Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Urgent-Ouattara-Bédié au golf hôtel: trop d’ombres  et d’interrogations à la rencontre du  chef du CNT et celui du RHDP  réélu Président

OUATTARABEDIEAUGOLFLEDEBATIVOIRIEN.NET

Bédié piétine-t-il le communiqué officiel du PDCI RDA ?

Après 2 journées sanglantes en Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara ont accepté de se rencontrer à 17h à l’hôtel du Golf, lieu symbolique où ils ont été reclus ensemble pendant 4 mois, lors de la crise postélectorale de 2010-2011. Cette fois, le scénario est différent. Il s’agit d’une négociation entre les “deux frères” devenus aujourd’hui adversaires politique.

Alassane Ouattara est arrivé à l’hôtel du Golf un peu avant 17h, 15 min plus tard, Henri Konan Bédié a fait son entrée dans le grand hall où se  sont amassés des dizaines de journalistes. Les deux hommes se sont rendus dans deux pièces différentes. Puis, ils se sont retrouvés pour les échanges. Ces deux hommes ne s’étaient plus rencontrés depuis août 2018.

Avant cette rencontre le pouvoir d’Abidjan a levé le blocus de la résidence du président du PDCI Henri Konan Bédié. Un autre signe d’apaisement après l’appel au dialogue d’Alassane Ouattara suite à la validation de sa réélection par le Conseil Constitutionnel le lundi 9 novembre 2020.

Ce même jour l’opposition entamait une marche éclatée dans le pays. Il s’agit d’une énième manifestation de cette opposition qui conteste le troisième mandat d’Alassane Ouattara. Ce mercredi 11 novembre 2020, le gouvernement ivoirien, pour la première fois, depuis le scrutin vient de donner un bilan des violences liées à la crise électorale en Côte d’Ivoire : 85 morts avant, pendant et après la présidentielle du 31 octobre 2020.

En revanche, le communiqué officiel du PDCI RDA publié ce même mercredi 11 novembre 2020 annonçait 7 conditions en vue de démarrer le dialogue de paix. Notamment:

Lire aussi :  Présidentielle 2015 : cette équipe pourra-t-elle garantir la victoire d’Alassane Ouattara

1- La levée du blocus autour de la résidence du Président Henri Konan ;

2 – La levée du blocus autour des résidences de tous les leaders des partis politiques de l’opposition, notamment celles du Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE, du Dr Assoua Adou, de messieurs Affi N’guessan, Albert Mabri Touakeusse et Hubert Oulaye ;

3-  La libération de tous les responsables et militants des partis politiques de l’opposition, ainsi les acteurs de la société civile,  injustement et illégalement incarcérés ;

4- La cessation de toutes les poursuites judiciaires contre les responsables et militants de l’opposition, ainsi que les acteurs de la société civile ;

5- Le retour à un fonctionnement normal des partis politiques de l’opposition, avec un libre accès à leurs locaux ;

6- En outre, le PDCI-RDA exige que le dialogue soit inclusif et élargi à l’ensemble des plateformes et partis politiques de l’opposition rassemblés autour du Président Henri Konan BEDIE.

7- Pour le PDCI-RDA, les négociations devront avoir lieu sous la conduite d’un Facilitateur accepté par toutes les parties, suivant un agenda et porter sur des sujets validés au préalable par l’ensemble des parties prenantes.

Pour l’heure, il n’y’a qu’un seul point de ce communiqué qui a été satisfait par Alassane Ouattara. Alors, d’où vient l’empressement d’Henri Konan Bédié pour aller à la rencontre d’Alassane Ouattara sans “un facilitateur” officiellement désigné. Le sphinx de Daoukro va-t-il lâcher ses collaborateurs de lutte en exil et dans les geôles des prisons du régime d’Alassane Ouattara ? Henri Konan Bédié a-t-il vendu la lutte du CNT à Alassane Ouattara ?

Lire aussi :  RDR-La grosse contre-attaque de Joël N’Guessan après le Bureau politique du PDCI-RDA

H.KARA

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com