCI  à Aboisso. Je vais  me battre à vos côtés pour qu’il y une représentation du Samci dans le Sud Comoé». Une déclaration forte du  directeur régional de  la culture et de la francophonie Sidi Abdoul Razak devants les artistes du Sud Comoé.

Lire aussi :  Ouest ivoirien: «Biankouma  n’a jamais été bastion de l’UDPCI; Ceux qui ont pris ce parti ne savent pas pourquoi Guei  l’a créé; Ce sont des usurpateurs»   El hadj Kando Soumahoro (RDR)

C’était la joie totale dans  l’enceinte de la radio cristal Fm d’Aboisso qui a abrité la rencontre du Syndicat des artistes  musiciens de Côte d’Ivoire-SAMCI et les artistes du Sud Comoé. Ils sont venus  nombreux de tout Aboiso, mercredi 6 novembre 2019. Groupes woyo zouglou (ambiance facile), ou Dj Gorbatchev, Les Messagers, Dj BB Chanel, Lucky boys, Yeba muci, Les Elus du Sanwi, Legoalois, Keko Amarasta, Jacob Koanan, Jeeno, Affi Sara (chantre), Léon Joly (point focal du Samci à Aboisso) ; ils sont tous venus écouter les représentants du SAMCI sous le regard heureux du directeur régional de la Culture et de la francophonie Sidi Abdoul Razak.

LA CARAVANE SAMCI  POURSUIT SA ROUTE DANS TOUT LE PAYS

DAN LOG
la SG DU SAMCI DAN LOG

«La pratique de la musique qui est l’ensemble de la production des sons et qui soient agréables à l’oreille de l’auditeur en fonction de sa culture est un métier noble. je suis très heureuse ainsi que toute l’équipe qui est avec moi de savoir que les artistes adhèrent à leur syndicat. Nous venons leur apporter un message de l’espoir : défendre leur droit. Arès la tournée Gagnoa, le SAMCI est là pour nous, pour  nos devanciers,  pour ceux qui viendront après nous. Nous avons tous des droits qu’il faut défendre et protéger. Nous irons au terme de la tournée rencontrer le ministre de la culture Maurice Badaman pour voir comment nous accompagner dans notre mission », déclare Danielle Logou Adziza dit, DAN LOG, SG du SAMCI ravie de la rencontre d’Aboisso. Gagnoa a été  la première escale  et Aboisso, la deuxième dans l’attente de  la troisième à Yamoussoukro, de la première phase de sensibilisation et d’implantation à l’effet de faire savoir aux artistes sur l’étendue du territoire ivoirien qu’ils ont des droits et un syndicat pour les défendre. Droits fondamentaux des créateurs, d’autoriser ou d’interdire sa production, sa reproduction, son exécution en public, son enregistrement, sa radiodiffusion, sa traduction ou son adaptation. «Vous ici à Aboisso, vous avez ces droits. Nous devons nous mettre ensemble pour vivre de notre art. Informez tous les artistes des départements de la région du Sud Comoé qui sont à Aboisso, Ayamé, Bonoua, Adiaké, Grand-Bassam, Tiapoun et autres, que nous avons, aujourd’hui  un syndicat qui va défendre nos intérêts et nos droits. Donc, sœurs et frères, nous sommes venus vous  porter la bonne nouvelle de l’existence du syndicat des artistes musiciens de Côte d’ivoirien-SAMCI », indique la secrétaire générale du syndicat Danielle Logou, avec à ses côtés, les artistes, Jonas Daffé, Touré Mahila, le SGA Djaki Ferry etc.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire: l’entreprise Nord-sud bâtiment travaux publics engagée totalement  dans  la reconstruction de MAN

Et de terminer: «C’est en nous mettant ensemble que nous ferons respecter nos droits face  à des organisateurs véreux de spectacles, à la piraterie, aux droit d’auteur-BURIDA. Le SAMCI est membre de la Fédération internationale de la musique-FIM. Ce n’est pas parce que l’on a échoué qu’on devient artiste, non ! C’est parce qu’on a un talent qu’on est artiste, c’est un choix. Nous devons revendiquer notre statut en Côte d’Ivoire. Et c’est ensemble, au sein du syndicat que nous réussirons»  a réitér2 devant les artistes du Sud Comoé, la secrétaire générale, après ceux du GOH à Gagnoa. «Nous changerons la vie des artistes en défendant  notre existence. Mettons-nous ensemble  pour mieux vivre de notre métier». C’est le message de la Secrétaire générale du Samci, bien reçu par les artistes  musiciens d’Aboisso.

samci

Ils s’activent pour l’installation de la délégation régionale. Le droit d’adhésion s’élevant à 5000F et une cotisation mensuelle de 1000F, donnant droit à la carte de membre. 75% du total revient à la représentation locale du Samci et  25% au siège à Abidjan.

«Je suis très heureux de cet engagement  du directeur régional. Nous attendions ce moment. Je ferai moi aussi tout pour réussir  l’installation de la représentation du SAMCI à Aboisso », déclare, l’artiste Léon Joly point focal du Samci, au terme de la rencontre. Aux côtés du directeur régional de la cultre et de la francophonie, il s’active pour  l’organisation des artistes du Sud Comoé par l’installation de la représentation du SAMCI.

HERVE MAKRE

A Aboisso

Lire aussi :  CIV-MOREM : Didier Dépri (Notre Voie) fait une mise au point

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com