LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

bozon ledebativoirien.net

La musique ivoirienne en deuil : l’artiste tradimoderne Simon Bozon est mort

Le monde de la culture ivoirienne continue de compter ses morts. Après les décès de la mère Rose Marie Guiraud et de Guy Landry  il y a seulement quatre jours, c’est le célèbre artiste tradimoderne Simon Bozon qui est décédé dans la nuit du samedi 25 avril 2020 à 00 heure à la clinique Sacré Cœur de la Riviéra Attoban, à Abidjan.

Pour avoir le cœur net, nous avons joint ce dimanche, Tahi Christian dit christ de Tahi, président de la fédération des artistes professionnels Wê de Côte d’Ivoire (APWECI) qui nous confirme l’information : «Notre frère Simon Bozon, auteur de plusieurs titres, après avoir lutté vaillamment pendant 10 mois contre la mort a tiré sa révérence, samedi, nous laissant pantois devant la triste  réalité. Après Gbézégba, Michou de Guéhouo,  Ziahagbéhi, Sacré et récemment notre tante Marie Rose Guiro, c’est lui qui nous quitte.

Je présente mes condoléances à la grande famille de la musique ivoirienne et particulièrement aux artistes WÊ, je tiens également à témoigner ma reconnaissance aux cadres Wê qui ont manifesté leur solidarité pour ses soins, mais malheureusement Dieu a décidé autrement».

Simon Bozon, il faut le dire s’est faire un nom dans le milieu de la musique tradi-moderne à travers des titres comme Zongbahi bozon ledebativoirien.netpépé, Gbagbo djiwaï et autres qui ont égaillé plus d’un pendant 10 ans. En attendant date des obsèques, nous présentons nos condoléances à sa famille biologique vivant à Bangolo.

Ford Raymond Guei

© 2020, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com