Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Inédit-2020 : en 5 ans, 7 volte-face? Chronologie d’un changement du démocrate Ouattara

Une analyse prosaïque de la démarche politique d’un Chef d’État africain formaté par le système dit des grandes puissances du monde et en conflit avec ses propres principes de démocrate, digne du pays de l’oncle Sam et de la  terre des gaulois. Et ce, pour l’oreille et la compréhension du citoyen lambda de la Côte d’Ivoire. L’histoire de la candidature à la présidentielle de 2020 du descendant de Sékou Ouattara commence…

Et voici les différents épisodes.

2016: «…je prendrai ma retraite en 2020 »

2017: «… je ne serai pas candidat. J’ai décidé de passer la main à une nouvelle génération »

2018: «… à priori, je ne peux pas être candidat (…) La loi m’y autorise »

Août 2019: «…tout le monde pourra être candidat. Je prendrai ma décision en 2020»

Décembre 2019 : «… j’ai demandé au gouvernement de tout mettre en œuvre pour qu’il n’y ait pas assez de candidat »

Décembre 2019: «… si les gens de ma génération sont candidats, alors je le serai ! »

Janvier 2020: «… Je proposerai au Parlement des modifications de la Constitution, il ne s’agit pas de caler qui que ce soit. Tout le monde pourra être candidat y compris moi-même »

Voilà l’histoire à mi-chemin du “génie” de l’économie venu de Pennsylvanie via la BCEAO et le FMI. Et qui n’a pas encore dit aux ivoiriens la valeur intrinsèque de leurs ressources économiques qui est toujours fondues voire masquées dans une macroéconomie où la dette extérieure part de manière fulgurante à crescendo depuis 2011. Durant sa mandature et lorsqu’il avait l’occasion d’haranguer les foules dans les villages de la Côte d’Ivoire, son slogan préféré était : «Ce qu’ADO dit, ADO le fait ». Une manière de prendre le peuple à témoin pour dire qu’il est un homme de parole et d’engagement “hors pair”. Cependant, pourquoi ce qu’ADO a dit en 2016 («…je prendrai ma retraite en 2020 »), ADO ne veut pas le faire.

Lire aussi :  ABIDJAN-COUPLES EN DIFFICULTÉS: «LA PERCEPTION COUTUMIÈRE ET CULTURELLE DU MARIAGE HÉRITÉE DE NOS ANCÊTRES CONDUIT BEAUCOUP DE PERSONNES EN ERREUR...NOUS AVONS UNE THÉRAPIE”, JEAN-MARC BABERET (CONSULTANT)

Quelle sera la suite de l’histoire de l’ex-fonctionnaire de l’une des institutions de Breton Woods?

Le pouvoir d’Abidjan n’a-t-il pas l’écho de la situation socio-politique en Guinée Conakry ? L’opposition ivoirienne sera-t-elle toujours passive fasse à la manipulation constante de la constitution par Alassane Ouattara ?

Cette volonté manifeste du Président Alassane Ouattara de se représenter en 2020 avait-elle un justificatif sérieux jusqu’au jour où il a pressenti une candidature du président du PDCI, Henri Konan Bédié ? Si non, alors l’égo de l’homme vient de prendre le pas sur ses principes d’homme “démocrate” dont il clame à longueur de journées. Et Pris encore sous un autre angle, Ouattara ne fait-il pas confiance à ses propres “produits politiques et économiques” au sein du RHDP dans un challenge présidentiel ? Alors, qu’est-ce qu’il fallait comprendre par: «Il faut passer la main à une nouvelle génération…». Le Président Alassane Ouattara était-il sérieux envers ses propres militants lorsqu’il tenait ce discours ? Si le démocrate a perdu la face !

H.KARA

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com