LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

leadership féminin ledebativoirien.net

leadership féminin- Lead For Her : «Les sociétés où les femmes sont leaders ont une croissance bien équilibrée »

Partage d’expériences, réseautage et coaching, voici la trilogie d’objectifs de la plateforme que viennent de lancer les femmes au sein de l’association ‘‘lead for her’’ pour la promotion du leadership féminin.La première édition dénommée ‘’les cafés des leaders’’ s’est déroulée vendredi 26 mars 2021 à Abidjan.

Cet afterwork a été l’occasion pour Christelle Meledje-Beneya, éminente animatrice télé par ailleurs présidente de cette plate-forme pour expliquer le sens l’importance pour une femme d’être leader. « L’objectif de cet afterwork d’associer les vertus du Café au Leadership. Pour avancer, il faut se comporter comme le café qui réagit au contact de l’eau chaude. Le café se métamorphose au contact de l’eau chaude pour donner un parfum à son espace immédiat. Il ne suffit pas d’arriver au sommet mais il faut pouvoir s’y maintenir. Pour cela,il faut posséder les vertus du vertu café », a-t-elle indiqué.

Selon elle, le leadership du 21eme siècle est féminin, car le sommet appartient aussi à la femme par la force du travail en respectant les lois Saintes de l’attraction. « Le cerveau humain ne fait aucune différence entre le rêve et la réalité. Une femme une fois à un piédestal devient impulsive alors que le sommet n’a pas besoin d’émotions. Elle fait face au défi de la maîtrise de soi », a-t-elle souhaité. Pour cette édition de lancement, la problématique : le leadership féminin, mythe ou réalité a été développée par  Anna Bahi-Traore, spécialiste en Genre à ONU-Femmes. Selon elle, il faut d’abord l’égalité des chances entre l’homme et la femme.

Lire aussi :  Coopération sino-africaine: pourquoi Mohamed IV accueille ce mardi 6 mars la Conférence internationale

« Les sociétés où les femmes sont leaders ont une croissance bien équilibrée. C’est pourquoi, l’orientation actuelle de la gouvernance exige l’accès des filles à l’école en même temps que les garçons. Il faut forger l’esprit des pouvoirs de décision à promouvoir le leadership féminin. Le féminisme actuel exige le positionnement de la gente féminine dans les instances de décision », a-t-elle noté.

L’auditoire était composé majoritairement des dames issues de tous les domaines d’activités dont Mme Mensah Marie Laurence, cadre dans l’administration et 1ere Adjointe au maire d’Attiegouakro qui approuve la volonté des femmes à s’affirmer. « Nous sommes  capables de relever des défis aujourd’hui grâce à la solide formation que nous avons reçue durant six mois de l’ambassade des Etats Unis. Nous sommes capables de servir valablement nos foyers et notre pays dans plusieurs domaines de la vie socio-professionnelle.Le rôle du leader est de servir et non se servir. Le leader est celui dont les actions et le comportement impactent l’entourage dans le sens de l’évolution de la société » a-t-elle ajouté.

Ford  Raymond  Guei

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com