Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

Urgent-Ouattara-Macron: jours sombres pour la Cote d’Ivoire-Paris fuit l’ingérence, les Ivoiriens refusent-attention

MACRO OUATTARA A L'ELYSEE LEDEBATIVOIRIEN.NET

Qui doit  valider ou d’invalider les tickets à la présidentielle ?

Historique ! Le Président ivoirien M. Alassane Ouattara, a eu un déjeuner de travail, que l’opinion n’oubliera pas de sitôt, le vendredi 4 septembre 2020, avec le Président française, M. Emmanuel Macron, au Palais de l’Elysée. Une rencontre qui a terriblement ravivé les sentiments du tuteur dominant dans les relations en ce 21è siècle. Une rencontre suivie  par toute la communauté africaine et internationale, tant la Cote d’Ivoire se replace  dans l’œil du cyclone, comme en 2010-2011.

Selon les oreilles qui n’étaient  pas dans la salle du déjeuner, puisqu’il n’y avait que deux hommes qui ont parlé et certainement qui se sont parlé, il est dit que les échanges ont porté sur les relations bilatérales, la situation dans la sous-région ouest africaine, la crise au Mali, les élections  prochaines en Côte d’Ivoire avec le dépôt de plus d’une quarantaine de candidatures. Dont les très controversées : 3ème mandat du sortant, de celle de Laure nt Gbagbo ancien  chef d’Etat acquitté par la Cour Pénale Internationale, encore hors de son pays. Mais aussi, celle de Guillaume Soro ancien homme de mission dit-il, lui aussi en exil avec la détention en Côte d’Ivoire de certains de ses proches.

Ouattara et Macron auraient parlé de l’actualité internationale, marquée par la pandémie de COVID-19, comme si cette rencontre pouvait y changer quelque chose. Mais la réticence du président français  à la rencontre a terriblement retenu l’attention du président ivoirien.

Pour le besoin de la cause, il n’y aura pas de photo officielle de ce déjeuner  historique à l’Elysée. Les photographes et les caméramans n’ont pas été invités à accéder à la salle, signe de l’embarras de Paris. Pas sûr. Cela fait partie du jeu. Quel message l’Elysée envoie-t-il au Palais d’Abidjan et aux Ivoiriens ? Les deux chefs d’Etats ne s’étaient pas vus, depuis l’officialisation, le 6 aout 2020 à la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance de la Cote d’Ivoire, de la candidature du président Alassane Ouattara pour la présidentielle ivoirienne du 31 octobre 2020.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire : sept policiers blessés dans l'accident de leur véhicule de patrouille

Emmanuel Macron ne s’est pas encore  prononcé sur cette candidature d’Alassane Ouattara au 3è mandat qui a entraîné des manifestations faisant plusieurs morts et des arrestations dont des membres de la société civile ivoirienne. Leur libération est réclamée par les défenseurs des droits humains dont Amnesty International. L’opposition ivoirienne qualifie cette candidature d’anti constitutionnelle et s’apprête à saisir la Cour Constitutionnel pour son invalidation. L’Eglise catholique par la voix du cardinal Jean Pierre Kutwa estime que la phase de la réconciliation doit précéder les élections. Est-il écouté !

Le plus intriguant dans toute cette affaire de 3ème mandat de M. Ouattara, c’est la grosse attente des  ivoiriens de la France. Pourquoi est-ce à Emmanuel Macron de valider ou d’invalider des tickets à la présidentielle ivoirienne? Pourquoi est-ce à Emmanuel Macron de se  prononcer sur la candidature de monsieur Alassane Ouattara ? L’indépendance n’est qu’une vue de l’esprit.

La présence de la force Licorne en Côte d’Ivoire pèse gros. 2011 est encore présent dans le rétroviseur, quand Ouattara sait comme tous les Ivoiriens, que l’ambassadeur ivoirien Nicolas Sarkozy a fini par se positionner comme le meilleur conseiller d’Emmanuel Macron, lui invité  à se prononcer sur le processus en cours en Côte d’Ivoire. Sarkozy sait se défendre.

Toujours est-il qu’en mars dernier, le président français Emmanuel Macron avait salué la décision historique de son homologue ivoirien de ne pas briguer de nouveau mandat. Parce qu’à 78 ans, Alassane Ouattara a voulu céder le pouvoir  à la  jeune génération. Mais la mort brutale de son dauphin Amadou Gon Coulibaly, premier ministre et candidat désigné sans consensus du RHDP, situation créant des bruits de chaises chez les Houphouëtistes avec le départ de certains hauts cadres, dont Albert Mabri Toikeusse de l’UDPCI,  l’a obligé dit-il à changer d’avis:

Lire aussi :  Man-Koné Lama (cadre) aux femmes: «Evitez de vous faire diviser par les politiques »

«Allons-y aux élections et le peuple choisira» disait Alassane Ouattara, lors de son investiture à Abidjan, au lendemain de la marche des femmes de l’opposition contre la CEI. Alors que l’opposition ivoirienne dénonce toute la machine autour de cette élection visant à invalider la quasi-totalité des candidatures pour n’autoriser que celle du président sortant, car selon elle, la CEI et la Cour Constitutionnel ne sont que les deux faces d’une même médaille, Paris est invité à décider dans le débat électoral ivoirien.

Un invité qui, s’il prend toute la place sera accusé d’ingérence dans une affaire interne, à un pays. Penser que l’opposition et le pouvoir invitent la France à légiférer dans une affaire propre à un pays indépendant. Incongruité. De quoi Macron et Ouattara ont-ils parlé encore autour de ce savoureux déjeuner ! Des relations dites bilatérales, ce  qui pousse les deux Chefs d’Etat à se féliciter de l’excellence de la coopération entre la Côte d’Ivoire et la France. Ce qui les conduit à réaffirmer leur détermination à la renforcer davantage avec les performances économiques et sociales exceptionnelles de la Côte d’Ivoire au cours de ces dernières années.Ce qui pourrait s’envoler dans des étincelles au 31 octobre si le processus de  maintien de la paix et de la stabilité n’est pas trouvé. Mais par qui ?

Alassane Ouattara  peut remercier Emmanuel MACRON pour le soutien de la France dans le cadre de l’assistance électorale ! Des schémas inconnus sont plausibles, car tout le monde s’en remet à la France qui ne cherche qu’à préserver ses intérêts. Qui garantira au mieux ses intérêts en côte d’ivoire ? Alassane Ouattara ou un candidat sorti de l’opposition?

Lire aussi :  opération retrait des cartes d'électeurs-Albert Flindé: «Ce calme nous permettra d’atteindre les 80% de distribution dans le Tonkpi»

Est-ce à la France de déterminer de l’avenir de la Cote d’Ivoire ? Tout ce qui porte à croire que toute la classe politique ivoirienne se résigne. Alors que Paris, l’invité intentionnel craint d’être accusé d’ingérence. Pourtant, tous les politiciens ivoiriens l’y invitent. Des jours sombres pour la Cote d’Ivoire, si Paris fuit l’ingérence, mais les ivoiriens poussent à la faute. Pourquoi est-ce à Emmanuel Macron de valider ou d’invalider des tickets à la présidentielle ivoirienne ?

HERVE MAKRE LEDEBATIVOIRIEN.NETHERVE MAKRE

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com