Activité gouvernementalePolitiqueUrgences

Crise politique ivoirienne : le MIDVI exhorte à une convergence d’action de la société civile éteindre les tentions de la guerre civile en côte d’ivoire

MIDV

Lors d’un point presse, ce weekend à Cocody, l’ONG MIDVI- (Mouvement Ivoirien pour le Droit à la Vie) s’est montré très préoccupée par la situation sociale post électorale précaire qui présage d’une implosion vu des derniers développements de l’actualité. Elle propose des solutions pour éteindre le volcan. BAH ROBERSON, président du Mouvement Ivoirien pour le Droit à la Vie-MIDVI a tout rappelé à l’occasion, toutes les initiatives entreprises par son organisation en faveur de la cohésion sociale, depuis sa création en 2016 et plus particulièrement dans le cadre d’une élection apaisée, transparente et inclusive en Côte d’ivoire.

A cet effet il a lancé plusieurs alertes et fait des plaidoyers auprès de la communauté internationale à l’effet d’encourager les leaders politiques à la table de négociation. Mais son message n’a pas été entendu par tous les acteurs et la situation sociale devient de plus en plus délétère, au constat. «En sa qualité de Mouvement de droit de l’homme, le MIDVI ne se décourage pas, car, il n’y aura jamais trop de sacrifice que de sauver des vies humaines », indique BAH Robinson.

Le Mouvement Ivoirien pour le droit à la Vie, attaché aux principes d’impartialité, a su crédibiliser son discours d’arbitre et créer la confiance auprès de ses partenaires internationaux et les communautés, en initiant des actions de réconciliation entre les acteurs politiques en cote d’Ivoire, avant la présidentielle de 2020. C’est en cela que le MIDVI estime humblement qu’être, à l’heure actuelle, mieux placé pour arbitrer les conflits nés des divergences de la classe politique en proposant des solutions honnêtement rationnelles et dans l’intérêt exclusif des populations ivoiriennes et étrangères vivant en Côte d’Ivoire afin que le droit à la vie soit garanti pour tous.

Lire aussi :  Inédit-Côte d’ivoire: Amon Tanoh et le nouveau combat du 1er ministre démissionnaire sous l’ère Ouattara-le cas Mabri

MIDVLe MIDVI se dit donc prêt à : se rendre sur tous les sites signalés comme conflictuels ou confligènes pour vérifier dans un esprit d’indépendance et de neutralité, l’existence des faits allégués, leur degré de gravité et l’interprétation qui en est faite. Diagnostiquer les vrais problèmes car en effet, les mauvaises informations entraînent de mauvaises questions et qui à leur tour aboutissent à de mauvaises réponses, qui elles-mêmes, in fine donne de mauvaises solutions. Le MIDVI penser proposer les vraies solutions permettant de rendre la Côte d’Ivoire vivable pour tous.

Pour ce faire, le MIDVI sollicitera dans les jours à venir une audience en bonne et due forme auprès de l’UE( Union Européenne) pour la remercier de son engagement à encourager les parties ivoiriennes à s’asseoir autour d’une table de discussion pour des consultations électorales consensuelles, inclusives paisibles. Le MIDVI lance un appel à toutes les organisations citoyennes de caractère apolitique à se joindre à lui pour constituer un cordon d’interposition entre les différentes fractions de la classe politique ivoirienne.

MIKE LEGEANT

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com