Activité gouvernementaleActualitéEconomie & FinancesFaits diversPolitiqueSociétéUrgences

Abidjan-fraude à l’électricité: le faux agent de la CIE  lourdement  puni-36 mois de  prison ferme avec  5 millions de FCFA dommage et intérêt

CIE FAUX AGENT LEDEBATIVOIRIEN.NET

Brusquement, pour le FAUX AGENT DE LA CIE,   Diabaté Sékou, tout a pris fin, le samedi 14 décembre 2019, à Adjamé. Mais,  c’est  le  31  décembre 2019 à l’audience du Tribunal de  Première Instance Abidjan Plateau qu’il le réalise vraiment. 36 mois de  prison ferme et 5 millions de FCFA pour dommage et intérêt.  C’est la peine pour le délit qu’il assume pleinement : faux agent de  la Compagnie Ivoirienne d”Electricité écumant la population.

L’une des grosses prises de la sous-direction Rendement Distribution, de la CIE chargée de la lutte contre la fraude à l’électricité, outre celles du 31 mai 2019 à la Direction Régionale Abobo avec la mise hors d’état de nuire d’un puissant réseau de fraudeurs conduit par Karamoko Adama, revendeur et ses 22 receleurs, aura été celle ayant permis de neutraliser le faux agent  de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité, le samedi 14 décembre 2019 à Adjamé. Le sieur  Diabaté Sékou.  En application de la loi  n°2014-132 du 24 mars 2014 portant code de l’électricité réprimant sa fraude en Côte d’Ivoire, ce sont 36 mois de prison ferme et 5 millions FCFA de dommage et intérêts qu’il écope. Un soulagement  pour toutes ses victimes.

A la suite donc de son arrestation et de la procédure judiciaire, le faux agent de la CIE Diabaté Sékou a comparu devant le tribunal de première instance Abidjan Plateau, à l’audience  du 31 décembre 2019. Aux termes des débats, le juge a prononcé la peine  d’emprisonnement de 36 mois ferme et 5 millions de dommage et intérêts qui lui permettront de mieux se remettre les idées  en bonne  place, lors de son séjour à la maison d’arrêt  et correction.

Lire aussi :  CIV-Tribunal militaire: Les graves révélations du Commandant Abéhi, chef de la sécurité de Simone Gbagbo, en 3 actes

Revenons juste aux faits

Avec une artillerie lourde composée tenues vestimentaires neuves et flanquées d’armoiries de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité, outils et matériels de travail composés de pince multimètre d’électricien de couleur bleu et rouge et disposant de plusieurs copies de factures CIE lui servant d’établir les factures pour ses travaux d’agent à l’écoute des usagers Diabaté Sékou a sévi, on ne sait combien de temps dans  la commune d’Adjamé et au sein des usagers de la CIE..

Appréhendé il continuera à la barre de soutenir: «Le tee shirt, je l’ai payé avec le macaron (CIE) au marché. L’appareil de mesure je l’ai eu sur le marché et je l’utilise pour mes travaux d’électricité, car je suis moi-même électricien. Pour les reçus que je délivre par contre, je reconnais avoir fait du faux, parce que je voulais gagner un peu d’argent  sous le couvert de la CIE».Il connait désormais les retombées d’un tel forfait. Diabaté Sékou dispose, dès lors d’un long temps de réflexion qui lui permettra d’éclairer ses idées  à l’effet d’une meilleure  orientation de sa vie  professionnelle à sa sortie de prison en 2023.

Le démantèlement par la Sous-direction Rendement Distribution des réseaux frauduleux dans l’activité de vol et de commercialisation d’électricité mais aussi de l’eau se poursuit avec le déploiement  d’un nouveau dispositif, dès 2020 à la CIE.

H.MAKRE

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com