Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Côte d’Ivoire-la lutte contre fraude sur l’eau s’intensifie : un propriétaire de lavage condamné à Six (6) mois de prison fermes, 1. 300 000 FCFA pour dommages et intérêt à la SODECI

SODECI, EAU FRAUDE LEDEBATIVOIRIEN.NET

101 fraudeurs interpellés,  1 entreprise  de fabrication de support électrique pris en fraude dont le responsable a été interpellé,  1 clinique médicale pris en fraude et interpellée, le responsable a été lui aussi interpellé; 2 revendeurs illicites d’eau interpellés,  16 entreprises de lavage pris en fraude, les responsables tous ont été interpellés. C’est que nous rapportions dans  notre dernière diffusion de décembre 2019 relativement à la lutte contre la fraude à l’électricité et  à l’eau en Côte d’Ivoire. Et ben, un propriétaire de lavage fraudeur a été condamné sévèrement  par la justice à six mois de prison ferme. Un message clair!

La lutte s’intensifie sur la surveillance des réseaux mafieux dans le secteur de l’électricité et de l’eau en Côte d’Ivoire. De plus en plus d’arrestations sont opérées  avec des  procès en application à la loi portant code de l’électricité élargie  à l’eau. L’année 2019 s’est achevée avec l’arrestation de plusieurs fraudeurs et la condamnation d’un propriétaire de lavage à Abidjan répondant au nom de, Ouattara N’golo Mamadou. Il écope six (6) mois de prison fermes et 1.300.000 francs CFA à solder au titre des dommages et intérêt à la SODECI.

C’est dire que l’étau de la fermeté contre la fraude de l’Eau en Côte d’Ivoire se fait sentir de plus de plus contre les contrevenants. Et ce, par les poursuites judiciaire comme en démontre la dernière prise des opérations de l’unité de la Sous-direction Rendement Distribution chargée de la lutte contre la fraude à l’électricité ainsi que de l’eau. Dans le but de mettre fin à l’hémorragie de la fraude sur l’eau qui fait plusieurs  milliards de francs CFA chaque année à l’Etat ivoirien, des opérations de contrôle sur la fraude ont été engagées, le 21 novembre 2019. Et là, pour emboîter le pas à celles se déroulant déjà dans le secteur de l’électricité avec des résultats explosifs. Un mois  plus tard, soit le  20 décembre 2019, ce sont 123 fraudeurs de l’eau qui ont été interpellés et conduits à la brigade de recherche conformément à la  loi n°2019-574 du 26 juin 2019, portant code pénal pour réprimer la fraude sur l’eau en son article 465 en Côte d’Ivoire.

Lire aussi :  Tonkpi-Albert Flindé tacle Mabri: «On ne peut pas être RHDP le jour et UDPCI la nuit car Robert Guéi a toujours été houphouëtiste»

Sur place, l’un des fraudeurs d’eau du nom de M.OUATTARA N’GOLO MAMADOU, propriétaire de lavage dans la commune d’ABOBO n’a pas opté solder sa facture fraude durant sa garde à vue. Il est alors poursuivi pour avoir alimenté frauduleusement son lavage auto tout en laissant de côté son compteur SODECI. Selon  le rapport de la Sous-direction Rendement Distribution, chargée la lutte contre la fraude à l’eau et à l’électricité, l’indélicat propriétaire de lavage a été déféré pour être jugé au tribunal de première instance. L’audience a lieu, le vendredi 20 décembre 2019 au tribunal d’ABIDJAN PLATEAU. A la fin de l’audience, le tribunal, vidant son délibéré, a ainsi décidé : 

«Statuant publiquement, contradictoirement en matière correctionnelle et en 1er ressort; Déclare M.OUATTARA N’GOLO MAMADOU coupable des faits mis à sa charge.  En répression, le condamne à 06 de prison fermes et 1 300 000 à payer à la SODECI  au titre des dommages et intérêt. 100.000 F d’amende à payer à l’Etat Ivoirien».

Un message clair en direction des fraudeurs de tous acabits. Car, la fraude sur l’eau cause d’énormes pertes à l’Etat Ivoirien et à la Société de Distribution d’Eau de la Côte d’Ivoire (SODECI). Cette situation met à mal l’équilibre financier du secteur de l’eau et ne favorise pas la réalisation des investissements à faire pour alimenter de façon convenable les populations ivoiriennes. Face à cette situation, l’Etat de Côte d’Ivoire a fait adopter par l’Assemblée Nationale la loi n°2019-574 du 26 juin 2019, portant code pénal pour réprimer la fraude sur l’eau en son article 465.

Lire aussi :  Peut-on réellement en Côte d’Ivoire réformer la Commission électorale indépendante ? la réelle mission de la CEI est-elle terminée ?

SODECI, EAU FRAUDE LEDEBATIVOIRIEN.NETAu-delà des pertes financières évaluées à Seize (16) milliards de francs CFA qu’enregistre la SODECI chaque année, la fraude sur l’eau a aussi pour conséquence: la pollution de l’eau par les réseaux d’assainissements; la destruction de matériel de distribution d’eau; la mauvaise qualité de la pression ; la mauvaise qualité de la fourniture, des pannes à répétitions, causés par les réseaux frauduleux.

Pour le Groupe CIE et la SODECI, l’application de la loi portant répression dans  le secteur vient à point nommé avec exécution par la Sous-direction Rendement Distribution qui bénéficie de l’Etat ivoirien permettra de réduire considérablement  les pertes enregistrées chaque année. Le plan d’action 2020 d’intensification annoncée rendra  dynamique le service aux consommateurs.

HERVE MAKRE 

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com