Activité gouvernementalePolitique

Biankouma-prévention des conflits identitaires: l’ONG Verbatims met en mission les comités de paix.

ONG VERBATIMPOUR PAIXMAN LEDEBATIVOIRIEN.NET

La question des conflits identitaires est une équation difficile à résoudre en Afrique en générale et en particulier en Côte d’Ivoire. Pour éradiquer ce mal au dos large, certaines ONG et partenaires au développement en font leur cheval de bataille.

Parmi celles-ci, figure l’ONG Verbatims qui est un institut Belge de formation et d’appui pour la prévention et la gestion des conflits identitaires créée en 1999. A cet effet, le Mardi 10 Novembre dernier, les comités de paix installés par ladite ONG ont fait la restitution de certains modules tels que ethnie et préjugés et stéréotypés dans la salle de la maison des chefs avec des leaders d’opinion. Signalons que ces comités de paix sont des maillons essentiels dans la consolidation de la culture, de la paix dans le département de Biankouma.

Cette partie de l’ouest connait depuis quelques années des conflits à n’en point finir. « Cette restitution avec les comités de paix permet d’anticiper les conflits dans la région et les jeunes sont les mieux placés pour jouer leur rôle capital dans la consolidation de la paix dans cette localité. » a dit l’assistant communautaire Salaou Saïd.

Au cours de cette propagation, les modules tels que ethnie et préjugés et stéréotypes ont été en ligne de mire. Selon les sociologues, une ethnie n’est pas une ethnie du fait de ces différences mesurables ou observables par rapport à un autre groupe. Pour eux, la morphologie, l’origine, la langue ne sont pas les garanties d’appartenir à une ethnie.

Au cours de cette rencontre, Salaou Saïd a indiqué que les sociologues définissent un préjugé comme une idée admise sans démonstration et un stéréotype comme une croyance, un ensemble de préjugés positifs ou négatifs qu’une personne membre d’un groupe social donné entretien au sujet des membres d’un groupe social. Après plusieurs échanges fructueuses, les jeunes leaders d’opinion ont pris l’engagement de semer davantage les valeurs de paix, de vivre ensemble, de cohésion sociale et d’unité dans le département de Biankouma afin d’éviter les conflits identitaires dans la région.

Lire aussi :  ABIDJAN: LE BRAS DE FFER OPPOSITION-GOUVERNEMENT SE POURSUIT AUTOUR DE LA CEI-L'OPPOSITION PROPOSE

Dan De San

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com