Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Côte d’Ivoire: Affi N’guessan: “Nous laisserons pas Ouattara installer Amadou frauduleusement au pouvoir”

AFFI

“C’est la chute du mur! Vous pouvez compter sur moi…nous n’assisteront pas cette fois-ci comme des moutons pour que Alassane Ouattara puisse frauduleusement installer Amadou Gon comme président de la République contre notre volonté…”. déclare tout feu tout flamme, lors des vœux qu’il recevait des ses lieutenants le samedi 25 janvier à son domicile, à Abidjan, le président du front populaire ivoirien Pascal Affi N’guessan. Devant la forte mobilisation des membres du FPI, secrétaires généraux, secrétaires nationaux, secrétaires de sections régionales, fédéraux nationaux et régionaux, venus de toutes les régions de la Côte-d’Ivoire, Pascal Affi a retrouvé sa jouvence verbale dans un environnement politique relancé par l’annonce des Evêque de Côte d’Ivoire qui annoncent une grande marche pour la paix dans la capitale ivoirienne.

Non à Alassane et son gouvernement. C’est quel ”monstre” qui dévore ses propres enfants?…C’est la chute du mur! Vous pouvez compter sur moi…nous n’assisteront pas cette fois-ci comme des moutons pour que Alassane Ouattara puisse frauduleusement installer Amadou Gon comme président de la République contre notre volonté...” .Il promet d’aller prier avec ses militants le 15 fevrier janvier 2020 prochain, à l’église catholique pour apaiser les tensions et pour que tout se passe bien. Car convaincu qu’il remportera la victoire aux élections présidentielles 2020. “Ils veulent tout mettre en œuvre pour que nous soyons tous dans les rues ou en prison, pour que Alassane Ouattara installe Amadou Gon Coulibaly comme président de la république. Mais nous n’assisterons pas cette fois-ci comme des moutons pour que Alassane Ouattara puisse installer Amadou Gon frauduleusement comme président de la république contre la volonté des ivoiriens. Ça ne se passera jamais il faut que Ouattara le sache”.

Pascal Affi exige la révision de la Commission Electorale indépendante: “Elle doit être revue et reformulée dans l’intérêt de tous. Pendant que le monde évolue dans les constitutions, Alassane Ouattara continue sa guerre contre la Côte-d’Ivoire. Coup d’État contre Henry Konan Bédié en 1999, le mandat d’arrêt contre Soro Guillaume en 2019 en passant par la crise poste électorale qui a emporté de milliers de vies humaines, qui a conduit à la déportation de Laurent Gbagbo à la Haye, Alassane Ouattara a usé de toutes les formes d’agression. Le mandat d’arrêt contre soro Guillaume, chef de la rébellion armée et qui lui a permis d’accéder au pouvoir a révélé la face hideuse de son régime. Un monstre qui dévore ses propres enfants et conduit le pays dans l’abîme. Il veut, piétiner la constitution comme bon lui semble et régner tyranniquement sur un peuple.
La présidente nationale des femmes FPI Anne Gnanhoré, le secrétaire général Issiaka Sangaré et Niagnon Ferdinand, secrétaire général des jeunes Fpi ont tous promis une mobilisation titale des militant , le 215 février aux cotés de l’Egise catholique pour la marche de la paix. Pascal Affi se convainc de l’unification de son parti, depuis sa visite à Laurent Gbagbo, à Bruxelles.
Hortense Kouame

Lire aussi :  Côte d’Ivoire : N’Klo Bakan offre l’arbre de noël 2017 aux enfants des 3A

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com