Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Urgent : L’Etat ivoirien veut réagir promptement face aux conséquences des inondations

Ouf, M. Ouattara a sorti  2 milliards de F CFA pour soulager les victimes des  sites sinistres des pluies diluviennes  LEDEBATIVOIRIEN.NET

 Le plaidoyer de l’organisation internationale Eri à Anne Ouloto

Face aux inondations dévastatrices  le ministre de la salubrité a entrepris des actions qui portent sur la mise en place avec les communautés, d’un système d’informations rapides de gestion des pluies diluviennes et inondations avec crues à Cocody, Bingerville. Cela par la reconversion du système d’information du Centre Universitaire de Recherche et d’application en télédétection (Curat) en système d’alerte rapide. Désormais, le temps de réaction à partir du Serveur internationale Americaine Earth Right Institut (ERI)-Populations locales,  par les acteurs du projet  à toute pluie à Cocody, est de 1 minute.

Pour le Professeur Dramane Touré, Directeur continent du Bureau régional d’Eri pour l’Afrique qui a présenté les travaux réalisés, il s’est agit d’informer, de sensibiliser, d’éduquer les populations, contre le risque inondation et les catastrophes climatiques. Cela en s’appuyant sur les données fournies par le Curat de l’université de Cocody et par l’institut Eri aux Etats Unis. Des données cruciales ont permis de prévenir à temps par des méthodes originales des groupes cibles sur les dispositions à prendre. Aidé en cela par les chefs de communauté, les responsables de centres de santé et de nombreux volontaires. Les populations démunies des bas-fonds et autres quartiers à risques de Cocody, ne sont plus l’objet de déguerpissements perpétuels, par l’Etat. Ainsi ce système a permis  de maîtriser les risques liés aux inondations.

De sorte que l’on a enregistré en 2019, zéro personne de Cocody tuée par les pluies diluviennes ; zéro maison effondrée  sur ses occupants, suites aux pluies diluviennes ; zéro enfant emporté. Ainsi, grâce aux campagnes de sensibilisations et formations à leur endroit, les habitants des quartiers à risques, savent comment se mettre à l’abri.

Lire aussi :  Alassane OUATTARA  a regagné Abidjan après  l’Ethiope et la France

 Cependant les dangers liés aux inondations ne sont pas totalement écartés

En effet, l’absence de plan d’urbanisme, de plan d’assainissement, bâtis sur le long terme avec risques, ainsi que l’absence du Principe de précaution, l’absence du Principe de responsabilité pour une conscience citoyenne et nationale font toujours peser des périls sur les populations. A quoi s’ajoutent, la très faible intégration et implication des populations concernées, pour plus de participation et d’adaptation à la prévention. Le peu d’engagement volontaire de la société civile, à accaparer, répliquer et à disséminer sa part de mission en son propre sein sont des lacunes à combler. Tout est laissé par erreur et par ignorance à l’Etat.

C’est cette mission que veut s’assigner Eri et c’est par un plaidoyer à l’endroit de la ministre Anne Ouloto que le président Continent de Eri à clore son propos.  Eri veut être un relai, afin d’amplifier les actions du ministère et de l’Etat au sein des populations et auprès de la société civile. Ces actions déjà entamée auprès des populations expliquent que plusieurs des personnes secourues par ERI, tirant les enseignements des effets dramatiques de ces inondations, ont sollicité être  informées, formées et que leurs Comités de Prévention des Inondations, installés au sein de leurs différents quartiers soient équipés.  Etre un relai efficace au sein de la société civile en vue de promouvoir les actions du ministère de l’assainissement et de la salubrité, c’est l’une des missions que veut s’assigner l’organisation (Eri).

J C Babo

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com