Activité gouvernementaleFaits diversPolitiqueUrgences

Scandale-santé publique: le ministre Moussa Dosso viole le secret médical de personnes opérées de l’hernie à Mankono-mais  pourquoi ?

Scandale-santé publique: le ministre Moussa Dosso viole le secret médical de personnes opérées de l'hernie à Mankono LEDEBATIVOIRIEN.NET

Propagande électoraliste ! C’est peu dire en prélude des élections locales ou fuite de données médicales relatives aux personnes assistées pour l’opération de l’hernie ? Cette question reste posée au vu de l’exposition sur les réseaux sociaux des noms d’individus originaires de la région du Béré, (dans le centre-nord de la Côte d’Ivoire) dont l’opération chirurgicale de l’hernie a été réalisée grâce à l’assistance du ministre Moussa Dosso.

Dosso Mouss ledebativoirien.net
Dosso Moussa, l’ancien maire dont les îlots portent le nom

Mais, l’un des droits fondamentaux des patients vient d’être violé par le bienfaiteur, le ministre – député de Mankono et président du conseil régional du Béré. Et partant, l’éthique sociale écorchée.

Les  populations de Mankono se sont réveillées, jeudi 3 décembre 2020 avec leurs noms sur des listes de bilan dressées par l’équipe du président du conseil régional du Béré, Moussa Dosso. Il s’agit de la publication d’un bilan de l’action humanitaire que le ministre des ressources animales et halieutiques avait fait de 2006 à 2016 dans la région du Béré pour ses parents.

Cette action caritative effectuée avec le soutien de l’ONG vie de Soro Simon a permis à plusieurs ressortissants de Mankono en particulier et de la région du Béré en général de se faire opérer de l’hernie dont ils souffraient. Un acte noble, bien accueilli et salué par le peuple Koyaka.

Cependant, ces guéris étaient  loin de s’imaginer l’exploitation qu’en ferait le bienfaiteur de  politicien, de ce geste qui était encore  humanitaire, jusqu’au 3 décembre 2020. Un geste même politiquement maladroit à la suite de cet acte humanitaire est d’exposer sur les réseaux sociaux, aujourd’hui, les noms des patients ayant subi ces opérations. Ce qui est vraisemblablement assimilable à un viol du secret médical.

Lire aussi :  BURIDA-urgent :le ministre Maurice Bandaman veut liquider l’audit, le NON des artistes

L’équipe du ministre a publié sur les réseaux sociaux les noms des personnes qui étaient venues voir le ministre dans l’anonymat se faire enlever ce mal qui entachait leur dignité d’homme et de femme. Des décisions qui ont été même prises par certain(e)s à l’insu de leurs proches voire leurs conjoints ou conjointes.

Du coup, la vie privée de ces bénéficiaires est étalée sur la place publique. À quel dessein? Le bienfaiteur sûrement qui détenait ces informations jusqu’à présent, change du coup de nature avec un geste désormais stigmatisant d’humbles citoyens. Un déloyal ! Le secret médical et l’éthique sociale viennent d’être violés par le ministre Moussa Dosso et son équipe.

L’on se demande se demande: «Le ministre était-il obligé de publier cette liste? Est-ce qu’il a assisté ses propres parents par démagogie? Cette assistance médicale est-elle la résultante d’une ambition politique, voire électoraliste dans la région ? Si oui, sérieusement, il faut pouvoir se fixer des limites morales et éthiques en politique. Car, le code de la santé publique stipule que : «La personne malade a droit au respect de sa dignité» et «le respect de la vie privée est garanti à toute personne ainsi que la confidentialité des informations personnelles, administratives, médicales et sociales qui le concernent ».

Scandale-santé publique: le ministre Moussa Dosso viole le secret médical de personnes opérées de l'hernie à Mankono LEDEBATIVOIRIEN.NETContactée, l’équipe du ministre n’a pas osé réagir, certainement  surpris de l’ampleur de  son geste politiquement incorrect auprès des populations. Moussa Dosso vient  de balayer et vider de tout son sens,  l’acte posé qui avait plus de valeur que, ce pour quoi, il a délibérément exposé aux regards de tous, des personnes guéries d’un mal qui pouvait se passer de cette approche mercantiliste politicienne.

Lire aussi :  ABIDJAN :ENCORE DANS L’ORNIERE : HAMED BAKAYOKO VA METTRE SES HAUTES RELATIONS AU SERVICE D’ABOBO

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est à croire que la population ou tout individu dans le besoin devrait se méfier des bienfaits politiciens. Rien que pour finir sur le bûcher de  l’ignominie politicienne sans humanisme. Un politicien peut-il garder un secret, même médicale ? Ne le demandez surtout pas aux malades de Mankono.

H.KARA

Ledebativoirien.net

© 2020, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com