Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

AFI ET NANDY BAMBA LEDEBATIVOIRIEN.NET

A La Haye, Laurent Gbagbo a t – il perdu le contrôle de son entourage ? Nady bamba a encore fait des siennes. Elle est toujours dans sa logique de maintenir le FPI divisé. Il est de notoriété publique que le Président Gbagbo devait accorder une audience à Amani Nguessan Michel le 14 avril dernier. Son billet de visite à la CPI en poche, l’ex ministre de la défense de Gbagbo s’est envolé pour la Hollande via Paris.

À Paris, il est hébergé dans un hôtel par Brigitte Kuyo en attendant de mettre le Cap sur La Haye. Seydou Koulibaly, le Chef de Cabinet de Affi N’guessan qui lui se trouvait à Paris quelques jours avant le ministre dans le cadre d’une mission de haut niveau a également rencontré l’ex vice-président du FPI avec lequel il a cordialement échangé. A cette occasion, l’ex vice-président Amani qui avait précédemment démissionné de la haute direction du FPI pour œuvrer à la réconciliation interne a informé Seydou Koulibaly qu’il se rendrait dans les prochains jours à la CPI pour rencontrer le Président Gbagbo. C’est donc tout heureux que le vice-président Koulibaly lui demandera de transmettre au Président Gbagbo tout son soutien et sa solidarité dans la difficile épreuve qu’il traverse.
Le lendemain de cette entrevue, Amani Nguessan informe Koulibaly que finalement il ne pourra plus rencontrer le Président Gbagbo car Nady Bamba qui se trouve au Ghana s’est entretenue avec lui au téléphone et exige qu’il soit reçu par Gbagbo en sa présence. À cela Amani lui a demandé la date de son retour d’Accra. Elle lui a répondu qu’elle n’en savait rien pour le moment et qu’il devait juste attendre et rester à son écoute. Le ministre Amani qui, en raison de son soutien à Gbagbo dans les années 1990, avait été renié par sa famille biologique et son village s’est senti doublement honteux et humilié. Koulibaly lui a suggéré de ne pas tenir compte de ce qui ressemble fort à un chantage vu qu’il avait en sa possession un billet de visite délivré par la CPI.
Malheureusement, le ministre Amani qui voulait rencontrer Gbagbo en tête-à-tête et qui ne souhaitait pas braver l’autorité de la puissante et incontournable Nady Bamba, 2ème “épouse” du Président Gbagbo, il a donc décidé de retourner en Côte d’Ivoire sans avoir pu échanger avec son mentor à qui il voulait, entre autres, proposer son schéma de sortie de crise au FPI.
H.KARA

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com