Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgencesVidéos

Abidjan-Simone Gbagbo plus incisive: «Que tous ceux qui sont encore habités par l’esprit du diable soient  délivrés, libérés…»

simone gbagbo ledebativoirien.net

«Mais notre vision, ce n’est pas Laurent Gbagbo. On est d’accord? Notre vison, c’est la Côte d’Ivoire nouvelle », scandale  pour les Frontistes. Mais la Vice-président du Front Populaire Ivoire, Simone Gbagbo Ehivet, n’abandonne pas sa ligne. Après sa sortie, du samedi 30 novembre 2019 relativement  à la place de son époux Laurent Gbagbo,  leader du Front populaire ivoirien dans la reconquête du pouvoir d’Etat perdu en  2011 à l’issue de la crise  postélectorale, propos qui ont secoué les rangs des refondateurs, elle remet le couvert. Cette dame reste encore  plus précise quant  à sa perception de  la nouvelle Côte d’Ivoire. Ces précisions, lors du concert de  l’artiste ONEL MALA, le weekend du 7 décembre, date anniversaire du décès de Félix Houphouët-Boigny.

Ecoutez-là !

«… nous sommes  obligés de sacrifier quelque chose  pour  obtenir  le pardon avec les autres. La première chose que nous devons sacrifier, c’est  notre orgueil. La deuxième chose que nous devons sacrifier, c’est toute cette  souffrance, toute cette amertume, toute cette raison légitime que nous avons et que nous mettons dans la balance. La troisième chose que nous devons sacrifier, c’est, tous nos intérêts, toutes ces choses que nous avons  perdues. Des choses que nous nous avions gagnées, que nous avions  méritées, mais qui nous  été arrachées par force, la violence.

Nous devrons sacrifier  tout cela pour aller  au pardon et de la sorte à obtenir que le diable  lui-même soit intimidé et qu’il lâche  prise. Et que tous ceux qui sont encore habités par l’esprit du diable, l’esprit de vengeance, l’esprit de guerre, que ceux-là également soient  délivrés, soient libérés et que nous retrouvions la paix…dans cette nation ».

Lire aussi :  Lutte contre le Covid-19 : le Maire de Guiglo invite les populations au strict respect des mesures

Des paroles qui éclairent encore celle prononcées à Yopougon à l’occasion d’une assemblée générale  ordinaire des femmes du FPI, le samedi 30 novembre 2019: «On doit mettre Gbagbo au centre de nos revendications. Je ne dis pas qu’il doit être l’unique objet de nos revendications. Il faut qu’on se comprenne bien. Celui qui dit qu’il veut faire de Gbagbo l’unique objet de nos revendications, répondez lui clairement : Arrière de moi satan ! Laurent Gbagbo est au centre de nos revendications. Il est au centre parce qu’il est la tête qui nous représente, il est la tête qui symbolise notre vison. S’il n’est pas là, notre vison est tuée, donc il doit être là..

Mais notre vision, ce n’est pas Laurent Gbagbo. On est d’accord? On est d’accord? Notre vison, c’est la Côte d’Ivoire nouvelle. Le jour où Dieu même va décider que Gbagbo n’est plus là, est ce que notre vision va mourir ?». Simone Gbagbo reste intraitable sur sa vision de réconciliation. Elle invite les militants du Front Populaire Ivoire  à aller de l’avant s’ils sont réellement engagés dans la reconquête du fauteuil présidentielle  de 2020..

H. MAKRE

https://web.facebook.com/LACOTEDIVOIREFRATERNELLE/videos/2499965956951993/?t=4

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com