Activité gouvernementaleAthletismePolitiqueSportsUrgences

Urgent-athlétisme-SOS pour le jeune champion burkinabé Pierre Bonkougou vivant à Abidjan: son appel aux 2 gouvernements : «Aidez-nous»

”Le sport pourrait diminuer le nombre de chômeur…

Il faut bien sortir de l’ombre et faire valoir son talent dans l’athlétisme. Il est le meilleur de sa promotion. Lui, Pierre BONKOUGOU ROGMEHID, jeune ivoirien burkinabé. Sans soutiens alors que champion oublié, il invite les dirigeants sportifs à avoir un regard sur la jeunesse…

L’athlétisme est donc une des passions du jeune Pierre BONKOUGOU ROGMEHID  d’origine burkinabè et résident en Côte-d’Ivoire. Depuis son enfance il a opté pour sport favori, la course et cela lui réussit avec plusieurs médailles en or. Caché dans l’ombre, il se révèle au journal ledebativoirien.net dans un entretien. Suivez !

Qui est exactement  le  jeune sprinter Bonkougou Rogmehid?

Je me nomme BONKOUGOU ROGMEHID  PIERRE. Je suis né le 28 avril 1994 à Thebo au Burkina Faso et je vis  en côte d’ivoire, depuis des années. Je suis de nationalité burkinabé,  je suis un athlète professionnel spécialisé dans la  course à pieds dans  les disciples suivantes:  800 mètres  en 1min 57s ;  1500 mètres en 4min 09 s ; 3000 mètres steeple en 9min 33s ; 10km en 32mn 46s ; et enfin les 15km.

Depuis quand avez vous commencé l’athlétisme ?

J’ai commencé l’athlétisme depuis 2014. Ma passion de l’athlétisme est née quand je j’étais au lycée. J’ai participé à une compétition organisée par mon lycée, ne pratiquant pas l’athlétisme en ce moment, j’ai terminé 1er face aux athlètes qui avaient déjà participé à des championnats. Alors j’ai remarqué que j’avais un talent caché. J’ai donc intégré le club du lycée Technique d’Abidjan qui était mon école.

Vous êtes à quel niveau de votre parcours?

Actuellement, je suis l’un de meilleurs de ma promotion en Côte d’Ivoire et meilleur performeur dans certaines disciplines comme le 3000 mètres steeple depuis 2018. Et je garde mon titre jusqu’à ce jour. J’ai également six (6) titres nationaux dont trois (3) médailles en or, deux(2) en argent  et une (1) médaille de bronze. J’ai obtenu pour l’heure 14 titres dans  ma carrière.

Lire aussi :  Sous-région : Après 60 ans d’existence que reste-t-il encore du Conseil de l’Entente ?

Quels sont vos projets?

athlétisme-SOS pour le jeune champion burkinabé Pierre Bonkougou  LEDEBATIVOIRIEN.NETJ’ai choisi de faire l’athlétisme, car j’ai  eu l’envie de me révéler au grand public. Faire valoir mes talents et j’étais également à la recherche d’une bourse sportive étude. Mon désir est également de participer à des compétitions internationales. Car je voudrais également être une icône de l’athlétisme au niveau mondial. Je souhaite participer aux championnats d’Afrique, les jeux africains les jeux de la Francophonie, la Ligue du diamant et les jeux olympiques. J’ai eu plusieurs bourses de stages d’entraînement, mais je n’ai pas pu avoir les moyens de pouvoir payer mon billet d’avion et pour les mois de stages là-bas  dans des pays comme le Kenya la référence mondiale en athlétisme. J’ai besoin de soutien, certainement  du ministère des sports et de  la fédération d’athlétisme.

Comment faire pour conserver l’endurance sans soutien?

Pour conserver l’endurance, il faut toujours pratiquer des heures d’entraînements au quotidien. Car c’est à force de s’exercer que le cœur s’habitue et qu’on devient le meilleur. Pas forcément dans le sport mais dans tous les domaines de la vie. Il y’a un adage qui dit: «Les talents cours les rues mais l’expertise l’emporte, quand le talent n’est pas entretenu il meurt». En attendant les  moyens je fais ce que je sais faire. Etre le meilleur, jusqu’à la bonne occasion.

Avez-vous abandonné les études pour le sport ?

J’ai  abandonné les cours pour le sport depuis 2018. Ce n’est pas parce que je le voulais mais c’est juste que j’étais contraint à choisir le sport. Je n’avais pas de soutien financier pour les cours après le Baccalauréat. J’ai donc décidé de poursuivre avec le sport dans l’espoir de trouver une bourse d’étude. J’ai reçu des promesses de l’ex-ministre des sports du Burkina Faso M. Bangré, mais jusqu’à présent rien à l’horizon. Je lance aussi un appel au président de la république  Roch Kaboré.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire-3è mandat de Ouattara: le professeur et constitutionnaliste Martin Bléou sort de sa réserve 

Depuis le début de votre carrière quel a été  votre plus beau jour ?

Mon plus beau jour c’était en 2018, lorsque mon proviseur du lycée disait qu’on ne peut pas concilier sport et études. Mais j’ai reporté mon oral de l’examen du bac, car c’était le même jour et j’ai remporté une médaille d’or et une médaille d’argent le jour-j. Ensuite je suis allé faire le rattrapage des oraux et lors des résultats j’ai validé, j’ai été admis à mon examen.  En un mot j’étais heureux ce jour là car j’ai réussi à prouver le contraire à mon proviseur d’école. On peut concilier sport et étude. Mais il faut les moyens financiers.

J’ai aussi reçu l’appel du Ministre des sports du Burkina Faso et nous nous sommes même rencontrés au stade Félix Houphouët-Boigny, lors de la francophonie en 2017,  tout cela, grâce au sport.

Que dites-vous aux amis qui veulent faire comme vous?

Pour moi, il est intéressant de concilier le sport et les études, surtout quand on a du soutien. Car le sport ouvre des portes. Je demande aux amis d’avoir confiance en  eux. Et de s’attacher à ce qu’on fait. Mais surtout, ne jamais abandonner l’école pour le sport ou pour quoi ce soit, c’est une grave erreur. Car en Afrique francophone le talent meurt prématuré, parce qu’on ne vise pas loin et on ne s’accroche pas

Etes-vous confiant que les choses vont s’améliorer à la fin de cet entretien?

athlétisme-SOS pour le jeune champion burkinabé Pierre Bonkougou  LEDEBATIVOIRIEN.NETPour finir, je voudrais dire aux dirigeants des sports locaux et internationaux de jeter un regard favorable sur la jeunesse. Car le  sport constitue également un emploi pour diminuer le nombre de chômage et éradiquer le banditisme. Qui touche le sport touche la jeunesse et cette jeunesse n’attend de vous qu’un changement positif. Chers dirigeants, réagissez aussi en notre faveur, nous avons besoin de votre soutien pour réussir.

Lire aussi :  Côte d’Ivoire: Le Congrès National Populaire tient  l’unique déclencheur des nombreuses Tueries

Merci champion.

Je remercie la rédaction de ledebativoirien.net pour l’occasion qu’elle me donne de m’exprimer. Et surtout pour mon appel.

Hortense Loubia KoauméInterview réalisé

Par Hortense LOUBIA KOUAME

© 2021, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com