Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

Robert Guéi-18 ans après-Albert Flindé à Kabakouma : «Ce que Robert Gueï devait faire pour nous est en train d’être fait par le président Alassane OUATTARA»

commémoration 18 ans GUEI ROBERT avec ALBERT FLINDE à Kabakouma LEDEBATIVOIRIEN.NET

Il y a 18 ans que le Général Robert Gueï mourait, laissant derrière lui une famille biologique et politique inconsolables. À l’occasion de l’anniversaire de sa disparition, le ministre de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, s’est rendu à Kabakouma pour se recueillir sur la tombe de son père et lui parler de ce que le président Alassane OUATTARA fait pour le Tonkpi et la Côte d’Ivoire.

«Depuis plusieurs années, j’ai décidé de venir commémorer l’anniversaire du décès du Général Robert Gueï ici à Kabakouma. Aujourd’hui, je suis venu réitérer, ce que j’ai toujours dit du Général. Robert Gueï est mort pour le peuple Dan et toute la Côte d’Ivoire, qu’il ambitionnait de développer. Je suis venu pour que vous invoquiez les pannes ancestrales pour que la paix soit de mise en Côte d’Ivoire», a indiqué Albert Flindé dès l’entame de son propos.

Pour le fils de Kielé, ce n’est pas un sigle que le Général a laissé mais un objectif. «Ce que Gueï a laissé comme héritage politique, c’est l’UDPCI. Mais en vérité, ce n’est pas le sigle, c’est l’objectif que le parti s’est assigné. C’est le développement de la Côte d’Ivoire et surtout notre région. Comme je continue de viser cette conduite, je considère que je suis dans la bonne ligne. Et donc l’objectif est en train d’être poursuivi à travers les actions et le programme de développement du président Alassane OUATTARA, je viens leur dire que ce qui attend notre région en thème de développement est important», a fait savoir Dr Albert Flindé.

Lire aussi :  ABIDJAN : AFFI NGUESSAN SE REBELLE ET EXIGE LA DEMISSION DE GUILLAUME SORO

Selon lui, la vision qu’avait son idole Robert Gueï est conforme à celle du président Alassane Ouattara. La vision du Général Robert Gueï est en phase avec le programme du président Alassane Ouattara. Ce qui était prévu avec le Général Robert Gueï en 2000 qu’il n’a pas dérouler était un programme développement. Ce programme dans notre région est en train d’être fait. Pour moi ce qu’il devait faire pour la région du Tonkpi et en particulier pour Kabakouma reste à fortiori d’actualité. Pour que ça continue, il faut être en phase avec ceux qui peuvent et qui sont en train de réaliser. C’est à dire le président Alassane OUATTARA. Ce que Robert Gueï devait faire pour nous est en train d’être fait par le président Alassane OUATTARA. Je suis dans son gouvernement et pour ça, je peux affirmer que le président a promis réaliser les vœux de nos parents», a annoncé le coordonnateur régional RHDP.

Face aux parents de Kabakouma, le ministre de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur a relevé l’immensité et la diversité des travaux faits dans la région par le président Alassane OUATTARA et son gouvernement. Des réalisations dans le domaine sanitaire, de l’éducation, des infrastructures routières,

de l’adduction en eau potable, de l’électricité et bien d’autres dans les villes comme dans les villages. C’est une population bien que meurtrie par la disparition tragique de leur fils qui a pris l’engagement de rester avec le ministre Albert Flindé et le président Alassane OUATTARA pour pérenniser le combat entamé par le Général Robert Gueï.

Lire aussi :  Noel de rêve à M’Bengué : Coulibaly Ali Kader fait plusieurs dons

Noël G.

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com