Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

CNI-le cri de soulagement du ministre Sidiki Diakité: “ce temps d’enrôlement va s’améliorer dans les jours à venir”

’ plus besoin de se presser pour avoir sa CNI’’, rassure le ministre Sidiki Diakité

Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité a fait le point d’avancement de l’opération de délivrance des Cartes nationales d’identité (CNI) en cours, face à la presse ce mercredi 26 février 2020 au palais présidentiel, au terme du Conseil des ministres. Après une semaine d’activités, le ministre Sidiki Diakité fait observer que ce sont 20.501 personnes qui ont déjà été enrôlées. Parmi ces personnes, 19.270 ont effectué des renouvellements pour les CNI périmées (soit 94%) contre 1.231 nouvelles demandes (6%).

Enrôlement à la CNI-Yopougon-face à la forte demande : la maîtrise de soi des responsables sauve le centre de la colèreParlant du matériel déployé à ce jour sur le terrain, ce sont 302 kits qui ont été activés. « Nous avons aujourd’hui une couverture des 108 départements que compte le territoire national et la couverture des dix communes d’Abidjan », a indiqué le ministre en charge de l’opération. En ce qui concerne le nombre de kits déployés, il a précisé qu’il varie entre 2 à 9 dans les différents centres d’enrôlement. « Cela donne une moyenne de 9 kits environ par centre d’enrôlement. Nous avons donc à ce jour sur les 118 lieux, en termes de département d’enrôlement, 302 kits qui sont effectivement en fonctionnement», a-t-il précisé.

Sur le terrain, le ministre a souligné que les kits d’enrôlement arrivent à prendre en moyenne 20 personnes par jour en faisant un point de la vitesse d’exécution. Selon Sidiki Diakité, ce temps d’enrôlement va s’améliorer dans les jours à venir en raison de mises au point qui sont en train de se faire. Il a annoncé qu’en termes de perspectives, en plus des 300 kits activés et fonctionnels, il y aura en prévision à partir du vendredi 28 février prochain, l’activation de 344 kits supplémentaires. Ce qui va doubler la capacité d’enrôlement qui passera à 646 kits activés sur toute l’étendue du territoire nationale.

Lire aussi :  DEPUIS LA HAYE GBAGBO FÉLICITE MARC ROCH CHRISTIAN KABORE, NOUVEAU PRÉSIDENT DU BURKINA FASO

Cette dynamique se poursuivra dans les jours qui suivront, notamment le jeudi 06 mars prochain avec l’activation de 400 autres kits pour atteindre le nombre de 1046 kits activés sur l’ensemble du territoire national. Il y aura donc, dans les 509 circonscriptions administratives créées, des kits d’enrôlement et dans les 201 communes des kits fonctionnels avec ces 1046 kits activés à partir du jeudi 06 mars prochain. Le 15 mars suivant, en plus de ces 1046 kits, un millier d’agents dont la formation est en cours, seront opérationnels qui pourront permettre de mettre également en circulation 1000 autres kits pour porter le total à plus de 2000 kits d’enrôlement actifs sur le terrain.

Dans la projection qui a été faite par le ministre, il s’agit de kits fixes qui sont disposés sur une table pour enrôler les pétitionnaires. Mais, il a annoncé qu’autour de la même date du 15 mars 2020, de nouveaux kits vont faire leur apparition. Il s’agira de kits mobiles, des kits nomades, petits mais ayant la même performance que les valises utilisées présentement. Ce sont 2000 kits nomades qui vont s’ajouter aux premiers en plein déploiement sur le terrain.

« Ils vont nous permettre de procéder à l’enrôlement des pétitionnaires sur leur lieu de travail même sur les marchés, dans les universités, dans les écoles, dans un supermarché et aussi dans les villages. Aujourd’hui, notre objectif c’est d’aller le plus proche possible des populations. Nous aurons donc jusqu’au 15 mars prochain 4000 unités d’enrôlement sur le territoire national »,  rassure le ministre de l’Administration du territoire.

Lire aussi :  Abidjan: dédouanement abandonné par le gouvernement; mieux sauter pour  un uppercut

Sidiki Diakité n’a pas manqué de répondre aux préoccupations et inquiétudes émises sur les réseaux sociaux par les populations sur le fait que cette opération n’est pas limitée dans le temps. Il a indiqué que l’opération sera de longue durée et permanente. Elle a commencé et ne s’arrêtera plus. Aussi, les usagers ayant besoin de CNI n’auraient-ils plus besoin de se presser, ni de faire des longues files d’attente.

Le ministre de l’Administration du Territoire a encouragé la population à observer un peu de patience, car des kits vont être suffisamment déployés. Il a insisté sur l’amélioration qui va se faire de la capacité de traitements de ceux qui existent déjà sur le terrain pour permettre d’enrôler tous les Ivoiriens qui souhaitent se faire établir une carte nationale d’identité.

Avec JOB

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com