Activité gouvernementaleActualitéPolitiquesUrgences

Abidjan:Le SYNAPO-CI dénonce le désordre dans l’orientation des nouveaux bacheliers et exige l’ouverture d’une période de réclamation 

Le Syndicat National des Professionnels d’Orientation de Côte d’Ivoire-SYNAPO-CI avec à sa tête Zonde Zoko Stéphane, dénonce la mauvaise l’orientation et  abusive des nouveaux bacheliers. Il et exige l’ouverture d’une période de réclamation accessible à tous avec implication des inspecteurs d’orientation de nouveaux bacheliers.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Syndicat National des Professionnels d’Orientation de Côte d’Ivoire  a constaté que les résultats de l’orientation  post-bac ces dernières années créent l’émoi et la désolation chez les futurs étudiants et leurs parents. Pour ce faire, SYNAPO-CI  a entrepris des démarches auprès des autorités en charge de l’orientation  de l’enseignement supérieur en vue de prévenir les erreurs du passé. Le bureau souhaite par ailleurs l’ouverture d’une session officielle de réclamation post-bac. Leurs requêtes sont montées chez le directeur général de l’orientation et des bourses de l’enseignement supérieur. Le  SYNAPO-CI va être surpris suite à la déclaration du chef de cabinet du ministre de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, ne faisant pas cas de leurs recommandations  mais annonçant qu’il n’y aura plus de réorientation cette année. La goute d’eau qui va déborder le vase. Alors qu’ils attendaient la satisfaction de leur démarche, ils constatent avec amertume la publication des résultats dans le supérieur.

Selon Zonde Zoko Stéphane le secrétaire national, les nouveaux bacheliers sont victimes d’une orientation par défaut qui pourrait déboucher sur un échec scolaire. La persistance de cette situation pourrait impacter la qualité des ressources humaines. Par conséquent le bureau exige l’implication des inspecteurs de l’orientation de nouveaux bacheliers en amont et en aval et l’ouverture d’une période de réclamation accessible à tous. ” Nous tenons à vous dire que la politique d’orientation post bac est bâclé et cause  de nombreux préjudices aux nouveaux bacheliers pour cela le BEN  SYNAPO-CI demande à l’État de Côte d’Ivoire de mettre fin à ce processus qui consacre l’échec programmé des futurs étudiants.” s’est-il plaint. Il invite le ministre de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique, à faire en sorte d’éviter le danger qui plane sur les ressources humaines de la cote d’Ivoire en respectant les règles et principes qui fondent  l’orientation,

Hortense Loubia K.

© 2019, herve_makre. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com