Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

Urgent-enquête-MANKONO-révélations sur le budget municipal-(Acte 2): le Maire Namory Cissé dans les dossiers flous de l’ex-maire Moussa Dosso

MANKONO SCANDALE HOTEL DE VILLE LEDEBATIVOIRIEN.NET

Incroyable challenge de la construction d’un hôtel de ville et du carburant qui s’envole

En dépit de ces voix qui dénoncent sa gestion municipale, le maire Namory Cissé veut vaille que vaille couvrir des dossiers flous de son prédécesseur le ministre Moussa Dosso. Notamment, la construction d’un hôtel de ville à plus d’un demi-milliard de francs CFA. Puis, la hausse délibérée du budget carburant et lubrifiant pour servir de “caisse sociale” à l’actuel maire. Ce sont là des dossiers sur lesquels notre rédaction a pu enquêter afin d’éclairer l’opinion publique sur ce qui passe exactement dans la gestion de la commune de Mankono. Suivez !

La lumière est désormais en train d’être faite sur la gestion du maire de la commune de Mankono, depuis le 10 août 2020 date à laquelle notre rédaction a entamé une investigation sur la conduite des affaires à la mairie de Mankono. Une enquête, dont l’acte 1 a mis en exergue l’opération de vente de terrains urbains obtenus dans des conditions irrégulières par la mairie selon certains conseillers et la population.

C’est une première dans l’histoire des mairies dans le nord de la Côte d’Ivoire. Plus précisément dans le district du woroba. Un hôtel de ville à 550 millions de francs CFA à Mankono. Une bonne nouvelle. Un grand challenge pour un maire qui peine à mobiliser ses recettes municipales, même en un quinquennat. Alors, qu’est-ce qui justifie le coût astronomique d’un hôtel de ville dans une localité où sévi présentement la pauvreté? Comment sommes-nous arrivés à cette situation?

Initialement budgétisé à 300 millions de francs CFA, le coût initial du projet de construction de l’hôtel de ville de Mankono comme prévu dans le cahier de charge de l’entrepreneur adjudicataire de l’appel d’offres sous la mandature de l’ex-maire Moussa Dosso est passé à 550 millions de francs CFA. Le financement de l’édifice est fait. Par conséquent, la mairie et l’entrepreneur, après avoir dépensés cette forte somme, ont dû mal à terminer l’édifice. C’est un bâtiment dont la construction est à l’arrêt depuis plus de deux ans. Pourquoi alors que les populations attendent fièrement leur édifice?

Lire aussi :  COUP D'ETAT MANQUÉ AU BURKINA FASO:EST-CE VRAI? LA FUITE DES ÉCOUTES TÉLÉPHONIQUES  MYSTIQUES ENTRE DJIBRIL BASSOLÉ ET SORO GUILLAUME

Le maire de Mankono s’explique

Nous avons demandé au maire Namory Cissé les raisons de l’arrêt des travaux. «…L’hôtel de ville est un projet que nous n’avons pas oublié. C’est un projet phare que la population souhaite qu’on termine. Nous sommes en contact avec des partenaires et des autorités qui sont prêts à nous aider. Le budget initial était 300 millions. J’ai signifié maintes fois au cours des sessions du conseil municipal qu’il y a eu des modifications. La société adjucataire de l’appel d’offres du projet de construction de l’hôtel de ville avait présenté à l’ex-maire Moussa Dosso le plan du bâtiment.

Le maire a relevé des insuffisances. Donc, il y’a eu des modifications après l’étude technique et financière de la DMP. Et lorsqu’on parle de modifications, c’est qu’il aura un surcoût subséquent. L’entrepreneur, en prenant en compte les modifications du maire Moussa Dosso, a épuisé le budget initial sans que l’ouvrage ne soit livré.

Il faut que nous nous arrangeons avec la direction des marchés publics pour que le nouveau appel d’offres de l’avenant occasionné par les modifications soit attribué au même entrepreneur. (….) Nous sommes en quête de 250 millions aujourd’hui pour achever l’hôtel de ville. Le projet nous coûtera finalement 550 millions de francs CFA » a-t-il expliqué.

Alors, qui doit payer les frais des modifications de l’ex-maire Moussa Dosso après l’offre technique et financière arrêtée par la direction des marchés publics pour le projet de l’hôtel de ville de Mankono ? L’Etat de Côte d’Ivoire, la mairie ou l’ex-maire lui-même?

Si c’était la mairie, comment le maire Namory Cissé pourra-t-il mobiliser la rallonge de 250 millions de francs CFA nécessaire, selon lui, pour l’achèvement des travaux de construction de l’hôtel de ville de Mankono étant donné que c’est une mairie qui a un budget annuel de moins de 200 millions de francs CFA en recettes y compris la subvention de l’État ?

Lire aussi :  Mort de G. Dupont et C. Verlon:: Six ans après les faits, RFI a retrouvé ce haut gradé du bataillon onusien.

Pour ne plus être la cible des critiques des populations de Mankono, pourquoi Namory Cissé ne dénonce pas officiellement ce dossier flou, hérité de l’ex-maire Moussa Dosso afin que la population soit informée de la difficulté qu’il a dans ce projet ? Ce projet en réalité ne donne pas une bonne image du maire et de son prédécesseur dans l’opinion à Mankono. Namory Cissé et Moussa Dosso sont perçus à Mankono comme les autorités ayant détourné les deniers publics destinés à la construction de l’hôtel de ville. Vrai ou faux ! Nous ne pouvons le confirmer ou l’infirmer. En revanche ce que l’on sait, pour dissiper cette suspicion, il serait souhaitable pour Namory Cissé d’achever le plus rapidement possible ce chantier.

Et les lubrifiants à Mankono

Comme si cette situation grotesque de l’exécution des travaux de la construction de l’hôtel de ville n’était pas un scandale de trop à la mairie de Mankono, voici que le budget carburant et lubrifiants est également utilisé à d’autres fins en dehors du parc automobile de cette mairie. Comment et pour quelle raison ?

Outre, ce dossier de l’hôtel de ville qui donne une image peu reluisante du mandat du maire Namory Cissé, rayonne le dossier de la hausse délibérée du budget, carburant et lubrifiant pour lui servir de “caisse sociale”. Le secrétaire général de la mairie, Kalou Benjamin a été très bavard sur ce sujet. Car, il  explique largement les raisons cachées de la hausse des chiffres de cette rubrique budgétaire. «….le budget carburant n’a pas triplé comme certains conseillers l’ont dit à la dernière réunion du conseil municipal le samedi 8 août 2020. Ce budget est tout simplement passé de 15 millions à 17 millions FCFA (…)

MANKONO SCANDALE HOTEL DE VILLE LEDEBATIVOIRIEN.NETLe budget carburant permet au maire, en dehors de la mairie,  d’approvisionner tous les services administratifs et sanitaires de la commune. Le maire est souvent obligé de monnayer le carburant pour satisfaire les populations qui le sollicite pour des appuis financiers ou de l’aide sociale. Ce sont ses électeurs et sa population donc il ne peut pas les abandonner sachant qu’ils sont dans le besoin. Il faut être dedans (la mairie, Ndlr) pour comprendre. C’est tous les maires qui agissent ainsi en Côte d’Ivoire », confie-t-il à ledebativoirien.net.

Lire aussi :  Abidjan-réconciliation-agrobusiness-Zadi Djédjé règle quelques comptes : «Des proches de Ouattara pensent  que la Côte d’Ivoire se limite à eux…Je rappelle  à ces novices que la politique est  un jeu de dame..»; «Yapi Christophe n’est pas un voleur»

Alors, est-ce la bonne manière de gérer un budget municipal? Si oui ou non, la haute autorité pour la bonne gouvernance pourra nous situer sur la question. À ce rythme, une mise sous tutelle de la mairie de Mankono serait-

Dosso Mouss ledebativoirien.net
Dosso Moussa, l’ancien maire de Mankono

elle envisagée par le ministère de l’intérieur, de la sécurité et de la protection civile afin de mettre fin à la mauvaise gestion de cette commune ? Sachant que nous sommes à la veille d’une campagne présidentielle du RHDP, parti dans lequel milite actuellement le premier magistrat de la commune de Mankono, que faire ? A suivre…sur le silence de l’ex-maire Moussa Dosso interpellé.

H. KARA,

envoyé spécial

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com