Activité gouvernementaleActualitéEconomie & FinancesFaits diversPolitiqueUrgences

urgent-Abidjan-lourds objets métalliques tombés du ciel: pourquoi la Chine prête à assumer les conséquences

objets métalliques ledebativoirien.net

C’est que le lundi 11 mai 2020, des objets métalliques non encore identifiés venus du ciel ont atterrit avec de grands  bruits dans différents endroits de la Côte d’Ivoire sans faire de victimes humaines. Six (6) localités le même jour.  Devant ce fait qui aurait pu causer d’énormes dégâts humains, la Chine tient à en assumer une partie des responsabilités.

Ce que déclare l’Ambassade de Chine à Abidjan

Depuis le lancement de la fusée porteuse Longue Marche-5B au 5 mai 2020, la partie chinoise a suivi de près la rentrée de son premier étage. Elle a également noté qu’il y a eu récemment des reportages sur la chute de certains objets artificiels dans des zones côtières en Côte d’Ivoire.

Selon les analyses sur l’heure et le lieu de la chute, il n’est pas exclu que ces objets retrouvés sur le territoire ivoirien soient des débris du premier étage de la fusée Longue Marche-5B. La partie chinoise est prête à porter activement son assistance à la partie ivoirienne pour l’identification de ces objets et selon la situation, à traiter les questions relatives de manière appropriée…

La chute des objets métalliques

Ce sont les villes de Bocanda, de Mankono plus précisément à Bagao, de Yakassé-Attobrou dans le village d’Abongoua, de Bongouanou dans le village de N’guinou, de Béoumi dans le village de N’guessankro, dans la région du Gbêkê plus exactement à Bodokro. À Bocanda, c’est le village de Mahounou qui a été visité par l’objet métallique de 5 à 6 mètres venu du ciel.

À Mankono, c’est le sous-préfet de Tieningboué et le commandant de brigade de la gendarmerie qui sont allés faire le constat de l’objet métallique de 11 mètres de long non encore identifié qui a atterri dans un champs d’arachides à Bagao non loin de Ligbisso. À Yakassé Attobrou, l’objet métallique est tombé du ciel avec une violence inouïe dans une plantation de cacao. Quant à Bongouanou, c’est le chef du village de N’guinou qui garde précieusement l’objet métallique qui a atterri du ciel avec un bruit assourdissant.

Les autorités ivoiriennes sont saisies et situées avec la déclaration de la partie chinoise. Qu’est-ce qui est prévu en la matière ? Les réponses sont attendues des experts ivoiriens et chinois.

H.K.

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com