LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

takoue ecrit aux jeunes face eduction et derive ledebativoirien.net

Côte d’Ivoire-un Journaliste-écrivain écrit  à la jeunesse ivoirienne  face aux  mauvaises mœurs et pertes des valeurs

Sylvain Takoué (Journaliste-écrivain) adresse une lettre ouverte singulière à la jeunesse ivoirienne : « Des livres et des auteurs à lire et à connaître, d’absolue nécessité… »

 

Les lire avant tard…, cités, pêle-mêle ici, de mémoire du jeune élève que je fus aussi, comme vous, dans la vie… Les Misérables, Franz Kafka, L’Idiot, Prospère Mérimée, Le Rouge et le Noir, Birago Diop, Sans Famille, Joseph Kessel, La Gloire de mon père, Léon Gontran Damas, Le Père Goriot, Samuel Beckett, Coups de pilon, Victor Hugo, Une si longue Lettre, Léon Tolstoï, La Légende des siècles, Léopold Sédar Senghor, Ville cruelle, Paul Éluard, Les aventures de Moni Mambou, Ernest Hemingway, Les Frasques d’Ébinto, Paul Verlaine, Jusqu’au seuil de l’irréel, Arthur Rimbaud, D’Éclair et de Foudre, Alphonse de Lamartine, Eugénie Grandet, Eza Boto, Les Travailleurs de la mer, Alfred de Vigny, Cahier d’un retour au pays natal, La Comtesse de Ségur,

La Carte d’identité, Jules Laforgue, Chaka, Alfred de Musset, Le Roi s’amuse, David Diop, La Mare aux crocodiles, Chateaubriand, Éthiopiques, Robert Desnos, La Mare aux Diables, Émile Zola, Chants d’automne, Jean-Marie Adiaffi, L’Appel des Armes, Tristan Corbière, Tribalique, Gustave Flaubert, Pour qui sonne le glas ?, Aimé Césaire, Les Fleurs du mal, Bernard B. Dadié, Germinal, Ferdinand Oyono, Chants d’ombre, Gérard de Nerval, Madame Bovary, Franz Fanon, L’Enfant noir, Hector Malo, L’Étudiant noir, Alphonse Daudet, Maïmouna, Jean Pliya, En attendant le vote des bêtes sauvages, Sembène Ousmane, L’Arbre fétiche, Alexandre Dumas père, Une saison en enfer, Ahmadou Kourouma, Les Mouches, Théodule Ribot, Trois prétendants, un mari, Jean-Paul Sartre, Zadig ou la destinée, Platon, Le Vieil homme et la mer, Jean-Jacques Rousseau,

La République, Honoré de Balzac, La Nausée, Guy de Maupassant, Quatre-vingt-treize, Abdoulaye Sadji, Les Bouts de bois de Dieu, René Marrant, Le Cid, Fattoh Amoy, Klimbié, Pierre de Ronsard, Le Malade imaginaire, Camara Laye, Harpagon, Guy Menga, Allah n’est pas obligé, Racine, Émile ou l’Éducation sentimentale, Titingan Frédéric Pacéré, Candide ou l’optimisme, Joseph Ki-Zerbo, Élise ou la vraie vie, Jacques Prévert, Dramouss, Marcel Proust, Les Justes, Pierre de Corneille, L’Étranger, Beaumarchais, Les Chants du crépuscule, Charles Baudelaire, Les Orientales, Albert Camus, Les Provinciales, Claire Etcherelli, L’Étrange destin de Wangrin, Mme de Staël, Le Lion, Le Comte de Lisle, La Tulipe noire, Voltaire, Les Trois Mousquetaires, Diderot, Du côté de chez Swann, Blaise Pascal, Le vieux nègre et la médaille, Stendhal, Le dernier jour d’un condamné, José-Maria de Heredia , Petits poèmes en prose, Molière, Antigone, André Gide, Les Rayons et les ombres, André Malraux,

Lire aussi :  Abidjan : le président des ivoiriens a regagné le pays  avec le soutien de Netanhyahu

La Chèvre de Monsieur Séguin, Jean Anouilh, Les Châtiments, Anatole France, Crimes et châtiments, George Sand, Terre des Hommes, Alexandre Dumas fils, Le Prince, Lord Biron, L’Assommoir, Théophile Gautier, Notre-Dame de Paris, Jules Renard, L’Avocat du diable, Antoine de Saint-Exupéry, L’Esprit des lois, Nicolas Machiavel, La Chartreuse de Parme, Marcel Pagnol, L’Aventure ambigüe, André Breton, Soundjata ou l’épopée mandingue, Homère, Le petit Chose, Dante Alighieri, L’île aux trésors, Montesquieu, La Perle, Djibril Tamsir Niane, L’Avare, Montaigne, Ulysse, John Steinbeck, Huis-clos, Paul Valéry, Des Voix dans le vent, Ahmadou Hampâté-Bâ, L’Homme qui rit, Oscar Wilde, Le Château de ma mère, Cheikh Hamidou Kane, Petit Bodiel, Richelieu, L’Art d’être grand-père, Théodore de Banville, Ainsi parlait Zarathoustra, Aminata Sow Fall, En attendant Godot, Confucius, Le Barbier de Séville, Stéphane de Mallarmé,

La Tragédie du roi Christophe, Ahmadou Koné, Fables, Sophocle, Le Mariage de Figaro, Jean de la Fontaine, L’Iliade, Jean Rostand, La Dame aux camélias, Charles Dickens, Odes et ballades, Cheikh Anta Diop, L’Odyssée, Mongo Béti, Les Complaintes, Kateb Yacine, Un chant de Noël, Horace, Les maladies de la volonté, Sigmund Freud, Le Retour des pauvres, Nietzsche, Peau noire, masques blancs, Louis Blanc, Les Damnés de la terre, Mirabeau, Mémoires d’outre-tombe, D’Alembert, Génie du christianisme, René Descartes, les Filles du feu, Auguste Comte, Aurélia ou le Rêve et la Vie, Alain, On Solitude, André Chénier, Les Champs magnétiques, Alexis de Tocqueville, Manifestes du surréalisme, Vauvenargues,  l’Amour fou, La Rochefoucauld, Le Prince heureux et autres contes, Schopenhauer, Classique des rites, Lao-Tseu, L’Aventure ambigüe, Claude Lévi-Strauss, Les Gardiens du temple, Plutarque, Œdipe roi, Raymond Aaron, L’Après-midi d’un faune, Louis Aragon, Le Roman de la momie, Jankélévitch, Le Capitaine Fracasse, Thomas Hobbes, La Morte amoureuse, Scipion, L’Île des pingouins, Plaute, La Révolte des anges, Démosthène,

Lire aussi :  Abidjan :l’interpellation par la police d’un journaliste cameraman d’APANEWS condamnée

La Condition humaine, Aristophane, L’Espoir, Aristote, Les Conquérants, Camille Desmoulins, Les Faux-monnayeurs, Georges Simenon, L’Immoraliste, Bertrand Russel, Les Caves du Vatican, Jean Giraudoux, La Porte étroite, René Char, Le Cimetière marin, Jules Vernes, Les Malheurs de Sophie, Haroun Tazieff, Les Petites filles modèles, Guy des Cars,

Mémoires d’un âne, Sébastien Vauban, Poèmes barbares, Emile Durkheim, Les Trophées, Karl Marx, Destinée arbitraire, Friedrich Engels, Capitale de la douleur, Hegel, Liberté, Henri Gouhier, Les Grandes Espérances, Emile Verhaeren, La Grève des Bàttu, Blanqui, L’Appel des arènes, Fénelon, Douceurs du bercail, Maurice Blanc, Purgatoire, Pierre Boulle, Lettres de mon moulin, Thomas d’Aquin, Bel-Ami, Jean Calvin, Une Vie, Maurice Genevoix, Illusions perdues, Richard Whright, Le Cercle des représailles, Georges Duhamel, La Peau de chagrin, Tite, La Poésie des griots

… Et je m’arrête là – sinon, ce n’est pas tout –, pour ne pas vous mettre l’esprit complètement en tournis, moi qui vous imagine tourbillonner dans ce puzzle littéraire, où il vous faut trouver aux auteurs cités leurs livres publiés.

Voilà, jeunes gens du 21ème siècle, les livres et les auteurs que je lisais, de la casse de 6ème (en 1983), à celle de la terminale (en 1990, date de l’année blanche scolaire et universitaire). J’en ai encore les yeux tout embués d’émotion, à la simple évocation de ces noms et titres d’ouvrages, comme s’ils étaient des noms d’amis connus autrefois, et aujourd’hui brusquement réveillés de mes souvenirs et retrouvés dans la vie.

De mon temps, certains de ces ouvrages étaient au programme scolaire, d’autres, – pour la plupart –, non. Sacrée matière, que la littérature française ! En ayant lu studieusement ces livres, les uns après les autres, il ne se peut pas que vous soyez mal formés dès cette base. Si chaque écrivain du pays vous communiquait, comme moi, les livres et les auteurs qu’il a lui aussi lus, de la classe de 6ème à celle de la terminale, pour vous en instruire, vous prendrez bien vite conscience qu’il n’y a vraiment pas de temps à perdre, dans la vie, aux errements jouissifs et nocifs qui font votre passe-temps favoris.

Lire aussi :  Abidjan-fait insolite au procès de Simone Gbagbo : Deux témoins à charge déroutés

Passé le stade de la classe terminale, vous devriez encore rencontrer, en lecture, des livres plus fournis et plus denses en savoirs, en volume et en nombres. Je vous écrirai, une fois de plus, si j’en ai le temps, pour vous communiquer la liste de ces grands livres d’auteurs de génie, que j’ai moi-même lus, depuis mon entrée à l’université jusqu’à aujourd’hui. Je te vais vous les citer encore et encore, pour que vous sachiez la formation intellectuelle qui vous attend en librairie et à la bibliothèque, et non dans les bars et “maquis” diffusant des décibels assourdissants et endiablés qui vous possèdent et vous ensorcellent l’esprit.

Là, seulement, commencera votre vraie vie que vous devriez consacrer à être quelqu’un d’important dans la société, mais que vous vous empressez déjà, à votre âge si jeune et si frêle, à brûler au vif, sur le bûcher des mauvaises tendances existentielles d’aujourd’hui : paresse intellectuelle chronique, médiocrité totale du savoir, reptation vertigineuse dans les dédales des vices charnels et hallucinogènes, bassesse inique des goûts culturels et artistiques, maladif suivisme des modes attentatoires aux bonnes mœurs,

délaissement flagrant à la déformation de l’esprit critique, dépravation aveugle des styles de vie, sous-éducation familiale décevante, sous-information d’esprit décadente, sous-équipement de conscience écœurant, abrutissement abject aux nuisances comportementales, bref, déshumanisation, déracinement,  vacuité intellectuelle des êtres humains cultivés et civilisés que votre naissance, sur cette « Terre des Hommes » (titre d’un livre d’Antoine de Saint-Exupéry), vous promet d’être.

Sylvain Takoué, écrivain ivoirien

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com