Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Abidjan-urgent : Une histoire de crime crapuleux d’un élève aux mains de la police criminelle envahit Yopougon-un suspect à la MACA

Abidjan assainat de YAN MACA LEDEBATIVOIRIEN.NET

Un crime a été signalé à la police criminelle, concernant un  élève répondant du nom de Bah Diesseka Yann. Elève au groupe scolaire Labagoué de ladite commune. Retrouvé égorgé, début décembre, son inhumation est annoncée  pour, samedi 7 décembre 2019 selon les proches de la famille du disparu.

Une crime crapuleux d’un élève à Yopougon-un suspect à la MAC

L’enquête ouverte par la police criminelle suit son cours, cependant une personne serait déjà en détention à la Maison d’Arrêt et de Correction Abidjan.  Selon certaines  information, c’est dans  l’une des pièces du domicile de dame Madou Solange que le corps sans vie de l’élève est retrouvé avec l’absence de certains organes. Est-ce pour un rituels ? La police cherche à élucider le mobile du crime.  Cependant, des proches de la victime racontent que, dame Madou Solange aurait découvert le corps du petit Yannt dans une pièce de son appartement et aurait appelé ses parents pour leurs donner l’information qu’elle avait retrouvé le corps de leur fils disparu depuis, un jour.

Elle prend soin de prévenir la police le 17e arrondissement, la police criminelle et les pompes funèbres. Interrogée, elle aurait indiqué Que le crime est l’œuvre d’un de ses fils, Gohourou Israël un cousin de Yann, la victime. Ce qu’aurait reconnu l’accusé faisant de lui le suspect principal avec l’accusation de mère. Et pourquoi l’aurait-il fait ? «Yann a endommagé son ordinateur portable », confient les roches de la victime. Mais certaines personnes selon les proche de la victime indiquent savoir le vrai auteur du crime : «Le crime aurait été commis par un autre fils de dame Madou Solange qui se nomme Gohourou Isaac très introduit dans le milieu du broutage. Elle a préféré signaler Israël parce que son financier serait Gohourou Isaac. Chose curieuse, l’ordinateur pour lequel Yann a été tué fût détruit par un de leurs amis après la mort de l’enfant en présence de tous , dans le but de récupérer le disque dur chose que nous n’avons pas accepté et nous l’avons récupéré de force et remis à la police. Jusqu’à présent, on ne sait où se trouve ledit disque dur », expliquent-ils.

Lire aussi :  ABIDJAN : LA RELANCE DE ‘‘GROUPE AZIO DE BLOLEQUIN’’ AU CŒUR DES ACTIONS DES CADRES

Abidjan assainat de YAN MACA LEDEBATIVOIRIEN.NETL’inhumation de l’élève sera pour, samedi 7 décembre 2019 selon les proches de la famille du disparu. C’est, selon la tradition fait-on savoir dans la famille, lorsqu’il s’agirait du premier enfant qui décède que le deuil soit rapidement effectué «pour conjurer le mauvais sort». Aux dernières informations dame Madou Solange, pour certainement plus de sécurité, après le crime qui met sa famille en première ligne dans l’acte d’accusation et de coupable, a déménagé de la maison.  Le mystère court, toujours autour de la mort tragique l’élève. L’enquête de la police se poursuit.

HM

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com