Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

Urgent-des chefs traditionnels baoulé interdits de voir “leur fils” Henri Konan Bédié : que cherche réellement le pouvoir d’Abidjan?

crise ivoirienne chefs traditionnels chassés chez Bédié LEDEBATIVOIRIEN.NET

«Henri Konan Bédié n’est ni assigné en résidence surveillée ni en blocus. Les forces de l’ordre sont autour de son domicile pour maîtriser les troubles à l’ordre public», dixit Adou Richard, procureur de la république de la Côte d’Ivoire. Par conséquent, les chefs traditionnels, gardiens des us et coutumes, qui ne représentent aucun danger peuvent rendre visite à leur fils sans être inquiétés.

crise ivoirienne chefs traditionnels chassés chez  Bédié LEDEBATIVOIRIEN.NETMais en cette journée, du samedi 7 novembre 2020, ils seront interdits de voir “leur fils” Henri Konan Bédié, qui est opposé dans le cadre du Collectif National de Tra,sition, à son ex-allié Alassane Ouattara, réélu, le samedi 31 octobre pour  un  3ème  mandat auquel le sphinx de Daoukro est opposé.

Les Chefs traditionnels baoulé au nombre de 300ont alors décidé de  sortis de toutes les contrés du V. baoulé pour se rendre chez le président du PDCI RDA, Henri Konan Bédié à Cocody-Abidjan. Les tenants du pouvoir d’Abidjan ne leur permettront pas de faire cette rencontre. Mais  à la grande surprise de tous, le rideau de fer des forces de  l’ordre créera l’émoi au plus haut niveau de toute la société. Comment-a-t-on osé réserver un tel traitement à des chefs traditionnels, en terre africaine ?

«Qui a donné l’ordre de refouler nos têtes couronnées venues soutenir la famille du président Bédié? Sacrilège ! Crions-nous en cette heure chaude, comme tout bon africain, lorsque nous avons appris la nouvelle, ce samedi matin. Nous sommes venus constater cette réalité comme vous le voyez», laisse entre un professeur de philosophie  à l’université Félix Houphouët-Boigny, de Cocody, rencontré dans la journée, à proximité du siège de Cocody, par l’équipe de ledebativoirien.

Lire aussi :  COTE D'IVOIRE: DES JOURNALISTES DU BAFING(TOUBA) REÇOIVENT DES PERMIS DE CONDUIRE DE WOROBA.NET

IECe sont plus de 300 chefs traditionnels Baoulé partis pour traduire  leur  solidarité au président du PDCI, Henri Konan Bédié, à sa résidence de Cocody, quartier des Ambassades, ce samedi 7 novembre 2020, qui ont été refoulés par les éléments de la police au niveau de St Jean. C’est ce que rapportent, tous les témoins des scènes surprenantes. Comme de vulgaires personnes, les dignitaires traditionnels qui invoquent les mannes, lors des cérémonies du RHDP, du PDCI ou autre formation politique, dans le V baoulé et partout où besoin est,  ont été remerciés de la plus belle manière par l’armée ivoirienne. Triste constat en Côte d’Ivoire!

Ils ne leur restent que leurs ancêtres pour apprécier l’évènement du jour. «Pour reprendre les termes du groupe zouglou “Yodé et Siro” : «Si aujourd’hui est arrivé, c’est parce que hier est passé…». Alassane Ouattara et ses partisans ont oublié, aujourd’hui, les efforts et les bienfaits de nos chefs traditionnels baoulé. Eté cela, dans la sensibilisation et la mobilisation de leur communauté depuis l’alliance avec leur fils, Henri Konan Bédié aux élections présidentielles de 2010 et de 2015. Attendons la suite…», s’est lamentée  une grande responsable des femmes du PDCI quasiment  les larmes aux yeux.

crise ivoirienne chefs traditionnels chassés chez Bédié LEDEBATIVOIRIEN.NETNous osons croire, que ce qui s’est  produit en direction des chefs  traditionnels n’est qu’une erreur due au zèle de quelques  hommes en tenues payées  par les  impôts des contribuables ivoiriens. Et que le régime s’en est déjà excusé.

H.KARA

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com