ActualitéArt & CultureUrgences

Santé et beauté: à la découverte des vertus de l’Akpi ou du Kooh avec Olga Balo et SOCOVIGO

la plante de l'akpi ou kooh en produits finis LEDEBBATIVOIRIEN.NET

Autonomisation,  les femmes de Gonan-Bonon s’investissent dans la transformation de l’Akpi ou Kooh

Après plusieurs activités vivrières et maintes observations et recherches, les femmes de Gonan sous-préfecture de Zaguieta Marahoué, se sont engagées pour leur autonomes en mettant sur pied une structure vivrière de transformation de l’akpi. Un légume aromatisant de la sauce lui donnant une bonne saveur. L’initiative est de la Société Coopérative du Vivrier de Gonan-SOCOVIGO présidée par Olga Balo.

La présidente de SOCOVIGO a mené plus loin sa réflexion sur le produit Akpi. Le Akpi ou kooh est une plante qui produit des grains sous forme d’arachides mais avec un parfum particulier qui donne très bon goût à la sauce. Cette graine est appelée ‘’Akpi’’ ou ‘’Kooh’’ en langage ivoirien. Olga a trouvé une solution très intéressante concernant ce produit.

Vu l’énorme satisfaction que lui procure le Akpi ou Kooh, Olga Balo décide d’en planter sous forme de reboisement dans sa localité Bonon-Gonan. La responsable du projet voudrait aussi utiliser ces grains pour en faire plusieurs produits selon sa vision. Et cette idée lui a réussi.

la plante de l'akpi ou kooh en produits finis LEDEBBATIVOIRIEN.NETAujourd’hui, engagée dans l’autonomisation de la femme, elle a enrôlé plusieurs femmes de la région de la Marahoué et de son Canton pour les activités de transformation de l’Akpi ou Kooh. C’est à travers la  coopérative (SOCOVIGO) qu’elle a réussi à gagner du terrain assez important concernant sa sensibilisation pour l’autonomisation de la femme. Ainsi plusieurs femmes se sont lancées pour ce projet.

”Comme vous le voyez, je fais la promotion de l’Akpi ou du Kooh de Zaguieta avec ma coopérative. Nous faisons la pépinière des plants pour faire le reboisement, dans le but de lutter contre l’avancée du désert. Donc nous sommes impliquées dans le processus de reboisement dans notre localité. Les fruits de l’Akpi ou du Kooh permettent aux femmes d’exprimer leur talent dans sa transformation en produits  finis. Et cela leur permet d’amorcer leur autonomisation” explique la présidente de la coopérative.

Les produits obtenus à base du fruit et de la graine de l’Akpi ou du Kooh, font des merveilles. Selon la promotrice, c’est toute une variété de produits finis qui en sortent. ”On a le beurre, l’huile, le savon, la patte, la poudre avec du piment et les grains, très appétissant. Tous les ivoiriens connaissent le goût de la sauce Akpi, la saveur est particulière. Son savon guéri beaucoup de maladies de la peau. On l’utilise même pour les toilettes intimes. L’huile soigne les problèmes de gorge et elle est très raffinée et bonne pour les cuissons de tout genre” vante-t-elle.

Son souhait est que la transformation de l’Akpi ou du Kooh soit modernisée et connue un peu partout. Elle voudrait étendre l’utilisation de ces produits sur toute l’étendue du territoire ivoirien :  ”Nous voudrions que notre activité soit connue de tous et nos produis soient utilisés par tout le monde. Notre souhait c’est de moderniser cette structure de transformation d’akpi afin que toutes les femmes ivoiriennes soient actives et autonomes. Notre lutte pour l’autonomisation de la femme s’engage dans ce sens”.

Hortense L.K.

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com