Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

Urgent-Côte d’Ivoire: l’Abbé Théodore SAM livre le 18 octobre une arme secrète pour vaincre la guerre le 31 octobre 2020

LA PAX PAR LE ROSAIRE AVEC LE PERE THEODRE SAM ELECTION COTE D'IVOIRE LEDEBATIVOIRIEN.NET

« Nous lançons ce cri de cœur, qui est aussi celui du peuple : Évitez-nous une autre guerre !» Théodore SAM

«Outre les efforts personnels, il convient d’avoir recours au Seigneur sans lequel nous ne pouvons rien faire. L’un des moyens spirituels les plus effaces pour chasser l’esprit de guerre nous est proposé par la liturgie de ce mois d’octobre. Il s’agit du rosaire. Avec cette prière, l’impossible devient possible et l’irréalisable, réalisable » extrait de la missive de  l’Abbé Théodore Sam, vicaire à la  cathédrale Saint André de Yopougon, dont ledebativoirien.net s’est procuré une copie.

Comme  un prophète des saintes écritures suscité par l’Eternel, le créateur de toute chose, à l’effet d’avertir, d’éveiller et de réveiller son  peuple, à tourner son regard vers Le Maître du temps devant  une menace  ou incertitude  à venir, le  prêtre de Jésus Christ interpelle, le peuple  ivoirien et notamment le peuple chrétien face à sa responsabilité. Mais devant ce qui pourrait paraître une crainte  pour les  Ivoiriens,  à l’approche des élections présidentielles du 31 octobre 2020, l’homme de Dieu, livre une arme secrète et redoutable d’espoir: «Le Rosaire».

A travers  une conférence ouverte au grand  public dénommé ‘‘ UN MESSAGE  POUR TOI’’, autour du message  central «Éviter une autre guerre par le Rosaire », le père Théodore Sam, livrera, le dimanche 18 octobre 2020 à partir de  15 heures, dans la salle des fêtes de la cathédrale Saint André de Yopougon, les recettes de ‘‘l’arme secrète’’, telles qu’elles  lui ont été révélées. Voici ce qu’il en dit déjà. Suivez !

SON APPEL

«Nous tendons vers les élections présidentielles. La situation sociopolitique de notre pays devient de plus en plus inquiétante.  Diverses tensions naissent entre les individus, les groupes ethniques, les partis politiques, etc. L’on enregistre depuis quelque temps, lors des soulèvements, des pertes en vies humaines, des blessés et d’énormes dégâts matériels. Ce sombre tableau plonge les uns et les autres dans une certaine peur. Les évêques catholiques de Côte d’Ivoire en faisaient cas lors de leur 113e assemblée plénière :

Lire aussi :  ABIDJAN-APRES LE GALA DE BIENFAISANCE POUR ‘‘LA PAGE BLANCHE’’: LES PREMIERS PENSIONNAIRES INTÈGRENT LE COMPLEXE MÉDICO-PSYCHOPÉDAGOGIQUE ‘‘HENRIETTE BÉDIÉ’’ EN FÉVRIER 2019

« À l’approche des échéances électorales de 2020, il règne un climat de peur généralisée au sein de la population ; peur liée à la réalité des conflits intercommunautaires récurrents, aux questions d’insécurité, du foncier, de l’occupation illicite des forêts classées, de l’orpaillage clandestin et des problèmes relatifs à l’identité ivoirienne». L’on a peur de revivre les événements de 2011.

Devant cette situation, nos pères évêques n’ont cessé d’inviter les leaders politiques ainsi que la population, à la paix. Après la description de la peur à l’approche des élections de 2020, ils ont exhorté les autorités politiques à éviter une autre guerre à la Côte d’Ivoire : «À tous les acteurs de la vie sociopolitique, à quelque niveau qu’ils soient, nous lançons ce cri de cœur, qui est aussi celui du peuple : Évitez-nous une autre guerre ! »

Tous, nous sommes appelés à œuvrer pour que le pays ne sombre pas dans une autre crise. Chacun devra être un artisan de paix en famille, dans son quartier, dans son lieu de travail, dans son parti, etc.

Outre les efforts personnels, il convient d’avoir recours au Seigneur sans lequel nous ne pouvons rien faire. L’un des moyens spirituels les plus effaces pour chasser l’esprit de guerre nous est proposé par la liturgie de ce mois d’octobre. Il s’agit du rosaire. Avec cette prière, l’impossible devient possible et l’irréalisable, réalisable.

« L’histoire nous le démontre clairement. En effet, c’est grâce à la prière du rosaire, recommandée par le pape saint Pie V que, les chrétiens, malgré la victoire humainement inespérée, triomphèrent en 1571 des musulmans qui étaient à nouveau sur le point d’envahir l’Europe. C’est encore grâce à cette prière que le presbytère de l’église de l’Assomption de Notre Dame à Hiroshima résista à l’explosion nucléaire du 06 août 1945. Ce qui a eu pour conséquence la survie des quatre prêtres qui vivaient dans ce presbytère.

Ainsi, si tous les chrétiens catholiques en Côte d’Ivoire s’unissent dans la médiation du rosaire durant tout ce mois, pour la paix dans le pays, la Vierge Marie nous obtiendra certainement la grâce d’éviter une autre guerre. Avec Notre Dame du Rosaire, n’ayez pas peur » invite l’abbé Théodore SAM. Un texte à retrouver dans le mensuel ‘‘Prions Ensemble’’ de l’Église catholique diocèse de Yopougon. Le dimanche 18 octobre 2020 pour s’armer face  à la guerre redoutée en Côte d’Ivoire.

Lire aussi :  Côte d’ivoire-présidentielle: le rouleau compresseur du RHDP lancé face à l’opposition

HERVE MAKRE LEDEBATIVOIRIEN.NETH. MAKRE

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com