LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

CPI en colère IssiakaDiaby : «La place de Laurent Gbagbo et Charles BleGoude est à la Maca »

Lors de la rencontre tenue ce lundi 05 Avril 2021 à Williamsville avec les victimes des crises en Côte d’Ivoire,IssiakaDiaby, président du Collectif des Victimes de Crises en Côte d’Ivoire (CVCI) a fait cette mise en garde: «La place de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé est à la Maca, car la décision de justice les concernant en Côte d’Ivoire doit être exécutée »a-t-il lancé.

Après la décision de leur acquittement définitif par la chambre d’appel de la cour pénale internationale, il est de plus en plus question de leur retour en Côte d’Ivoire. Les victimes des crises ivoiriennes veulent savoir où se trouve la vérité si Laurent et son ministre de la jeunesse ne sont pas coupables. « Nous ne sommes pas contre la réconciliation ni contre leur retour en Côte d’Ivoire, mais nous disons simplement qu’il faut la justice, la repentance et la réparation pour apaiser les cœurs blessés et meurtris depuis plusieurs années. Nous interpellons le président de la République et les autorités judiciaires de ce pays afin que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé répondent de leurs actes devant le peuple ivoirien. Sinon, nous n’hésiterons pas à appeler à la désobéissance civile afin qu’il y ait réparation », martèle Issiaka Diaby.

Devant de nombreuses victimes venues à cette rencontre, Issiaka Diaby a rappelé les initiatives infructueuses entreprises par le gouvernement ivoirien à travers la création de la Commission Vérité et Réconciliation (cdvr), la Commission Nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes (Conariv) et le programme national de Cohésion Sociale malgré les milliards dont ils étaient dotés. « La cdvr et ble goudéé gbagbo et les victimes ledebativoirien.netla conariv étaient dotés d’au moins 32 milliards des contribuables ivoiriens, mais les nombreuses victimes de Duekoué, Bangolo, Bouaké, Yopougon, etc. ont été laissées pour compte et meurent en silence dans le désarroi total. En tout cas trop c’est trop »a-t-il regretté.

Lire aussi :  Prise en charge des cinq  premiers nouveau-nés à l’Hôpital Mère-Enfant de Bingerville  

Mais avant, l’on a écouté des témoignages poignants des victimes (des handicapés) qui demandent au chef de l’Etat de donner suite à leurs nombreux cris de cœur. « Nous nous en remettons au président Alassane Ouattara qui est le chef de famille pour nous aider à retrouver notre dignité d’hommes et de femmes », ont-ils plaidé. Ainsi pour dire que les victimes des crises ivoiriennes ont donc les yeux et les oreilles tournés vers le président en qui ils placent leur espoir.

Ford Raymond Guei

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com