Activité gouvernementaleFaits divers

Man lutte contre l’immigration clandestine : 24 migrants reçoivent des kits del’AEJT

MAN REMISE DE KIT Le Maire Aboubakar Fofana en chemise manche longue LEDEBATIVOIRIEN.NET

Le phénomène de l’immigration clandestine a pris l’ampleur en Côte d’Ivoire. Face à ce fléau au dos large, l’Etat ivoirien et certains partenaires au développement font de la lutte leur crédo. A cet effet, le mercredi 25 novembre 2020 à l’hôtel communal, l’association des enfants et jeunes travailleurs de Côte d’Ivoire a octroyé aux 24 migrants des kits afin d’être autonomes à travers le projet «Protection des enfants et jeunes en mobilité contre les violences, les abus et l’exploitation en Côte d’Ivoire».

Ledit projet selon le coordonnateur de l’association, Houeto Yves Roland vise à identifier 1200 enfants et jeunes migrants de retour où à risque de migration à continuer significativement à la stabilité de ceux-ci dans la commune.

A l’en croire depuis 1994, l’association mène la lutte contre ce fléau qui a pris de l’envol en Côte d’Ivoire. «Notre association s’est engagée définitivement à éradiquer le mal en sensibilisant les jeunes en leur donnant les informations sur les différents problèmes qu’ils risquent et les encourager à partir en Europe par la voie légale et dire que l’eldorado, c’est ici», a-t-il martelé. Aussi a-t-il exhorté les parents à veiller sur ce projet afin que les enfants réalisent leur activité grâce à leur appui constant.

Au cours de cette remise de kits aux migrants, le 1er magistrat de la commune de Man, Aboubakar Fofana a félicité l’initiative de l’association. Et dire que ces kits permettront de donner de l’espoir à ceux-ci parce que les jeunes n’ont pas besoin d’aller mourir dans la méditerranée. «La Côte d’Ivoire a tout ce qu’il faut pour l’épanouissement de la jeunesse» a-t-il énoncé. Poursuivant, il a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage de ces kits afin de permettre à d’autres jeunes de bénéficier à leur tour du projet.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire: l’entreprise Nord-sud bâtiment travaux publics engagée totalement  dans  la reconstruction de MAN

Kouassi Bah, chargé de programme de protection a pris l’engagement au nom de l’UNICEF d’apporter leur soutien à l’association parce que leur organisation est sensible aux questions liées  aux enfants. Selon lui, le projet est une graine qui doit germer et permettre à d’autres jeunes d’en bénéficier aussi. Signalons que les jeunes migrants ont bénéficié des projets tels que l’élevage, la couture, la coiffure et bien d’autres avec le soutien financier de l’UNICEF.

Dan De San

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com