LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Séguéla en feu-Wattao et Hamed Bakayoko: que d’étranges disparitions-le palais présidentiel dans le viseur des populations LEDEBATIVOIRIEN.NET

Urgent-Séguéla en feu-Wattao et Hamed Bakayoko: que d’étranges disparitions-le palais présidentiel dans le viseur des populations

Que de questionnements et d’effrois. À Séguéla, après l’annonce du décès d’Hamed Bakayoko, nous avons entendu les worodougoukas scander dans les rues de la ville «Alassane a chaud !, Alassane a chaud !». Le Courrier Diplomatique, quant à lui, n’a pas manqué de brandir la guéguerre entre  Téné Birahima Ouattara dit Photocopie, frère cadet du Président ivoirien Alassane Ouattara et le premier ministre Hamed Bakayoko.

Petit à petit la thèse de l’empoisonnement du Colonel Issiaka Ouattara alias Wattao et du Chef du gouvernement Hamed Bakayoko retenti en Côte d’Ivoire. Exit, le cancer spectaculaire.

Les regards se dirigent vers le palais présidentiel en termes d’interrogations. Comment  le couple  présidentiel n’a pas pu protéger  et sauver leur ‘‘fils ?’’. Il se raconte aussi que le fidèle confident, le frère cadet du chef de  l’Etat ivoirien et le disparu de Premier ministre n’étaient pas en odeur de sainteté.  Ledebativorien.net revient sur la folle soirée à Séguéla, après l’annonce du décès du premier ministre, chef du gouvernement et ministre de la défense, Hamed Bakayoko. Mais aussi en parcourant les révélations des médias qui s’interrogent sur le rôle des locataires du palais présidentiel de la Côte d’Ivoire.

Hamed Bakayoko est décédé en Allemagne des suites d’un cancer, le 10 mars 2021. Or le cancer qu’il soit maligne ou bénigne ne tue pas aussi vite après une détection médicale dans un hôpital de renommée internationale. Alors, que s’est-il réellement passé pour que l’époux de Yolande Tanoh Bakayoko passe rapidement de vie à trépas en un laps de temps?

Souffrait-il déjà de ce mal? Cette maladie était-elle en phase finale ou terminale sans que les ivoiriens ne soient informés de l’état de santé de leur premier ministre? Qu’est-ce qu’il est arrivé au fils du woroba à l’insu de ses parents pour qu’il meure aussi brusquement?

Lire aussi :  Côte d'Ivoire-endettement: Gbagbo avait-il réalisé un miracle?

Les cris de colère des populations de Séguéla dans les rues, après l’annonce du décès de leur enfant, le mercredi 10 mars 2021, en dit long sur les circonstances de sa mort. «Alassane a chaud ! Alassane a chaud !» étaient les mots que nous pouvions entendre des worodougoukas la nuit de la mort du premier ministre Hamed Bakayoko. Et pourquoi, Alassane aurait-il chaud? Difficile de comprendre la colère des parents du “Golden Boy” à Séguéla.

Bien avant le décès d’Hamed Bakayoko, nous découvrons dans les colonnes du Courrier Diplomatique des révélations troublantes sur la guéguerre sourdine entre l’actuel, ministre de la défense par intérim Téné Birahima Ouattara dit Photocopie et le défunt premier ministre. «(…) C’est un tonton macoute ! Violent, virulent, mordant, tueur sans pitié, empoisonneur de classe mondiale (…) Tout porte à croire qu’Hamed Bakayoko était un élément gênant de la fulgurante ascension de Téné Birahima Ouattara dit Photocopie», révèle le journal. Ce dernier, était, avant sa surprenante nomination au commandement des forces armées ivoiriennes, ministre des Affaires présidentielles, logé dans les locaux de fonction de son frère, Président de la République avec «un budget de 540 milliards de F.CFA» selon le Courrier Diplomatique.

Selon certaines indiscrétions, il est le véritable manitou du palais présidentiel. Alors, quelle est la réelle ambition de Téné Birahima Ouattara aux côtés d’Alassane Ouattara? Est-ce lui l’élu-successeur du Chef de l’État ivoirien? Les décès d’Amadou Gon Coulibaly et d’Hamed Bakayoko ouvriraient sans doute le boulevard au trône pour cet intrigant personnage dans l’ombre d’Alassane Ouattara.

Lire aussi :  Côte d’Ivoire : après la victoire du OUI Ouattara prépare  le départ de Soro  de la          présidence de  l’Assemblée  Nationale

La thèse de l’empoisonnement du premier ministre Hamed Bakayoko qui circule, aujourd’hui, en Côte d’Ivoire se dirige vers le palais présidentiel, dans l’imaginaire populaire. Une révélation faite à Jeune Afrique par le défunt, lui-même, avant sa mort, conforte de plus en plus cette hypothèse. «Ce qui est étrange est que Nestor, mon Majordome est tombé malade au même moment que moi. On a pensé à une crise de palu. Il a perdu 10kilos. Nous deux consommons les mêmes aliments…», confie Hamed Bakayoko à son ami, Ben Yamed, directeur de publication de Jeune Afrique.

Qui a fait ça? S’interroge actuellement les ivoiriens. Pour l’instant, la version officielle de la présidence de la république sur la disparition brutale du maire d’Abobo est «le décès des suites d’un cancer». Mais à Séguéla qui bouillonne avec la disparition du colonel Wattao et Hamed Bakayoko, mais aussi avec un mal mystérieux qui ronge le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro  méconnaissable. Pourtant, ils sont tous de dévoués serviteurs de leur mentor, le président Alassane Ouattara. Que d’étranges disparitions! Et les populations commencent à bien regarder du côté du palais présidentiel.

H.KARA

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com