Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

Urgent-CIE/SODECI: fausses rumeurs et accusations contre les agents livrés à la vindicte par un pseudo lanceur d’alerte-attention  à la manipulation

CIE/SODECI accusations ledebativoirien.net

C’est reparti! Période électorale, résurgence de folles rumeurs infondées. Il circule une vidéo postée, depuis le 30 août 2020, puis envoyée dans des rédactions. ledebativoirien a reçu copie. Une vidéo invitant les populations ivoiriennes à se méfier des agents de la Sodeci qui se présentent  à leurs domiciles. «Les rebelles transformés en agent de Sodeci et Cie pour marquer les maisons. Attention actuellement en côte d’ivoire il y a des rebelles et des microbes transformés en agent de CIE et SODECI pour marquer les maisons des personnes qui sont contre le pouvoir en place».

SODECIC’est le contenu de la vidéo en ligne qui ne parle aucunement de fraude à la consommation d’eau et d’électricité. Un élément dont l’auteur est un certain Hervé Djédjé, non identifiable dans sa vidéo. Un avatar. Cependant, l’auteur de l’information incitant à la violence contre des agents d’une société n’explique tout au long de son élément avoir mené une enquête ou avoir eu une piste devant soutenir ses affirmations et lui permettant de telles accusations. A quel dessein ?

Et pour soutenir son accusation, l’auteur  explique  avoir reçu lui-même cette  information d’une tierce personne. Une personne indiquant la pose de marques  sur les portes par des agents de la Sodeci, et ce, après la vérification des compteurs. Aucune question à l’endroit de son informateur, notamment  si celui-ci a une preuve de ce qu’il lui confie. A-t-il déjà identifié des portes ou domiciles marqués ?

Mais pour mieux tenir son auditeur, la période préélectorale ou postélectorale synonyme souvent de crise est bien choisie pour des alertes de toute sorte. Car plus l’on approche des échéances électorales que l’atmosphère tendue se prête à toute manipulation. Une alerte ne serait pas mauvaise en soi, mais si et seulement si, elle repose sur des preuves.

Lire aussi :  Alassane Ouattara à Niamey au Conseil de l'Entente

L’atmosphère est bien trouvée pour attirer selon lui l’attention des ménages sur ce qu’il croit se passer ou préparer. Il dit avoir souvenirs des cas de marquages qui se seraient réalisés à l’avènement de la rébellion de septembre 2002, juste pour retenir l’attention.

«Ils passent par les agents de la Sodeci pour le relevé des compteurs et laissent des marques sur les portes. C’est quelqu’un qui m’a signalé cela. Ils ne veulent plus designer les domiciles des agents forces de l’ordre. Ils professionnalisent en passant par la Sodeci…» insinue et allègue l’auteur de la vidéo.

 A-t-il déjà pu identifier une porte, une commune ou un quartier où les faits sont établis? Sans aucune  recherche ou enquête de sa part indiquant quelques portes marquées et quels agents en seraient  les auteurs formellement identifiés ou identifiables, avec les raisons,  ses accusations sont portées contre la une société, livrant ainsi ses agents à la vindicte. En pleine baignade dans la rumeur désastreuse.

Mais, l’auteur dit être un lanceur d’alerte. Soit. Une alerte ne saurait être mauvaise en soi. Mais identifier une structure sans un début de preuve, dans un contexte de tension préélectorale, avoisine la paranoïa. Sauf que le domicile étant privé, un agent de la Sodeci ou Cie, peut-il y accéder sans la permission de l’habitant du lieu ? L’agent  avant de pénétrer un domicile et y faire quoi que ce soit a toujours besoin d’une  autorisation. L’acte qu’il y pose devrait immédiatement attirer l’attention de l’habitant des lieux. Combien d’Ivoiriens ont été attirer l’attention de la police  ou de la direction de la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire sur un quelconque marquage de leurs portes ou de leurs domiciles?

Lire aussi :  ‘‘DOULEUR DE FEMME’’-GONATÉ : LE REV. KANON LUC A POSÉ LA 1ère PIERRE D’UN CENTRE POLYVALENT HUMANITAIRE  DE  HAUTE  VALEUR 

Le lanceur d’alerte se cadre-t-il dans une logique de déstabilisation en choisissant le secteur de l’eau et de l’électricité? Car lancer une telle rumeur infondée avec un discours irrégulier, sans suite logique ne vise-t-il pas  à mettre de la tension au sein de la société ivoirienne? La loi est-elle muette face  à de tels agissements ?

Contactés, le Service Technique et la Direction marketing et Communication de la Société, déclarent être étrangers à de telles allégations. L’entreprise explique n’avoir pas été saisie par des ménages au sujet de quelques marquages incriminant ses agents. Ledebativoirien poursuit son enquête, toujours  à la recherche d’une porte marquée, signe distinctif d’un quelconque dessein annonçant une action inavouée. Ou devant servir d’indication…Attention  à la manipulation. Vigilance !

H. MAKRE

 

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com