Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

Non-Respect des constitutions: Affi N’Guessan recadre Jean Yves LeDrian dans le jeu de  la France entre le Niger et la Côte d’Ivoire

AFFI N'GUESSA ATTAQUE JEAN YVES LE DRIAN LEDEBATIVOIRIEN.NET

AFFI N'GUESSA ATTAQUE JEAN YVES LE DRIAN LEDEBATIVOIRIEN.NETCe vendredi 6 novembre 2020, Pascal Affi N’Guessan, porte-parole du CNT a critiqué, depuis sa position pour le moment inconnu, la sortie du chef de la diplomatie française, Jean Yves LeDrian sur la décision du Président du Niger, Issouffou Mahamadou de ne pas modifier la constitution nigérienne en vue de briguer un 3è mandat.

 La France demeure l’énigme et l’inconnue dans la crise qui oppose depuis le 1er novembre 2020 le Conseil National de la Transition (CNT) et le régime actuel d’Abidjan. Notamment, Alassane Ouattara et le RHDP. Pour qui roule réellement l’hexagone dans ce bras de fer politique survenu depuis la décision d’Alassane Ouattara, Président sortant de la Côte d’Ivoire de briguer un 3è mandat ?

Pascal Affi N’Guessan, activement recherché par le procureur de la république de la Côte d’Ivoire, Adou Richard, a fait un tweet pour critiquer la démarche de deux poids deux mesures de la diplomatie française sur l’appréciation du respect des constitutions en Afrique, en l’occurrence au Niger et en Côte d’Ivoire. «Les hommages de Jean Yves LeDrian envers Issouffou Mahamadou pour son respect de la constitution du Niger, qui interdit un 3e mandat, sont pleinement justifiés. Le Niger est une référence pour l’Afrique. Je veux voir plus généralement dans ce message une invitation au respect des institutions», s’est réjoui Pascal Affi N’Guessan.

AFFI N'GUESSA ATTAQUE JEAN YVES LE DRIAN LEDEBATIVOIRIEN.NETEn revanche, le président du FPI et porte-parole du CNT, Pascal Affi N’Guessan n’a pas manqué d’interpeller le patron du quai d’Orsay sur le cas ivoirien. Il a évoqué l’implication de la France et de la communauté internationale dans la résolution de la crise postélectorale qui oppose le Conseil National de la Transition (CNT) et Alassane Ouattara pour le respect de la constitution ivoirienne qui limite à 2 le nombre de mandat présidentiel.

Lire aussi :  Man-insécurité: La préfecture cambriolée

«Je rappelle au chef de la diplomatie française que la constitution ivoirienne interdit également un troisième mandat. Tout le sens du combat du CNT est que la Côte d’Ivoire devienne à son tour un exemple pour l’Afrique. Nous comptons sur le soutien de la communauté internationale », a-t-il affirmé.

H.KARA

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com