Activité gouvernementaleArt & CultureFaits divers

Abidjan-solidarité: à la rencontre d’une Femme battante et leader, ‘‘Madré’’ Laure qui lutte pour le bien social

évangeliste maman laure madré LEDEBATIVOIRIEN.NET

Maman Laure dit ”La Madre’’, présidente nationale des femmes de l’Eglise évangélique internationale de Christ EEVIC par ailleurs grande esthéticienne de formation est une de ces femmes battantes, leaders et généreuses que compte la Côte d’Ivoire. Elle sert les personnes nécessiteuses avec des vivres, des vêtements des matériels sanitaires et  moyens financiers. Rencontrée, le mardi 12 janvier à Yopougon Niangon, Abidjan, elle  révèle que le secrets de la bénédiction et de la réussite, ‘‘c’est de partager avec les autres’’. Suivons-là avec ledebativoirien.

Comme bon lui semble, la servante de Dieu distribue des vivres, des vêtements, les matériels sanitaires et même les moyens financiers aux personnes nécessiteuses. Et ce, de façon continue. Maman Laure, avoue être satisfaite d’aider les plus démunis. Un acte, qui selon elle, lui fait bénéficier de la grâce de Dieu.

Toujours prête à apporter secours et assistance à ses semblables, ‘‘La Madré ” veut contribuer à la lutte contre la pauvreté. A l’entendre, aidez les personnes à sortir de leur précarité lui procure un mieux être. Même si elle n’a pas suffisamment de moyens,  elle préfère donner le peu qu’elle possède aux plus démunis et en retour elle récolte la pure grâce divine.

Je ne suis pas riche mais je ne suis pas pauvre non plus. Dieu me fait grâce chaque jour en me donnant les moyens et me permettant de partager avec les autres. Le plus grand secret pour avoir la grâce du seigneur c’est de donner, ainsi Dieu te bénit, toujours. J’aide les autres sans rien attendre en retour”.

Esthéticienne de formation elle avoue qu’elle gagne bien sa vie. ”J’ai des clients en Europe qui recommandent mes services et j’en suis vraiment ravie”. La Madré se réjouit et pense que c’est le fruit de ses actions qui lui donne cette réussite. C’est pour cela, elle exhorte les plus nantis à donner aux nécessiteux. ‘‘Il faut partager avec ses semblables. J’exhorte les plus aisés à soutenir les plus faibles pour avoir la grâce divine, et pour contribuer à la baisse de la pauvreté ”  ajoute-t-elle et annonce un temps de grand partage.

Lire aussi : 

ledebativoirien.net

Par HORTENSE LOUBIA KOUAME

© 2021, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com