Activité gouvernementaleFaits diversPolitique

Urgent-Mankono: après une publication, le maire RHDP met l’EPP centre 1 sous surveillance et interdit la réhabilitation

EPP 1 MANKONO MAIRE SCANDALE ECOLE LEDEBATIVOIRIEN.NET

 le bâtiment dégradé par son équipe est inaccésible

Le vendredi 11 septembre 2020, la rédaction de ledebativoirien, recevait une information qui fait état de la mise sous surveillance de l’école primaire publique centre 1 par le maire de la commune de Mankono. Et ce pour cause ? Par cet article de notre rédaction qui a dénoncé la volonté inachevée du maire Namory Cissé de réhabiliter un des bâtiments de l’EPP Centre 1 de Mankono à la veille de la rentrée scolaire, l’on est passé à une autre étape dans la gestion de cette action municipale. Une école située à l’arrière de son bureau. Cependant, les travaux de réhabilitation du bâtiment en question n’ont toujours pas débuté.

Étonnant ! La “scène de crime” que le maire de la commune de Mankono, Namory Cissé vient de créer à l’EPP centre 1. De quel “crime” s’agit-il ? Nous avons cherché à comprendre cette décision. Le vendredi 11 septembre 2020 une source nous explique que le maire Namory Cissé a ordonné au sieur Amara du quartier “Maminan” de Mankono de veiller à ce que le conseiller Hassane Fofana,

qui a bien voulu réhabiliter le bâtiment en ruines de l’EPP centre 1, n’accède plus au site de l’école encore moins le journaliste de notre rédaction. Pourquoi ? Certainement, il voudrait engager les travaux de réhabilitation du bâtiment de 3 salles de classe et le bureau du directeur sous peu.

Mais, il nous a été donné de constater que cette décision résulte purement et simplement de la mise à mal de son égo et de son autorité de premier administrateur de la commune de Mankono et non de sa volonté de reprendre les travaux de réhabilitation du bâtiment de l’EPP centre 1. Et ce pour l’unique raison qu’un simple conseiller municipal voudrait et pourrait réussir là où tout maire qu’il est à échouer depuis la rentrée scolaire 2019-2020.

Lire aussi :  Urgent-colère des syndicats du secteur public: "Plusieurs dossiers sont restés rangés dans le tiroir de l'ancien premier ministre Gon Coulibaly"

À deux jours de la rentrée des classes 2020-2021, Namory Cissé n’a pas encore pris la sérieuse option de faire les travaux de réhabilitation du bâtiment de l’EPP centre 1. Le président du Coges, Fofana Moriba et le directeur de l’EPP centre 1,

Bakayoko Aboubakar, agent municipal sont sous pression de l’équipe municipale depuis la visite surprise du conseiller Hassane Fofana dans le groupe scolaire EPP centre 1 et 2 pour l’évaluation des travaux de la clôture de la maternelle. Une clôture, qui suite à la sollicitation du président du Coges, Fofana Moriba à travers un anonyme, sera bientôt construite par le conseiller municipal Hassane Fofana.

Rappelons qu’Hassane Fofana, venu pour les travaux de la clôture de la maternelle, avait constaté également le piteux état de l’un des bâtiments de l’EPP centre 1 lors de sa visite inopinée dans le groupe scolaire centre 1 et 2 le 4 septembre 2020, il s’enquiert des raisons de l’arrêt des travaux du bâtiment de 3 salles de classe avec bureau du directeur à quelques jours de la rentrée scolaire 2020-2021.

Aucune réponse convaincante ne lui a été donnée. Alors, inquiet pour les enfants de Mankono, il décide d’engager illico les travaux de réhabilitation du bâtiment à ses frais pour le bonheur des tout-petits de l’école EPP centre 1 et du directeur Bakayoko Aboubakar.

H.KARA

Envoyé spécial

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com