LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Sécurité: la Côte d’Ivoire bénéficie de l’expertise du cabinet ITED pour l’élaboration de la politique de gestion intégrée des frontières

Pour la réussite de sa politique de gestion intégrée de ses frontières, la Côte d’Ivoire bénéficiera durant un an de l’expertise du Bureau international d’étude et d’appui Conseils en Aménagement, Développement Territorial, gestion des Frontières (ITED). Créé en 2012 et dirigé par Edmond Sougue, consultant international et docteur en géographie option Aménagement-Urbanisme (Université de Toulouse/ France), ce cabinet qui a son siège à Ouagadougou (Burkina-Faso) est spécialisé en Aménagement et du Développement local, étude sur les dynamiques transfrontalières, sur le cadre juridique, montage de projet transfrontalières, appui à la coopération transfrontalière, élaboration des politiques nationales.

Cette structure élabore également de projets d’appui à la sécurité civile, la gestion des conflits communautaires liés aux ressources naturelles. Formulation de projets de développement, évaluation de projets, programmes et de politiques publiques. Il fait aussi le Backstopping de projets, formation des acteurs du développement territorial et de la gestion des frontières. Ce cabinet peut être fier en moins de dix ans d’avoir participé à des travaux d’expertise sur les frontières ouest-africaines pour le compte de plusieurs institutions sous régionales (UEMOA, CEDEAO) et internationales (GIZ, OIM, PNUD, Coopération autrichienne,JICA). L’élaboration de documents de planification transfrontalière dans plusieurs pays dont le Sénégal, le Mali, la Guinée-Conakry, le Burkina Faso,le Togo,le Niger, le Tchad.

Audit urbain à San-Pedro, Bouaké, Daloa, Autres réalisations, il y a la formulation du programme transfrontalier de Coopération transfrontalière (PCTL2) phase 2 de l’UEMOA. Appui à la relecture du programme Régional d’Appui à la Coopération transfrontalière de la CEDEAO (PRACT-2017-2021) et l’élaboration des fiches de projets pour les espaces d’intervention. Participation au Bénin en 2012 de l’élaboration des politiques et programmes de développement des espaces frontaliers, mise en œuvre en 2015 au Burkina Faso de stratégie de gestion intégrée des frontières et au Niger en 2018 pour la mise en œuvre de la politique nationale des frontières et plan d’action. Avec cet accompagnement technique de taille, l’État de Côte d’Ivoire peut attendre des résultats concluants dans 12 mois.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire: La BOAD dit avoir investi 500 milliards de Fcfa en 2016 selon son président devant Ouattara

FORD RAYMOND GUEI

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com