LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

LRN GUILLAUME GUEI LEDEBATIVOIRIEN.NET

Urgent-Abidjan: Guillaume, le fils de Robert Guéi parle! Interview exclusif ledebativoirien.net: voici LNR son parti politique

«La refonte des textes de loi et des institutions de la République sont des chantiers du futur président de la République

Guillaume Guéi lance son parti politique

”Nous disons, qu’on peut mieux faire. Et nous disons également, que ce gouvernement aurait pu mieux faire et surtout faire autrement. Le Président Ouattara n’avait pas besoin de faire du rattrapage le socle de sa politique. Des personnes nominées ont été formées à la va vite sans processus de sélection…’

    Le fils du général Robert Guéi, chef de l’Etat suite au coup d’Etat de  1999 et ayant perdu le  pouvoir après les élections de  2000, Guillaume Guéi, dans un entretien exclusif accordé à ledebativoirien tire la sonnette d’alarme. Le gouvernement ivoirien traité de la ”va vite”. A la tête de La  République Nouvelle” LRN, il parle. Dans la tête du fils du général- entretien…

 Ledebativoirien.net : Bonjour monsieur Guillaume Guéi,  aujourd’hui vous êtes le président d’une plateforme, ”La  République Nouvelle”, quels sont  à la fois votre objectif,  vos attentes, et votre vision?

Bonjour, je suis Guillaume GUEI, Président du Mouvement Citoyen La République Nouvelle. Nous ne sommes pas une plateforme mais un parti politique.  Notre objectif, apporter le changement social et le développement économique tant attendus par les ivoiriens. Notre leitmotiv, le bien-être des ivoiriens en Côte-d’Ivoire. L’ivoirien et son épanouissement en Côte-d’Ivoire est le cœur de notre vision.

Notre vision: réformer, décentraliser et décongestionner les structures et les institutions de la République ; développer par la redynamisation des différents secteurs économiques. Mais aussi, garantir la Cohésion sociale et la sécurité des biens et des personnes, redonner de la fierté et de la dignité aux ivoiriens par le travail.

Est-ce à dire que  vous êtes candidat à la présidentielle 2020 ?

Pour ma part, il n’y a pas de corrélation entre parti politique et candidature aux présidentielles. L’un n’implique pas l’autre. Si votre question c’est: est ce que LRN présentera une candidature aux futures présidentielles, ma réponse est: chaque chose en son temps. Le temps viendra où LRN se prononcera ouvertement.

Avec votre objectif clair et précis, quelles sont vos démarches pour le bien-être social et l’épanouissement de l’ivoirien nouveau ?

La démarche réside dans les 4 points cités plus haut. C’est tout un programme pensé et détaillé. Je vous ai fait part des grandes lignes. Ce n’est pas le lieu de vous les détailler. Les grands axes sont là sous vos yeux.

Nous nous sommes permis de visiter votre page facebook et nous avons découvert un mot que vous adressiez au peuple WE et Dan pour accepter la main tendue de Soro Guillaume, à quoi faisiez-vous allusion?

Je fais allusion au pardon et la concorde qui sont une des qualités premières des peuples DAN et WÉ.  Je ne suis ni le porte-parole ni le messager de Soro. J’invite simplement mes frères et sœurs DAN et WÊ à s’ouvrir au pardon.

Lire aussi :  ABIDJAN : ALASSANE OUATTARA VA PRENDRE UNE GRACE PRESIDENTIELLE POUR TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES

Je ne néglige ni, ne sous-estime ni les événements graves qui se sont déroulés dans l’ouest de notre pays. Je dis, acceptons la main tendue et le pardon d’un frère ivoirien. Après, en Africains, on dira, on exigera et on fera ce qu’il faut faire pour apaiser les cœurs meurtris et aider les âmes disparues à reposer en paix. Sans la première, c’est à dire l’acceptation du pardon et de la main tendue, les autres ne peuvent pas se mettre en place. L’ivoirien doit retrouver la concorde, le vivre ensemble et la sérénité d’antan.

Comme vous le dites, les ivoiriens doivent tourner la page et se pardonner mutuellement, alors, que dites-vous des arrestations et des prisonniers politiques ? Allusion aux arrestations des pro-Soro?

Je condamne fermement toute arrestation politique. J’ai toujours dénoncé les arrestations et les emprisonnements des élus du peuple et des hommes politiques. Je suis un fervent adepte de la démocratie plurielle et diverse. Je suis contre la pensée unique et je combats les régimes qui prônent le parti-Etat. La Côte-d’Ivoire ne peut pas se construire dans l’exclusion et le totalitarisme

Nous sommes actuellement en pleine crise sanitaire de covid-19 qui fragilise le monde entier, que faites-vous pour le peuple ivoirien entant que promoteur du bien-être social et qu’attendez-vous faire ?

Je ne suis pas promoteur du bien-être social mais, nous prônons le bien-être social des ivoiriens. Prôner le bien-être social, ce n’est pas faire de l’humanitaire. C’est un programme, c’est à dire un ensemble de projets et d’actions qui permettront à l’ivoirien de travailler, de développer son activité économique, de faciliter les démarches administratives en supprimant les obstacles et la corruption;assurer la sécurité des biens et des personnes etc.

Concernant le volet humanitaire, nous sommes en synergie avec des associations caritatives qui œuvrent au quotidien sur le terrain. Pour information, nous venons de faire parvenir des tests de dépistage de covid-19. Dès le début de la crise sanitaire, Nous avons été un des premiers à inviter les ivoiriens à adopter les mesures barrières.

Entant que parti politique, et protecteur de droit citoyen, l’on parle du nombre accru des cas de maladies et de décès liés à covid-19, que pensez-vous de la reprise des cours avev des parents qui grognent?

Je n’ai pas autres chiffres ni autres statistiques que ceux publiés par les instances gouvernementales. Au vu des chiffres officiels et en me référant uniquement à ces chiffres, je suis pour la réouverture des écoles et universités ainsi que la reprise totale de l’activité économique. La décision du gouvernement a du sens. Par mesure de précaution, le gouvernement a pris la bonne décision avec le confinement. Et vu l’impact minime de la Pandémie sur la population ivoirienne, il faut savoir adapter les décisions aux réalités.

Lire aussi :  Le  congolais SASSOU NGUESSO se félicite de la coopération sino-africaine 

Quel est votre point de vue concernant la reformulation du code électoral ?

On ne va pas changer les règles du jeu maintenant. Les partis politiques et les candidats aux élections présidentielles savent à quoi s’en tenir.  La refonte des textes de loi et des institutions de la République sont des chantiers du futur président de la République et de son gouvernement.

Qu’attendez-vous du pouvoir en place ?

Le pouvoir en place a un devoir envers le peuple de Côte-d’Ivoire. C’est le serment du Président de la République lors de sa prise de fonction. Nous sommes dans une année électorale. Le Président et le gouvernement doivent mettre tout en œuvre pour faciliter: l’acquisition des pièces d’identité;  l’inscription sur les listes électorales; l’actualisation des listes électorales; la mise en place d’une commission électorale de consensus ; assurer et garantir le bon déroulement du processus électoral. La paix et le futur de la Côte-d’Ivoire en dépendent.

Quand en est-il de la bonne gouvernance ?

La bonne gouvernance. LRN ne fait pas de l’opposition pour faire de l’opposition. Nous disons, qu’on peut mieux faire. Et nous disons également, que ce gouvernement aurait pu mieux faire et surtout faire autrement. Le Président Ouattara n’avait pas besoin de faire du rattrapage, le socle de sa politique.

Le rattrapage a complètement plombé la Cohésion sociale, Economiquement, parce qu’on n’a pas mis les hommes qu’il fallait à la place qu’il fallait, la politique économique en a souffert. 60 à 80% des personnes nommées ont été formées à la va vite sans processus de sélection et quelque fois à coup de centaine de millions pour certains.

Politiquement ce fut la recherche perpétuelle de la mise KO de l’adversaire. Beaucoup à dire et à redire sur la gouvernance. Je la qualifierai de pas bonne du tout, la bonne gouvernance.

La cherté de la vie, aujourd’hui le coût élevé des frais scolaires, des frais de concours, les concours s’achètent comme le pensent les ivoiriens, on parle de la gratuité des soins pourtant, les ivoiriens en disent le contraire, votre avis?

La cherté de la vie. A cela, nous proposons d’augmenter considérablement le pouvoir d’achat en agissant sur plusieurs leviers, économique et social. Sur ce sujet, nous avons élaboré tout un programme d’actions concrètes susceptibles d’améliorer considérablement le quotidien des ivoiriens

Lire aussi :  Présidentielle au Bénin :Joël N’guessan heureux des éloges des candidats Béninois pour Ouattara

Concernant ”le prix élevé des frais de concours” comme vous le dites, là aussi, dans un souci d’égalité des chances et surtout de la moralisation de la société, notre projet de société comprend un vaste programme de lutte contre la corruption sous toutes ces formes. L’école et la santé feront l’objet d’un programme de refonte et de modernisation. L’accessoire au système de santé et la gratuité des soins est possible en Côte d’Ivoire. Nous les ferons. Les hôpitaux publics avec des droits d’accès exorbitants ce ne sera que de l’histoire.

Comme vous le voyez, la Côte-d’Ivoire peut être gouvernée autrement. Des solutions à tous nos maux existent et seuls des ivoiriens amoureux de la Côte d’Ivoire et des ivoiriens peuvent servir sincèrement la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens.

Que dites-vous aux ivoiriens qui viennent de vous découvrir, au terme de notre entretien !

Je voudrais vous remercier pour cette interview et profiter de votre média pour passer un message à mes frères et sœurs. La République Nouvelle-LRN, est un mouvement citoyen que nous avons lancé pas pour jouer les opposants. Après réflexions et analyse de la situation sociale, politique et économique de notre pays, nous nous sommes posé la question de ‘‘comment faire pour impacter positivement le quotidien du peuple de Côte-d’Ivoire’’ ?

Pendant des années, nous avons réfléchi à chaque point de dysfonctionnements au niveau social, politique et économique. Et à chaque point de dysfonctionnement, nous avons tenté de proposer une solution pour le bien-être de l’ivoirien en Côte-d’Ivoire. C’est cet ensemble de solutions pragmatiques, détaillées et qualifiées que nous proposons aux ivoiriens au travers un ensemble Nouveau qui est La République Nouvelle en abrégé LRN.

LRN GUILLAUME GUEI LEDEBATIVOIRIEN.NETNous avons besoin de l’adhésion de toutes les forces vives de la nation. De toutes les personnes qui pendant des décennies ont critiqué ceci ou cela. Nous avons besoin de toutes les personnes éprises de justice, de cohésion sociale et du sens aigu de l’engagement pour une Côte-d’Ivoire, Nouvelle, développée, en paix avec elle-même et avec tous ces enfants. Venez nous rejoindre. La tâche est ardue, les attentes sont vastes et diverses. Mais ensemble tout es possible, c’est ensemble qu’on y arrivera. Et c’est possible. J’aime la Côte-d’Ivoire passionnément

Ledebativoirien: Guillaume Guei merci.

Je vous remercie.

Hortense Loubia KoauméPar Hortense Loubia Kouame

© 2020, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com