Activité gouvernementaleFaits diversPolitiquesUrgences

Abidjan-fou déguerpissement dans la commune de Port-Bouët: Quand les populations paient le prix d’une négligence de l’Etat 

Abidjan-fou déguerpissement dans la commune de Port-Bouët: Quand les populations paient le prix d'une négligence de l’Etat 

Le 23 janvier 2020, des bulldozers sont entrés en action à Adjouffou dans le quartier jouxtant l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny à Abidjan pour déguerpir les populations. L’on annonce aussi le déguerpissement des populations d’Adjahui, village non loin de la zone portuaire. Cette mesure intervient après que le corps sans vie d’un enfant a été retrouvé le 8 janvier dans le train d’atterrissage d’un avion d’air France en provenance d’Abidjan. A qui la faute ?

La première responsabilité à l’observation incombe à l’Etat à travers l’autorité nationale de l’aviation civile-ANAC dont les premiers responsables continuent de vaquer à leurs occupations, sans préoccupation. En quoi un déguerpissement peut-il constituer une mesure de sécurité ? En pleine rentrée scolaire, le préjudice est énorme pour les populations. L’Etat sans sourciller dans  la prise d’une  mesure contestable devrait  au contraire prendre ses responsabilités et revisiter le système sécuritaire l’Aéroport au risque de se voir arracher la certification.

En effet, le processus de certification de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, qui a duré plus de trois ans s’est achevé avec succès le 11 Juillet 2017, et le Directeur général de l’Autorité nationale de l’aviation civile de Côte d’Ivoire (ANAC) a procédé avait à la  remise officielle à M. Gilles Darriau, PDG de AERIA, du certificat OACI, sésame qui place désormais la plateforme aéroportuaire ivoirienne parmi les plus modernes au monde.

Cette certification  intervient deux ans après l’obtention de la certification américaine TSA, qui autorise les vols directs d’Abidjan vers les Etats-Unis. Alors question. La Côte d’Ivoire s’est-elle vue octroyer une certification par complaisance ? C’est tout comme, étant donné que les enquêteurs sur l’affaire de l’enfant retrouvé mort dans le train d’atterrissage de l’avion ont du mal à démêler l’écheveau. Une investigation sérieuse pourrait permettre de trouver des solutions durables à la question de sécurité de l’aéroport internationale Félix Houphouët-Boigny. Le gouvernement  réfléchit encore.

Lire aussi :  ABIDJAN-PRESSE-UNJCI : TRIOMPHANT D’UNE BATAILLE ÉPIQUE MOUSSA TRAORÉ (SORTANT) FAIT D’UNE BOUCHÉE SON ADVERSAIRE! POURQUOI IL EST RÉÉLU

Yves Kuyo

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com